A Paris, un rituel interactif pour un parfum sur mesure

La mode nous enseigne qu’il n’est pas nécessaire de se conformer aux tendances de masse pour être vraiment cool. Si vous voulez faire la différence, il n’y a qu’une seule voie à suivre : celle de la personnalisation extrême. Mais le désir d’unicité des hommes d’aujourd’hui va bien au-delà des initiales canoniques brodées sur la chemise d’ordonnance. Pour ne pas risquer de ressembler à quelqu’un d’autre, le choix du parfum fait vraiment la différence dans le style.

Merci à Ex Nihilo

Les règles sont faites pour être enfreintes

Nous sommes allés à Paris, largement reconnu comme le gardien du meilleur art olfactif. Nous avons notamment exploré l’univers Ex Nihilo, une marque qui prône une vision innovante de la parfumerie, sans plus de contraintes créatives. « Les règles sont faites pour être transgressées » semble être le mantra des fondateurs, Sylvie Loday, Olivier Royère et Benoît Verdier. Pour faire vivre une expérience hors du commun, l’avant-garde est le point de départ d’une expérience basée sur l’expérimentation. L’ambition est presque claire : s’affranchir des codes académiques hérités de la haute parfumerie traditionnelle.

Ex nihilo

Merci à Ex Nihilo

Le rituel interactif

Dans la boutique du 352 rue Saint-Honoré, le client a la possibilité de sublimer son parfum en mettant en valeur les facettes olfactives qu’il préfère. Un appareil de pointe appelé “Osmologue” (également présent dans les boutiques de Dubaï et de Los Angeles) fait revivre l’ancienne science des parfums de la Grèce antique, appelée osmologie. Cette technique permet de peser et de mélanger avec un maximum de précision les différents ingrédients entrant dans la composition d’un parfum. Pour la première fois, les clients ont accès aux coulisses de la création grâce à un rituel interactif. Ce bijou technologique en métal brillant et verre, imaginé par le designer Christophe Pillet, permet aux matières premières de donner naissance à de multiples combinaisons olfactives qui ne sont créées qu’à la demande du client individuel, qui peut ainsi profiter d’un parfum inimitable. En particulier, les collections personnalisables avec Osmologue sont Initiale et Babylone.

Bouteilles numérotées et signées

Mais ce n’est pas tout. Tous les parfums ainsi obtenus sont mis en bouteille et finis à la main par un expert et accompagnés d’un certificat d’authenticité numéroté, tamponné et signé. Une collection de cabochons gravés et réalisés avec des matières précieuses comme la nacre et l’onyx fait du flacon en verre un objet précieux. Sur demande, il peut être encore personnalisé avec la gravure laser d’un nom, d’une date ou d’un simple mot secret. « Les hommes sont très attirés par les aspects technologiques de cette expérience. Au niveau de la perception olfactive, d’une part, on retrouve des amateurs de notes boisées très masculines, d’autre part, les admirateurs d’alchimie sans connotations de genre spécifiques ne manquent pas. Le point de rencontre est l’occasion pour chacun de laisser libre cours à sa créativité ».

Ex nihilo

Merci à Ex Nihilo

Dans un moment historique où les frontières entre parfumerie commerciale et artistique s’estompent de plus en plus, le parfum devient une toile vierge à modeler sur la base de son identité olfactive et ainsi l’expérience de personnalisation atteint son paroxysme.

L’élégance du musc embrassée par la vanille, la tonka et le benjoin : Musc InfiniEx nihilo (260 euros).

Merci à Ex Nihilo

Des ingrédients durables et technologiques pour un best-seller de la marque, au gingembre, bergamote et bois de cèdre, parfait pour l’été : l’épicurienEx nihilo (260 euros).

Merci à Ex Nihilo

ex nihilo, sylvie loday, olivier royère, benoît verdier

Les créateurs de la marque. De gauche à droite : Sylvie Loday, Olivier Royère et Benoît Verdier

Merci à Ex Nihilo

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pouvez trouver plus d’informations à ce sujet et sur du contenu similaire sur piano.io

Leave a Comment