Canepa prépare la relance de Fiorio. pour

Virginia Filippi (avec la permission de Canepa)

la relance de canepas passe par le poids stratégique de Fiorio, une marque reconnue pour la confection sur-mesure de cravates et d’accessoires souples. La société basée à Côme, après la conclusion du règlement avec les créanciers, rendue possible par l’investissement de 18 millions d’euros versé par les nouveaux actionnaires Muzinich & co avec le fonds Az eltif capital solutions et par invitationsde Michèle Canepas qui reste le premier actionnaire de la société avec 40% des actions (voir CFP du 15 mars), a lancé un plan quinquennal qui prévoit un doublement du chiffre d’affaires de Fiorio d’ici 2022, de 1 à 2 millions d’euros, et un retour au niveau d’avant crise de la maison mère soit de l’ordre de 4 millions d’euros d’ici 2026 .

Une croissance qui, comme le raconte le PDG de Canepa dans cet entretien, Virginie Philippines, poursuit une amélioration des collections, l’inclusion de matériaux techniques et contemporains et surtout une stratégie de distribution basée sur des partenariats internationaux. Pour réaliser les objectifs du business plan, un expert du monde du textile tel que : Patrick Lonn Wennbergqui en réalité a déjà occupé le même poste que MarlaneGroupe Marzotto) et le Linificio e Canapificio national.

Quelle est l’importance de Fiorio pour le groupe Canepa ?

L’entrée d’Invitalia au capital de Canepa était conditionnée par la présence dans les actifs de l’entreprise d’une marque historique. Fiorio est cette marque, car elle est liée à la tradition et au style de l’homme milanais. Pourtant, c’est pour nous une marque stratégique, non seulement en termes d’actifs, mais aussi de développement. Il y a beaucoup de potentiel, car l’expérience de Fiorio en termes de style et de rapport qualité/prix est très élevée. Pour le faire grandir, il faudra passer par des partenariats internationaux avec des distributeurs et il faudra savoir renouveler sa tradition en termes de proposition de produits et de marques.

Que signifie cette édition du Pitti Uomo pour Fiorio ?

C’est une étape importante pour la relance de la marque. Dans l’édition précédente, nous étions fraîchement sortis du changement de structure de l’entreprise et moi-même, je n’étais en poste que depuis deux mois. Pendant ce temps, nous avons travaillé dur pour apporter des nouvelles importantes au rendez-vous Pitti. La direction du développement de Fiorio ne peut ignorer les aspects qui définissent le monde de la mode aujourd’hui, comme l’innovation appliquée aux fibres, tout le monde technique qui détermine l’évolution du vêtement de sport et bien sûr la durabilité à 360 degrés. Nous trouverons ces traits sous forme de graines dans les années s/s 2023, mais dans les années à venir, ils deviendront des plantes.

Quelle évolution de produit prévoyez-vous pour Fiorio ?

Historiquement, la marque s’est développée en différenciant l’article selon les saisons : en hiver c’était la cravate, en été c’était le maillot de bain. Une première étape vers l’extension de la marque a été le lancement, avant f/w 2022-23, de la collection maison présentée à pitoyable† Désormais, dans la section été, nous élargissons la perspective en incluant, en plus des costumes et des serviettes de plage, des nouveautés liées aux chemises, sacs et vestes, à la fois de la ligne classique et vintage. Bien sûr, il y aura des pneus.

Les difficultés actuelles du marché sont-elles un obstacle à un redémarrage ?

Nous avons la chance d’avoir une production d’énergie pour notre propre usage, ce qui nous a permis de devenir partiellement indépendants. Cependant, nous souffrons des difficultés de nos partenaires de production, qui entraînent des augmentations importantes de la phase d’approvisionnement. Et puis il y a le problème de la relocalisation : l’utilisation croissante de la chaîne d’approvisionnement Made in Italy signifie que de nombreux fournisseurs sont complètement saturés et nous devons être plus prudents dans la phase de planification, avec de longs délais d’attente. La réponse réside dans la planification préalable de l’approvisionnement en matières premières. (Tous les droits sont réservés)

Leave a Comment