La VII “Longue Nuit des Églises” dans la cathédrale de Modène avec des événements “Créatures et Custodi” à Modène

Vendredi 10 juin, dans Duomo jusqu’à Modène, une soirée spéciale pour réfléchir sur le souci de la création, entre art et théâtre. Toujours en 2022 le rendez-vous avec le “Longue Nuit des Églises”, la première “nuit blanche” des lieux de culte organisée à l’échelle nationale par les diocèses, impliquant des centaines d’églises à travers l’Italie. C’est une soirée où se déroulent des événements suggestifs et spéciaux, d’une grande implication entre l’art, la musique, le théâtre et la culture dans une clé de réflexion et de spiritualité.

Pour cette 7ème édition, leArchidiocèse de Modène-Nonantola – grâce à la collaboration entre l’Office Diocésain du Patrimoine Culturel, le Centre Missionnaire, le Chapitre Métropolitain, les Musées du Duomo et la Bibliothèque Diocésaine “Ferrini & Muratori” – propose une soirée spéciale autour et dans la Cathédrale de Modène le vendredi 10 juin avec deux des propositions complémentaires, rassemblées sous un même titre : “Créatures et Gardiens”.

Il commence à 20h30 avec “Merveilles de la création dans les sculptures de la cathédrale”, une visite thématique spécialement organisée par Giovanna Caselgrandi et Francesca Fontana, respectivement directrice et conservatrice des musées du Duomo. L’une des principales sources d’inspiration des sculptures du Duomo est représentée par la nature, car l’homme du Moyen Âge vit sa relation avec elle comme une immersion dont il fait partie intégrante. La nature ne s’admire pas de loin, mais se vit : c’est la puissance créatrice de Dieu qui soutient tout, gouverne et ordonne le monde. Pour cette raison, les représentations artistiques d’éléments naturels tels que les feuilles, les branches, les feuilles de vigne, les fleurs, les plantes, les animaux, ainsi que l’homme et ses activités, trouvent ici des preuves suffisantes pour confirmer cette continuité entre les mondes naturel, humain et divin qui, contrairement à aujourd’hui, il ne connaît ni barrières ni divisions. Ce ne sont pas de simples représentations, mais des symboles de réalités supérieures : les vignes et les raisins renvoient au Christ, l’acanthe à l’immortalité, l’Homme Vert est le murmure des arbres. Chaque chose existante est liée aux autres dans un univers hiérarchiquement créé et ordonné : notre tâche sera de les découvrir dans leur beauté et leur sens.

A 21h30 a suivi “Tudo està interligado”, un spectacle théâtral conçu par Don Andrea Ballarin, Pietro Barani, Linda Fontana, Francesca Giglioli et mis en scène par les jeunes du Centre missionnaire diocésain de Modène. À la lumière de la récente crise écologique mondiale et sept ans après la publication de l’encyclique « Laudato si » du pape François, nous avons voulu réfléchir à l’écologie intégrale et au soin de la création et de la maison commune. Le spectacle s’inscrit dans cette réflexion et tente de raconter la relation de l’homme à la Terre-Mère et à la fraternité humaine, une relation de don, de violence, de destruction, mais aussi de conscience et de renaissance.

À l’occasion de la Journée de prière pour la sauvegarde de la création 2020, le pape François a confié à l’Église cinq mots : se souvenir, revenir, se reposer, récupérer, se réjouir. Exactement ces cinq actions proposées par le pape ont été choisies pour donner vie au spectacle, qui vise à aider à changer le regard sur la création et l’humanité. Créé par les jeunes du groupe missionnaire de Modène, le spectacle commence en rappelant l’histoire biblique de la création et en évoquant des histoires de création de différentes cultures et peuples. Dans le monde nouveau-né, l’homme, la femme et la Terre Mère évoluent en harmonie. L’humanité rompt ses relations avec la Terre Mère et avec les autres peuples. Le don devient propriété, la gratuité est convertie en créance. La Terre Mère est exploitée et oubliée alors que les humains travaillent, accumulent et créent du désordre. Alors que notre mode de vie pousse la planète au-delà de ses limites, il est important de redécouvrir le temps lent qui nous permet de prendre conscience de ce qui se passe. Mère Terre appelle l’humanité à la contemplation et aux soins, enseignant aux hommes et aux femmes une nouvelle façon de vivre.

Là bas participation jusqu’au soir c’est libre† La réservation pour la visite est obligatoire en écrivant à l’adresse e-mail bookshop@museidelduomodimodena.it. L’entrée au spectacle est gratuite dans la limite des places disponibles. Il est également possible de participer à un seul des deux événements. En cas de mauvais temps, la visite sera annulée, tandis que le spectacle continuera quand même.

Leave a Comment