Un camp d’été à Rome pour les mères et les enfants réfugiés ukrainiens

Atlantide prend le terrain en faveur de Mères ukrainiennes et enfants de réfugiés† En effet, la holding italienne active dans le secteur de la mobilité, des aéroports aux autoroutes, dispose d’un Rome le projet “Atlantia4Ukraine”† Il s’agit d’un camp d’été, actif du lundi 13 juin au 2 septembre prochain (de 9 h à 17 h 30), avec des activités sportives et récréatives pour environ 2 000 personnes dans le cadre de Villa Fassinun espace vert équipé de 24 000 mètres carrés, dans la zone de Tiburtina.

Le projet

La service (entièrement gratuit) est géré par des bénévoles d’Atlantia, des employés qui peuvent faire du bénévolat jusqu’à dix jours grâce à un programme spécial, payé par l’entreprise, et par diverses ONG et entités du secteur tertiaire, y compris Sport Sans Frontières En BoucleCaritas, Communauté de Sant’Egidio, Save The Children† Plusieurs institutions participent également au projet, principalement la municipalité de Romela ministère des Affaires étrangèresle département de Protection civilejeAmbassade d’Ukraine en Italie.

“Ce projet démontre que, grâce à une collaboration efficace entre les réalités du secteur public, privé et tertiaire, il est possible d’activer des services d’accueil et d’urgence de haute qualité, de promouvoir la participation et l’inclusion sociale”, souligne Giampiero Massolo, président d’Atlantide. « Depuis des années, chez Sport Senza Frontiere, nous sommes engagés dans l’inclusion sociale et nous croyons que le sport est un formidable outil d’inclusion et de bien-être », ajoute-t-il. Alessandro Tapa, président de Sport Sans Frontières. “Nous sommes donc très heureux d’ouvrir ce partenariat avec Atlantia et de mettre à disposition des ressources humaines et de l’expérience pour accueillir de nombreux enfants et mères ukrainiens grâce à ce projet d’envergure.”

Les prestations fournies

Des activités récréatives allant de yoga au Cours de langue italiennejusqu’à ce que conseils psychologiques, s’adressent plus particulièrement aux enfants de 4 à 14 ans. Le camp est également ouvert aux mères, qui peuvent faire du sport et bénéficier de services de soins ciblés. Les activités ont été déterminées en écoutant les principaux besoins de la communauté des réfugiés ukrainiens présents à Rome : une journée portes ouvertes a été organisée le 13 mai où les travailleurs d’Atlantia, les représentants des ONG et les institutions concernées ont rencontré et parlé avec environ 500 réfugiés ukrainiens , précisément pour activer les services qu’ils ont le plus demandés.

“Je suis convaincu que le nôtre camp d’été à Rome, il deviendra un lieu privilégié de véritable amitié, de développement personnel et de nouvelles expériences culturelles et créatives pour les enfants ukrainiens qui ont dû quitter notre pays à la suite de l’agression russe à grande échelle », note l’ambassadeur d’Ukraine en Italie Iaroslav Melnyk† Puis de conclure que “le programme riche, l’apprentissage productif en combinaison avec les activités de divertissement prévues dans le grand parc de la Villa Fassini sera le meilleur remède aux souvenirs douloureux et laissera une impression vive et inoubliable à nos petits. Les Ukrainiens qui ont connu les horreurs de la guerre”.

Les principales caractéristiques du camp d’été ont été illustrées lors d’une réunion avec plus de 200 réfugiés ukrainiens qui s’est tenue ces derniers jours dans la salle Protomoteca du Campidoglio, en présence du maire de Rome, Roberto Gualtiericle président d’Atlantia, Giampiero Massolo, le chef du département de la protection civile, Fabrice Curciol’ambassadeur d’Ukraine en Italie, Yaroslav Melnik, le conseiller pour la politique sociale et la santé de la municipalité de Rome, Barbara Funaricle président de Sport Senza Frontiere Onlus, Alessandro Tappa, ainsi que les représentants des autres ONG impliquées.

Leave a Comment