Le cri de Mat Flückiger à Leogang remporte le duel avec N1NO. Bravo Luca Braidot, huitième !

Saafelden – Leogang (Autriche) – La quatrième manche de la Coupe du Monde de VTT, après la Short Track vendredi et les descentes samedi, s’est achevée aujourd’hui à Leogang avec les très attendues courses de cross, les Elites hommes. Les prévisions étaient correctes, après le mauvais temps de mercredi et jeudi : comme prévu, aujourd’hui, dimanche 12 juin, il faisait chaud et le soleil a séché le parcours très glissant jusqu’à vendredi.

CHEMIN

La piste de Leogang est l’une des plus exigeantes du cirque de coupe du monde de cross-country, elle commence par une montée longue et éprouvante. Une section qui se termine par l’entrée dans la forêt où commence la section technique, un labyrinthe de racines saillantes sur lequel il est difficile de garder l’équilibre tout en avançant. La partie basse appelée “Mercedes Benz Riders playground” est, comme son nom l’indique, un véritable terrain de jeu avec des courbes paraboliques pour laisser courir la moto. Au milieu, cependant, un nouveau secteur a été introduit, caractérisé par une piste de pompe en asphalte, et est le prélude à la deuxième ascension de ce circuit.

Leogang est l’un des rares circuits sans rocaille, mais c’est aussi l’un des circuits les plus naturels et techniques à voir ; il ne convient certainement pas aux athlètes puissants et lourds, comme l’a confirmé Luca Schwarzbauer elle-même, et Gaze a également exprimé son inquiétude face à un parcours aussi difficile. C’est un défi ouvert entre grimpeurs, cavaliers légers mais très techniques.

LA COURSE

Thomas Pidcock et Victor Koretzky étaient absents des 89 partants sur la grille de départ aujourd’hui : après les avoir vus à Albstadt et Nove Mesto, ils se sont recentrés sur la course sur route, et on ne sait pas si on les reverra cette année.

Dans la trajectoire lancée, le Roumain Vlad Dascalu a ouvert la voie et l’a fermée avec le Sud-Africain Alan Hatherly et les Kiwis Anton Cooper derrière lui – aujourd’hui à l’avant du Trek Procaliber – avec tout le groupe au volant. Les deux longues montées ont immédiatement fait une bonne sélection, à savoir à la fin du premier tour en tête, ils ont trouvé N1NO Schurter, son compatriote Mathias Flückiger et les trois coureurs qui avaient bouclé le tour de départ dans l’ordre. Les deux premiers Italiens étaient Luca Braidot (20e) et Gerhard Kerschbaumer (21e).

Lors du deuxième passage, alors qu’il menait le groupe dans un tronçon un peu plat, Schurter a ralenti soudainement, et toujours brusquement après un certain temps, il a rouvert les gaz et a donné une secousse au groupe. À la fin du tour, Mat Flückiger a pensé à donner une nouvelle poussée d’adrénaline avec l’accélérateur. Il a pris quelques mètres d’avance, mais son action a été stoppée par N1NO.

A mi-course, donc à l’issue du troisième des six tours, les deux Suisses prennent la tête avec quelques mètres d’avance sur Hatherly et Dascalu, qui ne baissent pas les bras. Derrière, à vingt secondes, Marotte et Cooper.

Au retour, Luca Braidot était quatorzième. En tête, le couple croisé rouge continuait de marteler les pédales pour tenter de libérer Hatherly, le seul des deux poursuivants restants. Le Sud-Africain était encore très proche (sept secondes) avec deux tours à faire. Derrière cela, Dascalu a été repris par Marotte, tandis que Braidot est remonté huitième, tandis que Gery était juste en dehors du top dix.

Rien n’a changé dans l’avant-dernier tour, donc la bataille finale entre les deux Suisses a commencé à la cloche : une erreur derrière Hatherly l’a préparé à en profiter.

