De l’Ukraine 3 250 réfugiés dans la région de Modène, dont la moitié d’enfants. école de rébus

« À ce jour, il n’y a pas de place pour la paix à cause du conflit en Ukraine et la poursuite de la guerre prolonge également l’urgence humanitaire. Le dialogue n’est pas facile, mais chaque voie doit être explorée ; telle doit être la position de l’Italie : aux côtés de l’Ukraine et de son peuple, sans hésitation et résolue à rechercher la paix de toute son énergie. Nous devons essayer à tout prix de faire prévaloir le dialogue et d’éviter une escalade constante. C’est ce qu’a déclaré le maire Gian Carlo Muzzarelli dans les informations sur l’urgence ukrainienne au conseil municipal du jeudi 9 juin.

Selon les données du HCR, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, près de 7 millions d’Ukrainiens ont traversé la frontière depuis le 24 février, 8 autres millions sont déplacés à l’intérieur du pays et environ 15,7 millions ont un besoin urgent de protection. La Pologne compte le plus grand nombre de réfugiés ukrainiens (3,5 millions) ; tandis que selon les données du ministère de l’Intérieur, 129 623 ont atteint l’Italie jusqu’à présent. En Émilie-Romagne, il y a plus de 23 000 inscrits et 13 140 personnes qui ont demandé une protection temporaire (2 202 à Modène et dans la province).

Près de 36 000 demandes de contributions d’aide à travers le pays, versées par le gouvernement jusqu’à 3 mois via les bureaux de poste. Il y a eu 4 112 demandes en Émilie-Romagne, dont 666 à Modène et dans la province. Au total, 3 250 Ukrainiens ont déclaré leur présence dans la région de Modène au siège de la police de Modène ou des commissariats de la province ; 50% sont mineurs. Hier, une centaine ne s’étaient pas présentés pour recevoir le titre de séjour (attendu en juin) permettant la délivrance des lois fiscales et des offres d’emploi ; les hôtes ont rapporté que ces personnes sont soit retournées en Ukraine, soit ont quitté la province.

Quant à l’accueil dans la zone municipale, 795 Ukrainiens se sont rendus au Centre d’Immigration, dont 480 mineurs ; 144 personnes ont été accueillies à la Cass, contre 267 demandes reçues par la préfecture, tandis que 148 ont été reçues par la Municipalité de Modène, dont 17 étaient en cours.

Le maire a ensuite souligné « le travail exigeant et continu effectué par les gestionnaires et les opérateurs du secteur des services sociaux depuis le début de l’urgence. Aujourd’hui, les agences organisent également le placement direct d’une vingtaine de personnes à Cas et des enquêtes sur les liens familiaux sont en cours. De plus, nous continuons à travailler avec Caritas sur les insertions familiales (23 personnes accueillies dans 10 familles) et il est également très important de maintenir une relation et une coopération constantes avec la communauté ukrainienne présente dans la ville, ainsi qu’avec le réseau privé de solidarité . qui est activé depuis le mois de mars “. Portobello s’affirme comme un point stratégique pour la préservation de l’hospitalité urbaine: les familles utilisant l’emporium social sont 340, soit environ 830 personnes.

Sur le front scolaire, le maire a mis l’accent sur le nombre de placements scolaires sur l’année écoulée (89 au total : 24 en maternelle, 43 en primaire, 14 au lycée, 8 au lycée) mais surtout sur les perspectives d’avenir “car, étant donné le conflit en cours, il est clair qu’en septembre nous aurons des élèves ukrainiens à la rentrée, de la maternelle au secondaire, et comme plusieurs maires d’Italie l’ont dit depuis début mai – il l’a répété – il faut se préparer à temps et trouver les ressources économiques, organisationnelles et humaines pour faire fonctionner l’ensemble du système scolaire. Il faut que le gouvernement et la région, pour ce qui les concerne, mettent désormais en place un job d’été aux côtés des communes et l’autonomie des écoles, afin qu’elles soient prêtes d’ici septembre », a déclaré Muzzarelli, rappelant que le règlement pour le lundi signé par le ministre Bianchi ev L’évaluation des élèves ukrainiens contient également des indications pour encourager la fréquentation au cours de l’année scolaire 2022/2023.

27 495 étudiants ukrainiens sont déjà les bienvenus dans les écoles publiques italiennes et égales de tous les niveaux ; 3 207 dans 526 écoles différentes en Émilie-Romagne. Dans le cas d’élèves passant au niveau d’enseignement supérieur, les chefs d’établissement doivent aider les familles à identifier l’école de destination avec le soutien des directions territoriales de l’école et la coopération des autorités locales.

Le maire a ensuite rappelé qu’à partir du 14 mars, la municipalité de Modène a activé deux services pour fournir des informations et accompagner un accueil éducatif pour toutes les tranches d’âge. “Malheureusement, ce sera une longue guerre et nous devons donc nous équiper pour une période d’urgence tout aussi longue”, a-t-il noté.

En attendant, afin d’accueillir et d’intégrer au mieux les mineurs ukrainiens fuyant le conflit, une voie a été tracée pour l’été en leur ouvrant le réseau des centres d’été. La municipalité a donc étendu la possibilité d’utiliser les activités estivales aux enfants et jeunes ukrainiens, en se référant principalement aux responsables inscrits au registre municipal pour la tranche d’âge 3-13/17 ans.

Leave a Comment