Be Empathy : un jeu qui enseigne les émotions aux enfants

Nous monde intérieur c’est un univers fantastique polyvalent, mais c’est aussi possible compliqué et chaotique: vivre en harmonie avec le large éventail de leurs propres émotions, sans les supprimer ni les faire exploser, ce n’est pas facile. En effet, dès l’enfance, les enseignements sur le domaine émotionnel nous ont rendus plus ou moins compétents dans la gestion de nos propres émotions et de celles des autres. Développez le vôtre intelligence émotionnelle c’est apprendre à connaître son monde intérieur, ainsi que celui des autres, et adopter des comportements respectueux des autres, basés sur l’empathie. Et pour ça, ça existe Jeu dédié aux plus petits : être empathique

Photo être empathie

Soyez empathique : le but du jeu

La jeu Be Empathy découle précisément de la nécessité de apprendre à organiser ses émotions, dès le plus jeune âge. En effet, les enfants sont affectés par un grand nombre de sensations très fortes, mais ils ne sont pas toujours capables de les contrôler. Souvent aussi par nous les adultes et les contributions que nous envoyons. Une erreur courante que commettent de nombreux parents est de rechercher le bonheur de leurs enfants, au détriment d’émotions définies à tort comme “négatives”. On s’adresse souvent aux plus petits avec des expressions comme “ne sois pas triste…ne pleure pas…n’aie pas peur…”. Mais cela ne fait que les amener à se sentir mal et gênants.
Chaque émotion a son importance et son utilitéPar exemple, la peur est l’émotion la plus fonctionnelle que nous ayons, car elle nous sauve la vie et nous avertit des dangers ; le dégoût aide à comprendre ce qu’il ne faut pas manger ou ne pas toucher; la colère aide à s’affirmer ; la peur d’essayer de prédire des scénarios futurs.

“Là bas courir pour le bonheur à tout prix c’est un faux mythe – disent Agustina Aguiar et Ricardo Goldstein, psychologues de l’association Nos émotions communes – Aucune émotion n’est superflue, elles contribuent toutes au bien-être de l’individu, même la tristesse redoutée. Nous devons donc apprendre aux enfants à reconnaître les émotionsorganiser et manifester de la manière la plus appropriée.

Un moyen de développer l’intelligence émotionnelle

Soyez l’empathie sera favoriser le développement de l’intelligence émotionnelle par le jeu – précisent encore Agustina Aguiar et Ricardo Goldstein – Cette capacité permet de réguler les états intérieurs et de ne pas réagir de manière impulsive, gouvernée par les émotions.

La capacité de reconnaître et de contrôler consciemment ses propres émotions et celles des autres constitue la base de l’empathie et pour la construction de relations sainestant pour notre bien-être que pour l’atteinte de nos objectifs.

L’expérience du jeu, avec Be Empathy, permet aussi de vivez l’expérience de la pleine conscience de manière naturelleParce que les enfants vivent le présent tout en développant une attention à la vie affective : selon les principes de la pleine conscience, le moment présent est en fait le seul moment où nous sommes connectés à ce qui se passe. En vous concentrant sur “l’ici et maintenant”, vous pouvez développer le calme et améliorer la capacité d’attention.

L'empathie : une illustration

Photo Shutterstock

Comment jouer à Be Empathy ?

être empathique c’est un jeu de plateau née au sein de Our Common Emotions – une association vénitienne formée par une équipe d’experts en disciplines neurocognitives – d’une intuition d’Agustina Aguiar et Anita Liotto : psychologue et psychothérapeute la première, designer la seconde, toutes deux toujours concentrées, chacune selon leurs compétences, dans la recherche d’activités créatives et de formation pour développer l’intelligence émotionnelle.

Le jeu implique 4 à 8 joueurs et se déroule sur un plateau où vous progressez en surmontant les défis. Le jeu se concentre sur 3 jeux de cartes, divisés par couleur et langage expressif : DRAW, BLA-BLA, THEATRE.

Selon la carte tirée, l’enfant devra défier ses coéquipiers pour leur faire comprendre l’émotion qui y est représentée, et il pourra le faire, selon le jeu, par le dessin, les mots ou les mouvements du corps.

Des points peuvent également être gagnés avec des jetons représentant des emojis, que les enfants doivent deviner leurs camarades de classe en les imitant.

Le jeu permet aux participants de : former – s’amuser – reconnaître les émotionspropre et d’autres, la promotion de lalittératie émotionnelle et les compétences sociales et la promotion de différents types de langage.

allowfullscreen=”allowfullscreen” width=”560″ height=”315″ frameborder=”0″>

Paola Gréco

© Tous droits réservés

Leave a Comment