LE TOUR FINAL, TOUT EST DÉCIDÉ

Mat Flückiger a tiré sur le cou de N1NO Schurter dans la montée qui est resté en arrière aussi loin qu’il le pouvait, mais a ensuite dû s’éloigner. Dans les bois, il s’est approché, mais dès qu’il a remarqué fluckiger a rouvert les gaz et grâce à une avance de 10 mètres il a atteint seul l’arrivée qu’il a ensuite franchie avec succès 1 heure 15 minutes et 31 secondes

Un week-end pour ne pas oublier ce que Mathias a passé à Leogang, car il avait déjà terminé premier sur la Short Track vendredi.

Jusqu’à l’âge de 36 ans, il a confirmé qu’il est toujours l’homme à battre, il est toujours le leader de la Coupe du monde.

Vlad Dascalu s’est dangereusement rapproché d’Alan Hatherly, qui a réussi à conserver la troisième position ; Le roumain de Trek célébré. Belle course aussi celle de Maxime Marotte (Santa Cruz FSA) qui monte sur le podium à la cinquième place. C’est la deuxième fois depuis Petropolis. †J’ai fixé mon rythme parce que je savais que ça allait être une course à élimination directe. Je n’ai pas pris un départ brillant, mais je savais qu’avec un bon rythme et la tête à la maison, j’aurais pu faire un bon résultat. Les premiers d’aujourd’hui étaient vraiment inaccessibles, mais la 5e place me donne beaucoup de moral et une grande satisfaction pour toute l’équipe.

ITALIENS

Enfin, lorsque nous parcourons le classement final, nous lisons le nom d’un top pilote italien dans le top dix.

ce nom est Luca Braidot de Mossa, Friuli Venezia Giulia, huitième à 2 minutes et 3 secondes. Et au bout d’une demi-minute, le pull amarante, porté par Specialized, est arrivé Gery Kerschbaumer qui s’est élevé dans cette voie. Les deux pilotes ont mis du temps à entrer dans le carburateur, mais une fois qu’ils ont accéléré le rythme, ils l’ont maintenu jusqu’à la fin. †Pour être honnête, j’espérais faire quelque chose de mieux, je vais bien et je voulais le prouver. – dit Braidot en fin de course – Au général la 8ème place c’est bien surtout sur une piste dure comme celle-ci qui est importante pour le moral.bravo aussi Gioele Bertolinic (Trinx Factory) vingt et unième.

ORDRE D’ARRIVEE

1. FLÜCKIGER Mathias (THÖMUS MAXON) 1:15:31

2. SCHURTER Nino (ÉQUIPE DE COURSE VTT SCOTT-SRAM) +6

3. HATHERLY Alan (CANNONDALE FACTORY RACING) +39

4. DASCALU Vlad (TREK FACTORY RACING XC) +45

5. MAROTTE Maxime (SANTA CRUZ FSA MTB PRO TEAM) +1:09

6. VALERO SERRANO David (BH TEMPLO CAFES UCC) +1:18

7. COOPER Anton (TREK FACTORY RACING XC) +1:18

8. BRAIDOT Luca (ÉQUIPE PRO VTT SANTA CRUZ FSA) +2:03

9. SCHUERMANS Jens (SCOTT CREUSE OXYGENE GUERET) +2:09

10. DUBAU Joshua (ÉQUIPE ROCKRIDER RACING) +2:15

12. KERSCHBAUMER Gerhard (COMPÉTITION D’USINE SPÉCIALISÉE) +2:32

21. BERTOLINI Gioele (ÉQUIPE USINE TRINX) +3:45

27. BRAIDOT Daniele (CS CARABINIERI – OLYMPIA VITTORIA CYCLES) +4:44

30. COLLEDANI Nadir (ÉQUIPE DE COURSE D’USINE MMR) +5:00

31. AGOSTINELLI Alessio (SYSTÈME KTM PROTEK ELETTRO) +5:02

38. DORIGONI Jacob (ÉQUIPE USINE TORPADO) +5:51

44. ZANOTTI Juri (BMC MTB RACING) +6:37

52. LE COSMO Gioele (WILIER – PIRELLI FACTORY TEAM XCO) +7:37

Leave a Comment