la natation en Europe est excellente

85 % des eaux de baignade européennes sont d’excellente qualité : ce sont les chiffres du rapport annuel sur les eaux de baignade. De plus, les eaux de mauvaise qualité, qui s’élevaient à 1,5%

Image parStockSnap de Pixabay

(Rinnovabili.it) – En vue de la Journée mondiale de l’environnement, le 3 juin, l’Agence européenne pour l’environnement et la Commission rapport annuel Sur eaux de baignademontrant la haute qualité des sites européens.
Le rapport est basé sur le contrôle effectué en 2021 sur 21 859 sites dans les États membres plus l’Albanie et la Suisse : 85 % respectaient les normes européennes les plus élevées et se classaient comme “excellents”.

Virginijus SinkeviciusCommissaire à l’environnement, aux océans et à la pêche : “Le rapport est un signe positif pour tous ceux qui souhaitent profiter de vacances d’été bien méritées dans l’un des plus beaux sites de baignade d’Europe. Que la destination soit une plage grecque, un lac hongrois ou une rivière française, vous pouvez être sûr que la plupart des eaux de baignade seront d’excellente qualité. C’est une bonne nouvelle pour l’environnement, pour notre santé et pour le secteur touristique européen qui se remet de la pandémie. Nous avons la ferme intention de respecter ces normes et de prendre de nouvelles mesures pour atteindre l’objectif zéro pollution

lire aussi Les bactéries survivent plus longtemps sur les déchets plastiques

Une eau de baignade d’excellente qualité

La qualité des zones côtières des deux tiers des zones de baignade est généralement supérieure à celle des eaux intérieures : c’est le premier chiffre qui ressort du rapport. En effet, 88% des sites analysés en 2021 ont obtenu le statut “excellent”, contre 78,2% des sites internes.
La qualité des eaux de baignade s’est considérablement améliorée depuis la directive la réglementant en 2006. Les chiffres de cette année ne sont donc pas une surprise, mais la confirmation d’une tendance positive.
Globalement, 95,2 % des eaux analysées répondaient aux normes minimales de qualité ; les eaux en Autriche, à Malte, en Croatie, en Grèce, à Chypre, au Danemark et en Allemagne étaient « excellentes » dans 90 % des cas.

En 2013, le pourcentage d’eau pauvre était de 2 % de celui de l’Europe, maintenant il a encore chuté à 1,5 % en 2021. Le rapport montre également qu’une meilleure évaluation des sources polluantes et une gestion intégrée des ressources minimales ont suffi à améliorer les performances, également. car dans la plupart des cas, la mauvaise qualité de l’eau est le résultat d’une pollution à court terme. Sont également publiés la carte interactive du niveau de qualité de chaque station individuelle et les rapports, par pays, ainsi que toutes les informations sur la mise en œuvre de la directive.

La législation sur la qualité des eaux de baignade

La directive distingue différents niveaux de classification de la qualité de l’eau : “excellente”, “bonne”, “satisfaisante” ou “médiocre”. Unité, les niveaux de bactéries fécales trouvés. Lorsque l’eau est de mauvaise qualité, il appartient aux États d’y remédier, d’interdire ou de décourager la baignade, d’informer le public et de prendre des mesures correctives. Depuis l’adoption de la directive en 2006, la quantité d’eaux usées urbaines et industrielles entrant dans les eaux de baignade a considérablement diminué : la baignade est désormais possible dans de nombreuses zones auparavant très polluées.

Les dispositions de la directive s’appliquent à tous les États membres, à l’Albanie et à la Suisse ; sa mise en œuvre est soutenue par une vaste législation européenne sur la qualité de l’eau : la directive-cadre sur l’eau, la directive sur les normes de qualité environnementale, la directive sur les eaux souterraines, la directive-cadre sur la stratégie marine et la directive sur le traitement des eaux urbaines résiduaires.

lire aussi Qu’est-ce que la rareté de l’eau a à voir avec la séquestration du CO2 dans le sol ?

Le directeur exécutif de l’EMA, Hans Bruyninckxil a déclaré: « Les résultats de cette année montrent que l’engagement de l’UE depuis plus de 40 ans en faveur de l’amélioration de la qualité des eaux de baignade dans toute l’Europe a profité à notre santé et à l’environnement. Le plan d’action zéro pollution de l’UE et la révision de la directive sur les eaux de baignade renforceront encore notre engagement à prévenir et à réduire la pollution dans les décennies à venir ».

Cependant, ce processus n’est pas terminé : la directive sur les eaux de baignade est actuellement examinée par la Commission européenne, qui évalue si la réglementation actuelle est toujours efficace pour protéger la santé publique et améliorer la qualité de l’eau ou si de nouveaux paramètres doivent être entrés.

Leave a Comment