large consensus sur les travaux, formalisé toutes les demandes

  • Présenté aujourd’hui le rapport final du débat public sur le doublement du chemin de fer Orte-Falconara, terrain Genga – Serra S. Quirico, un projet déjà entièrement financé pour 400 millions d’euros et inclus dans le Plan national de relance et de résilience;
  • Seize réunions, près de cinq cents citoyens impliqués, dix-neuf “Quaderni degli Attori”, 39 personnalités professionnelles, dont des techniciens de RFI et Italferr (FS Italiane Group) et des professionnels soutenant le coordinateur et visité plus de 7 mille pages sur le site dédié au chemin : il s’agit du nombre de participants au débat public.

Fabrice, le 8 juin 2022 – Le débat public sur le doublement de la ligne Orte-Falconara s’achève aujourd’hui avec la présentation du rapport final. Les principaux acteurs du territoire se sont rencontrés de manière hybride : Vincenzo Macello, commissaire extraordinaire du gouvernement au travail, Daniele Carnevali, président de la province d’Ancône, Caterina Cittadino, présidente de la Commission nationale du débat public, Marco Marchese, directeur des investissements dans le domaine de du centre RFI et des maires des communes concernées – le coordinateur du débat public Alberto Cena a illustré un document de synthèse de plus de 70 pages avec les demandes du territoire, qui sera porté à la conférence des services.

Dans le prolongement des principales phases de ce débat public, le coordinateur s’est tout d’abord concentré sur le large consensus atteint sur la possibilité de mettre en œuvre les interventions prévues le renforcement de la ligne Orte-Falconara . dont les travaux font partie, considérés comme stratégiques pour réduire l’isolement de la région des Marches et pour améliorer la connexion entre les dorsales adriatique et méditerranéenne. De nombreuses demandes, propositions, améliorations et modifications demandées, toutes incluses dans le rapport final : de la demande d’évaluation des variantes de tracé à la prise en compte de l’impact socio-économique non seulement des travaux mais aussi de la phase de construction. La Cuna, la carrière de Gola Rossa, les grottes de Frasassi, le hameau de Palombare et la gare de Genga ont fait l’objet d’inspections spécifiques, et dans le rapport final il y avait suffisamment d’espace pour chaque site. Au centre se trouvent les questions de raccordement des routes, de calendrier et de coûts de construction, sujets sur lesquels les différentes associations professionnelles se sont également exprimées. Pour toutes ces questions, le rapport comprend la description des demandes et réponses de l’auteur de la communication (RFI), identifiant d’une troisième manière impartiale les questions auxquelles le débat n’a pas pu répondre et qui seront incluses dans la conférence sur les services.

Pertinent également les “chiffres” du débat public qui, présentés lors du budget préparé par le coordinateur, témoignent d’unetrès forte participation citoyenne† Seize moments de dialogue – comprenant des inspections, des réunions d’information avec le territoire, des réunions approfondies et des discussions techniques – Dix-neuf “Quaderni degli Attori” – documents à travers lesquels les différentes parties prenantes ont apporté des contributions pertinentes – Près de cinq cents citoyens concernés, 1 378 utilisateurs uniques qui visité la page Web Débat public pour un total de 7 347 pages visitées. Sur Facebook, les chiffres sont encore plus élevés : 134 181 vues en direct, 61 167 personnes atteintes et 3 907 interactions avec les publications de la page. Le personnel travaillant sur le débat a également été nourri : 24 techniciens spécialisés de RFI et Italferr (groupe FS Italiane) et 15 personnalités professionnelles en soutien au coordinateur.

« Le débat public ne suit pas des lignes préétablies, mais est un processus qui se construit pas à pas avec le territoire. – a répondu à la Coordinateur du débat public Alberto Cena en marge de la présentation – Nous avons écouté les citoyens pour comprendre quels étaient les principaux égarements, doutes, propositions et demandes, pour orienter collectivement ce débat. Nous sommes allés directement sur le site pour parcourir le parcours avec les citoyens, et avons également analysé le parcours en détail avec les techniciens de RFI, et je pense pouvoir dire que ce fut un succès : comme en témoigne le rapport final présenté aujourd’hui, nous avons assez d’espace pour toutes les organisations si bien représentées en vue de la Conférence des Services ».

La construction de l’ensemble de la parcelle, dont les détails devront être évalués lors de la prochaine conférence des services – à laquelle viendra le rapport final comme une synthèse améliorée des demandes de la zone – sera achevée d’ici 2026, déjà pour plus de 400 millions financé en euros.

Leave a Comment