Maintenant c’est officiel : ce sera un vote entre Pignotti et Calcinari. Un vote est décisif, mais Alessandrini se prépare à l’appel

SANT’ELPIDIO A MARE – Le candidat civil soutenu par l’ancien maire Terrenzi a pris la première place, suivi du candidat de centre-droit. Issu de la bataille pour le siège de maire, le candidat de centre gauche, battu d’une voix (2300 contre 2299) et prêt à faire appel

de Leonardo Nevischi et Matteo Malaspina

Maintenant c’est officiel. Après des heures d’attente interminable, marquées par le pathos, les gribouillis, l’exubérance feutrée et les mains dans les cheveux, on connaît enfin les deux faces d’une même pièce en lice pour le siège du maire de Sant’Elpidio a Mare lors du vote du 26 juin. †

Au petit matin, l’ancien candidat civil soutenu par Terrenzi, Alessio Pignotti, s’était imposé à la première place, mais on ne savait pas encore qui serait son adversaire, comme entre la candidate de centre droit Gionata Calcinari et celle de centre gauche Fabiano Alessandrini. lors du dernier vote une bataille acharnée, marquée par un très faible écart, obligea les deux coalitions à recourir au recomptage de quelques cartes contestées provenant de la section numéro 7 de la capitale, du 9 de la faction Luce et du 10 du hameau de Casette, qui a enregistré des problèmes de dépouillement.

Au final, incroyable mais vrai, Gionata Calcinari (2300 à 2299) est arrivée à la pointe pour un seul vote de détachement. Le « coup de théâtre » ne semble cependant pas s’arrêter là, alors que la coalition de centre-gauche se prépare à rédiger un appel électoral.

“A l’inverse, si nous avions été coupés d’un seul vote, nous y aurions nous aussi eu recours”, a reconnu sportivement Gionata Calcinari au moment du communiqué faisant référence à Fabiano Alessandrini -. Il y a eu plusieurs votes nuls ou contestés et nous attendrons le recomptage pour nous assurer d’arriver au scrutin. Cependant, nous avons commencé avec un consensus électoral de 15% et nous n’avions pas de conseillers, donc je pense que le résultat est satisfaisant et je remercie tous les électeurs pour la confiance qu’ils ont accordée à notre coalition. En attendant le résultat final, c’est un résultat encourageant car il marque un point de départ dans une ville qui a toujours été gouvernée par le centre gauche. Il y a une marge de croissance importante représentée par toute la partie de l’électorat qui s’est abstenu et ne s’est probablement pas reconnu dans les propositions des trois candidats : il faudra être capable de la conquérir ». Pour Calcinari, le maire sortant Terrenzi avait son poids propre : « Les électeurs ont puni une partie de l’ancien gouvernement, mais pas l’autre. Ça a sans doute marché d’avoir un candidat qui soit l’expression des associations et du monde sportif. Ils ont également utilisé une campagne électorale à l’ancienne avec des défilés, des inaugurations, des routes pavées et cela a fonctionné. Ainsi que la contribution de Terrenzi qui a permis à Pignotti d’obtenir cet important résultat dès le premier tour ».

La réaction du candidat civil ne s’est pas fait attendre : « Je ne m’attendais pas à un tel résultat et de ma part il y a une grande satisfaction – a fait remarquer le candidat Alessio Pignotti, qui s’est réjoui de la première place qu’il a remportée en début d’après-midi. au vote du 26 juin – La victoire n’est pas seulement la mienne, mais toute l’équipe. Je suis conscient que ce n’est qu’une bataille et maintenant nous entrons dans les prolongations. Si les résultats sont confirmés, ce sera une bataille acharnée avec Calcinari. Nous avons vu dans les confrontations précédentes qu’il essaie de discréditer le travail accompli jusqu’à présent et nous faisons partie de la majorité précédente. Nous devons partir de ce qui a été fait et apporter cette originalité et ces idées nouvelles que nous avons illustrées lors de la campagne électorale. » Pignotti se permet alors de penser pour Fabiano Alessandrini : « Des trois, c’était l’homme à battre et je ne m’attendais pas à ce dénouement. s quelqu’un ne parvient pas à l’obtenir malgré le travail. Ce qui est certain, c’est que nous suivons notre propre chemin, sans aucun accord ni faux-semblant ».

Le décompte électoral suivi du siège de la candidate de centre-droit à la mairie Gionata Calcinari

Le décompte électoral suivi du siège du candidat à la mairie de centre gauche Fabiano Alessandrini

© REPRODUCTION RÉSERVÉE

retour à la page d’accueil

Leave a Comment