Nicola Rosset et le royaume des vignes indigènes

C’est ici que commence l’histoire de ver. et raconte l’histoire d’une famille de “grapats” lombards, c’est le nom des personnages qui pendant la période des vendanges avec leur alambic mobile parcouraient les vignobles du nord de l’Italie à la recherche du meilleur marc à distiller pour produire de la grappa. Ce sont les Lévi, branche familiale maternelle de Nicolas Rosset, un entrepreneur valdôtain tourné vers l’avenir. L’un d’eux, Guglielmo Levi, est arrivé à Aoste à la fin des années 1800 et a installé sa distillerie dans le village de Sant’Orso. Et ici, génération après génération, ils commencent à produire une grappa de qualité, récoltant le marc des caves de la Vallée d’Aoste. Au troisième millénaire, on compte trois marques détenues par la famille : outre l’historique Distillerie Saint Roch, Ottoz et Levi Distillati semblent dédiés aux vignes indigènes dans la pureté. Et aujourd’hui, nous assistons également à la construction de la nouvelle distillerie.

Toujours au tournant du millénaire, Cesare et son fils Nicola ils décident qu’il est aussi temps d’exprimer le potentiel des vignes d’Aoste dans des vins identitaires. La montagne dans un verre : on pourrait décrire cela comme un investissement entrepreneurial et sentimental. Dans les trois premiers hectares de vignes de Senin di Saint-Christophe, ils plantent du chardonnay, de la syrah et du cornalin natif. Peu de temps après, le petit rouge, cépage emblématique chez les valdôtains, sera également ajouté à la gamme. Et encore, dans les années suivantes, la société Rosset a repris 2 hectares supplémentaires de vignes de muscat blanc dans la zone appropriée de Chambave, où est né le Chambave Muscat Vallée d’Aoste. La dernière étape est celle qui a englobé le terrain à plus de 900 mètres d’altitude sur la commune de Villeneuve. Ici, dans un lieu véritablement héroïque, sur des coteaux à plus de 50%, sont cultivés la petite arvine et le pinot gris.

Nicola Rosset (photo E. Greco)

Mais ce n’est pas tout, car en avril 2020 Nicola pariera sur un autre terrain, une parcelle située à 850 mètres au-dessus de Saint-Christophe, sur la commune du Croux, où Syrah et Chardonnay seront récoltés dans quelques années. Aujourd’hui le sous-sol est entièrement éco-durable et gratuit grâce à l’utilisation de panneaux photovoltaïques. Le vignoble, une dizaine d’hectares pour 50 mille bouteilles, est confié aux supers conseils deœnologue Luca D’Attomatandis que le travail quotidien est confié à deux très bons jeunes vignerons : Matteo Moretto (déterminé) et le joueur de 25 ans Carole Bicho† Pour eux, l’exercice qui comprend également l’utilisation d’amphores en terre cuite de Francesco Tava et de pots toscans. Pour agir en tant qu’ambassadeur de la marque, il faut être bon Angelo Sarica

Au-dessus de 900

Au-dessus de 900

Mais passons aux vins qui ont des caractéristiques sensationnelles à certains égards à commencer par les blancs Rosset. Un cru sort massivement, le Au-dessus de 900, millésime 2020, un vin hauturier d’exception issu de petites arvines de 30 ans qui grimpent même à plus de 1 000 mètres ; pressé et vieilli, en partie en amphore, en partie dans des pots toscans, en partie en barrique et le reste en acier. Parfaitement équilibré entre goût et minéralité. De la couleur jaune doré, vous serez captivé par la note de fruits exotiques mûrs et d’herbes médicinales en abondance où se distingue le romarin. En bouche, il est plein, élégant, balsamique, prononcé intense. Et je me souviens encore des applaudissements en octobre dernier lors de la dégustation que j’ai animée à Vinitaly Special Edition, avec une connexion en direct avec Nicola Rosset. Émotion. Le même assemblage, mais issu de vignobles de moindre altitude, pour la Vallée d’Aoste Petite Arvine 2020, uniquement vinifié sur acier. Il a des notes de glycine et de fruits exotiques comme une banane épicée ; en bouche il apparaît soyeux et velouté.

Pinot Gris & nbsp;

Pinot Gris

Revenons aux hauts sommets pour découvrir le Vallée d’Aoste Pinot Gris 2020, qui ne fabrique que de l’acier. Et ici on sent les notes fraîches de bonbons aux fruits, avec une pêche très intense, du talc ; en bouche, vous appréciez la finale douce, enveloppante et savoureuse. Le goût de 2021 était sensationnel, avec une macération plus longue et extrême sur la peau, puis un passage en bois – fût – montrant des notes claires de poire puis en bouche un filigrane faisant référence au fruit pour une gorgée complexe et corsée. Il sortira en août de cette année et en ce qui me concerne ce sera un événement.

   Chardonnay & nbsp;

Chardonnay

Puis un autre cru d’un vignoble d’environ 800 mètres d’altitude, Vallée d’Aoste Chardonnay, vinifié avec pressurage doux, élaboration en barriques et barriques de chêne français, macération pré-fermentaire à froid de la peau. Il a des notes de crème pâtissière et d’orange confite. Il montre ses muscles comme un grand blanc de calibre international ; plein et croquant en bouche, il se termine par un goût iconique. Et enfin ça Chambave Mascate, à partir de 100% Muscat. Transformation en partie en amphore avec 6 mois de vieillissement sur la peau et en partie en acier. Macération pré-fermentaire à froid de la peau. Au nez, vous ressentez immédiatement l’arôme avec des notes de menthe et en bouche un velouté qui se termine par un goût final amer.

Syrah 870

Syrah 870

Vallée d’Aoste Cornalin 2020, qui fut mon premier amour, est né d’un sol issu de la décharge d’anciens glaciers, à 750 mètres d’altitude. Vinifié en pureté, il subit une macération à froid avant une fermentation à température contrôlée. Fermentation en acier à température spontanée avec ensemencement de levures sélectionnées. Vieillissement en fûts de chêne français. Au nez, on sent un piquant qui rappelle le graphite; il est sauvage en bouche avec sa rugosité typique. Et ils l’aiment pour sa cohérence avec le cépage. Dont on retrouve les raisins dans Trasor 2020, accompagnés de syrah et de petite rouge, pour un vin rouge de grande classe. Donc un cru, le Vallée d’Aoste Syrah 870, issu d’un des premiers vignobles acquis à Saint-Christophe ; fermente en fûts de chêne français et en amphore à température contrôlée. 20 jours de macération après fermentation, pressurage et élevage en barrique. Et là aussi, l’ampleur, la minéralité accentuée, la caresse des tanins, l’équilibre et l’intensité sont surprenants.

Pinot noir

Pinot noir

L’exceptionnel est aussi surprenant Vallée d’Aoste Pinot Noir 2020, qui vinifie avec une fermentation en fûts de chêne français à température contrôlée puis un élevage de 12 mois en barriques françaises. Un pinot noir auquel on ne s’attend vraiment pas ici dans la Vallée. On sent le crayon ou le graphite pur de par sa couleur rouge rubis pâle, mais aussi le poivre. En bouche, l’acidité diffuse est marquée, avec une belle finale par les tanins. Un chef-d’œuvre.

Leave a Comment