Films, courts métrages, art vidéo au Saturnia Film Festival

Saturnia Film Festival : la cinquième édition arrive, avec un programme incontournable

La cinquième édition du Festival du film de Saturnia, événement qui anime la vie culturelle de la Maremme toscane, entre Manciano, Sorano et la ville thermale de Saturnia. Les dates sont du 28 au 31 juillet et pour le diriger, comme d’habitude, Antonella Santarelli, la présidente, avec la direction artistique du réalisateur Alessandro Grande, auteur du film primé Reine.

Il commence par une section de longs métrages italiens d’auteurs, les trois premières et deuxièmes œuvres les plus importantes produites au cours de l’année écoulée, dont les titres n’ont pas encore été révélés par les organisateurs. Le véritable cœur battant du Saturnia Film Festival sont les nombreux courts métrages, cette année 2000, qui postulent pour participer à l’événement Maremma. Parmi celles-ci, vingt œuvres ont été sélectionnées, en compétition ou non, dont neuf courts métrages inscrits en section compétitive dans les trois catégories Animation, Fiction et Documentaire.

Parmi les courts métrages sélectionnés, l’opéra avec la musique originale de Sting et celui où Lello Arena récite

Également l’un des courts métrages sélectionnés cette année une œuvre qui utilise la musique originale de Sting : Des pas dans le vent”, de Maya Sanbar, Faga Melo et Gustavo Leal, sur le thème des réfugiés ; il y aura le court Conjoints d’intention Lo Giglio, par Nicola Prosatore, qui voit ci-dessous protagonistes Lello Arenavainqueur du Nastri d’Argento 2022. Et puis migrants, Animation 3D dessinée par Zoé Devise, Lucas Lermytte, Hugo Caby, Aubin Kubiak et Antoine Dupriez, un instantané du sort des ours polaires dû au changement climatique ; cœur de pierre, d’Humberto Rodrigues, une fable dystopique créée au Brésil ; Nuit romainea, de Valerio Ferrara, candidat cette année pour le David di Donatello; Grand, de Daniele Pini, primé au Rome Film Fest ; Chute libre, d’Emmanuel Tenenbaum, qui revient sur l’attentat du World Trade Center, une œuvre primée au Canada et aux États-Unis ; Don contre la foudre, comédie du duo de réalisateurs Big Red Button; rois perdus, du cinéaste américain Brian Lawes.

La section “Art Short” fait ses débuts au Saturnia Film Festival de cette année, mettant en vedette le travail de Nana Dix, petit-fils de l’expressionniste Otto Dix

Nouveauté absolue cette année, la rubrique Art Short : il y a cinq œuvres vidéo en compétition, sélectionnées par Mas Tassini Studio et signées par les protagonistes de la scène artistique contemporaine, projetées et exposées simultanément entre le centre culturel Le Clarisse à Grosseto, la forteresse Orsini à Sorano (GR) et la galerie San Vidal à Venise (infos : www.saturniafilmfestival.it). Dans la section Art Short également l’œuvre signée par nana dix, petit-fils du célèbre peintre allemand Otto Dixqui apportera le sien à Saturnia Le jardin secretinspiré par la poésie Le corbeau, d’Edgar Allan Poe sur une musique de Tobias Laemmert.

Le festival du film de Saturnia accueille Ricky Tognazzi lors de la cérémonie de remise des prix

Et Saturnia devient un festival généralisé : il commence le jeudi 28 juillet sur la Piazza Magenta à Manciano, se poursuit le vendredi 29 dans la forteresse Orsini à Sorano et se termine le samedi 30 sur la Piazza del Castello à Montemerano. La remise des prix aura lieu le dimanche 31 juillet dans les espaces du parc thermal Terme di Saturnia Natural Destination. Parmi les invités l’acteur, scénariste, réalisateur et producteur Ricky Tognazzoi, qui participera à l’initiative de commémoration de son père Ugo, dont les cent ans depuis sa naissance cette année. Un autre invité illustre, Francesco Montanari, le bien connu “Libanais” dans “Romanzo Criminale – La série” et aussi le très bon Savonarole dans la série télévisée I Medici. Il y a aussi le monteur Jacopo Quadri, qui a travaillé pendant trente ans avec le réalisateur Mario Martone, le critique de cinéma Augusto Sainati et le documentariste Francesco Del Grosso.

