Rapport final Interventions et projets PON : structure et contenu. Télécharger un modèle de rapport

Le “Rapport final” présente l’évaluation du parcours de formation par rapport au Programme Opérationnel National pour les écoles ou d’un projet qui sera déployé, par exemple, sur le fonds FIS. Le rapport est configuré comme un document d’analyse finale sur les résultats obtenus par le projet. A cet effet, il est structuré de manière à faire ressortir à la fois les données quantitatives liées au degré d’exécution du projet et les éléments permettant d’évaluer l’efficacité des actions mises en œuvre.

La détection de la rétroaction

Le tableau d’ensemble a été dressé en utilisant ce qui ressort des retours d’expérience des étudiants menés à travers le système de suivi de la qualité de l’intervention proposée par le rédacteur en milieu et en fin de parcours. L’exploration a révélé les points forts et les critiques relevés lors de la construction, ainsi que les éventuelles corrections à apporter pour la construction de nouveaux futurs projets de formation.

De quoi parle le rapport final ?

Le “Rapport Final” intervient :

  • contenu, les résultats obtenus par rapport à l’accord entre les compétences à atteindre énoncées et le profil des formats sortants, l’exhaustivité et la qualité des connaissances professionnalisantes transférées à la classe, l’efficacité du système méthodologique utilisé dans l’individu phases du processus de formation, l’adéquation du soutien logistique et instrumental, auquel le tuteur / enseignants experts ;
  • en termes de coordination de la gestion, l’efficacité du modèle d’interaction entre les différents acteurs du projet (tuteur, expert, parents, école, autres) adopté tant pour l’encadrement de la fonction de direction et de contrôle scientifique que pour la fonction de direction stratégique, et pour l’exécution des différentes fonctions opérationnelles ;
  • stratégiquement, sur les résultats de formation atteints ou attendus à court terme (en tout cas avant les examens finaux du cycle scolaire), sur les éventuels résultats obtenus en termes de contribution à la mise en œuvre de politiques d’accompagnement du développement culturel de son territoire, l’égalité des chances, la diffusion de la société de l’information, la durabilité de l’éducation, la relation entre l’environnement du laboratoire et le groupe de classe d’origine.

La structure de la relation

Les domaines de recherche suivants doivent être pris en compte dans la conception du rapport :

  • aperçu des activités réalisées
  • activités préalables à la mise en place de la formation ;
  • des activités de formation aux cours et candidatures et sur la plateforme forumfee.net ;
  • activités d’évaluation des apprentissages;
  • activités de placement;
  • suivi de la qualité des interventions.

La structure de la surveillance

Le but du système de suivi était de vérifier si la formation était conforme à ce qui avait été annoncé dans la phase de planification. Le suivi a été un moment essentiel pour vérifier l’état opérationnel du projet en développant les équations suivantes :

  • comparaison entre les actions planifiées et mises en œuvre ;
  • comparaison entre les résultats attendus et obtenus ;
  • comparaison entre les délais programmés et les délais réels de mise en œuvre.

L’activité de surveillance a consisté en les vérifications suivantes :

L’activité de surveillance a consisté en détail dans les vérifications suivantes :

  • vérification de l’administration des tests de sélection des étudiants;
  • vérification du climat au sein du groupe et de la relation avec le tuteur/professeurs experts ;
  • vérification des rencontres du personnel enseignant de l’école avec l’enseignant expert pour planifier les interventions en fonction des éléments qui sont ressortis lors de la phase d’implantation;
  • vérification de la bonne administration des questionnaires d’évaluation du rythme d’apprentissage des étudiants (en cours et à la fin);
  • vérification de l’assiduité des étudiants;
  • la bonne administration des questionnaires d’évaluation
  • la qualité de l’intervention donnée aux étudiants en phase actuelle et terminale ;
  • vérification du rapport à la fin du module préparé par l’auteur et qui indique également les objectifs, le contenu, la didactique, l’évaluation du groupe, l’évaluation de la formation.

Les activités de surveillance réalisées

L’approche générale de l’activité de surveillance était basée sur la détection :

  • des éléments généraux liés aux élèves ;
  • des éléments généraux liés aux activités exercées (formation et autres);
  • des forces et des faiblesses identifiées dans la mise en œuvre du projet.

Que veut dire Supervision ?

Le suivi comprenait les activités suivantes :

  • vérification de la pertinence des critères utilisés pour l’évaluation finale des étudiants.
  • analyse des questionnaires d’évaluation;
  • des consultations périodiques avec le personnel d’exécution pour suivre l’avancement du projet ;
  • coordination des activités de collecte de données.

L’évaluation

L’activité d’évaluation comprenait les phases suivantes :

  • diagnostic portant sur : a) l’examen des résultats des comparaisons faites lors du suivi avec détection simultanée des anomalies survenues, b) l’identification des forces/faiblesses du projet ;
  • proposition concernant les mesures correctives à prendre, également en vue d’une éventuelle poursuite des mesures au cours de l’année scolaire suivante.

Les outils de vérification

Les outils de vérification appliqués étaient des tests, des simulations, une analyse approfondie des domaines d’intérêt spécifiques de l’étudiant au sein du laboratoire qui étaient les plus liés à ses propres réalités de formation et d’enseignement.

Les modes opératoires :

L’évaluation finale portait sur un score exprimé en dixièmes basé sur les données recueillies sur la motivation, les apprentissages réels et les étapes scolaires déjà franchies par les élèves. L’évaluation a conduit à la création d’un profil du stagiaire individuel à la lumière des compétences démontrées au cours du projet, qui ont toutes été incluses dans la plateforme dédiée du ministère de l’Éducation publique.

Le moment

L’évaluation finale a vérifié l’acquisition des compétences par les étudiants. Cet aspect était déterminant car il permettait de savoir si le cours/laboratoire avait été conçu et mis en œuvre correctement. Ce type d’évaluation a permis de déterminer s’il y avait des lacunes de la part de l’écrivain, auxquelles il faudra remédier en prenant les mesures correctives appropriées, également en vue des nouveaux cours que l’école entend introduire l’année prochaine.

Le système d’évaluation des étudiants

L’évaluation des cours se fait par des tests écrits et des entretiens, individuels, en groupe et en classe. Les scores des épreuves écrites sont compris dans une échelle décimale et la réussite de l’épreuve s’effectue à partir de 50% de bonnes réponses. Chaque épreuve écrite était accompagnée des critères d’attribution des notes déterminés par l’enseignant ; celles-ci ne sont pas établies a priori du fait de la présence de questions ouvertes au sein des épreuves écrites et d’épreuves visant à déterminer les compétences créatives dont l’évaluation est différente des questions fermées. Tous ces éléments sont inclus dans le profil final de chaque étudiant, qui est une indication pour l’étudiant du chemin à suivre dans le futur, y compris le choix du niveau d’enseignement supérieur.

PON – participation au projet de rapport final statistique

Leave a Comment