Le jury et les événements spéciaux du Festival du film de la Maremme toscane

Un jury d’experts déterminera les lauréats de cette année, présidé par Paolo Orlando, directeur de la distribution de Medusa Film, et composé de Mario Mazzetti (Vivilcinema), Manuela Rima (Rai Cinema) et Mirella Cheeseman (Wildside). Confirmez votre prix les femmes au cinéma, réservé aux œuvres réalisées par des réalisatrices et récompensé par le groupe Mujeres nel Cinema ; le Premio du public et de cette édition Prix ​​du jury étudiant de l’Académie du cinéma toscan† Une autre nouveauté importante concerne le visionnage en ligne : les courts métrages en compétition sont streamés pour un seul rendez-vous sur la plateforme Plus de compagnie (accessible depuis le site) www.cinemalacompagnia.it) grâce à la collaboration avec Fondazione Sistema Toscana.

« Le Rêve » est le titre d’une grande exposition collective, pour la deuxième édition de Biennale Artivisme, qui enrichit le programme du festival, autour des thèmes de l’écologie et du changement climatique, organisé par Shim Eco Art Network et Hohenthal Und Bergen, qui trouve sa place dans la Maremme grâce au Saturnia Film Festival de cette année. Toujours pour la section art, à partir du 11 juin, outre les œuvres de la section Art Short, les œuvres plastiques de plus de quarante artistes internationaux seront exposées à Sorano. Dans ce cadre, la photographe danoise Winnie Denker sera l’invitée d’honneur ; les participations confirmées incluent également celles de Philippe Forte-Rytter, Sébastien Layral, Peter Hopkins, Alexandra Mas, Nicolas Hamm, Jill Krutick et Vox Populi. En juillet, Artivism se déplace dans les espaces de la galerie vénitienne San Vidal, pour se conclure en septembre par un événement du Festival du film de Saturnia dans le cadre du Festival international du film.

Au Festival du Film de Saturnia place aussi pour l’expérience VR (réalité virtuelle), qui se tiendra dans la salle de conférence Terme di Saturnia Natural Destination et dans l’ancienne église de Santa Cristina à Rocchette di Fazio dans la municipalité de Semproniano: il y aura un coin spécial, où trois contenus immersifs seront réalisés à la disposition du public, y compris le film primé «Nikola Tesla. L’homme du futur” et “Lucid Trip”, réalisé par Alessandro Parello, réalisateur qui donnera une masterclass de réalisation de film en VR au festival.

“Pour cette cinquième édition, nous allons vivre une véritable “explosion” du festival – dit la présidente Antonella Santarelli – tant pour le contenu que pour les invités et les collaborations, notamment internationales. Avec la création de la section Art Short avec le Studio Mas Tassini à Paris, nous avons réussi à réunir deux lieux importants en un seul événement : Sorano et Venise, pour ce que nous espérons devenir une rencontre annuelle d’art, de mode et de vidéos expérimentales de quelques festivals italiens. Nous aurons des invités/artistes de New York, Berlin, Paris et surtout nous amènerons le Saturnia Film Festival à Venise dans un rendez-vous dédié au cinéma et à l’art ».

“La croissance du festival est également évidente grâce à l’ouverture de la section dédiée aux premières et deuxièmes œuvres qui se sont distinguées en cette année cinématographique – ajoute le directeur artistique Alessandro Grande – représente pour nous un grand pas en avant. En collaboration avec le comité artistique, j’ai examiné de nombreuses œuvres courtes et longues afin d’offrir à notre public une sélection rigoureuse. La combinaison de qualité cinématographique et de genres différents, capables de satisfaire un goût varié, a toujours été la priorité du festival, et je suis satisfait de la façon dont le programme est façonné : avec un niveau de qualité élevé et surtout pour tout le monde”.

Leave a Comment