Riccardo Mancini (Dazn) sur PE : “Zanetti est l’homme qu’il faut. Le top, Révérend”

Nous avons interviewé l’un des commentateurs les plus en vue de Dazn, Riccardo Mancini. Avec lui, nous avons essayé de dresser un tableau général de la saison dernière en vue de l’avenir :

Comment décririez-vous le championnat d’Empoli ?

Je pense que la définition la plus correcte est “double”: la première partie extraordinaire parce qu’il a montré qu’il avait une idée du football, pour mettre en jeu tous les principes et concepts du football d’Andreazzoli. Donc un grand courage, une grande personnalité et un grand caractère. Puis, dans la deuxième partie, certainement décevant. Cela, bien sûr, fait référence à la première partie du championnat qui a été surprenante. Dans l’ensemble, Empoli a quand même réussi à mener un championnat tranquille, sans pression, c’est certainement un point de départ pour l’avenir.

Top, flop et révélation

Top : Vicaire sans aucun doute, car actuellement, à mon avis, il est l’un des meilleurs gardiens de but d’Italie et mérite également l’attention de l’équipe nationale de Mancini. Guglielmo est un gardien qui s’est montré solide et confiant, il a réussi à diriger l’équipe et a encore une marge de progression. Actuellement, à mon avis, il mérite également un saut qualitatif dans sa carrière, avec tout le respect que je dois à Empoli, je le vois prêt à faire un pas en avant. Quant au flop, je ne l’appellerais pas un joueur, mais une division, la division défensive. Empoli a vraiment subi trop de buts dans cette compétition, dont une grave inattention à domicile. D’une part, cela m’a vraiment surpris, car dans les nombreuses rotations qu’Andreazzoli a faites, il y a un expert comme Romagnoli, il y a un jeune joueur prometteur comme Viti, il y a des joueurs qui ont quand même fait la Serie A, et avec de bons résultats, comme comme Luperto et Tonelli. Nous aurions pu faire beaucoup mieux pour cela à mon avis. Quant à la révélation, je ne peux pas m’empêcher de dire qu’Asllani avait un autre rôle au printemps, et en tant que milieu de terrain offensif, Andreazzoli l’a laissé jouer en tant que milieu de terrain – et je pense que c’était l’un des choix les plus réfléchis de l’entraîneur – il , avec beaucoup de personnalité et des compétences techniques supérieures à la moyenne, il a prouvé qu’il pouvait être un joueur qui, en l’espace de quelques année, il fera sa dernière ascension.

Vous attendiez-vous à l’acquittement de M. Andreazzoli ?

Je ne m’attendais pas à l’exemption d’Andreazzoli, car l’année dernière, il a créé quelque chose d’important dans le domaine de la fusion, des concepts et de la gestion des jeunes. Tous les principes qu’Empoli n’a peut-être pas développés de cette manière auparavant, c’est pourquoi je ne m’attendais pas à ce genre de décisions. Apparemment, il doit y avoir quelque chose de cassé dans la relation entre l’entraîneur et le club, sinon je ne m’expliquerai pas. Une deuxième partie de championnat plus décevante ne pouvait suffire à ruiner un projet compliqué et fascinant qu’Andreazzoli a réalisé de manière excellente et cela n’a certainement pas été pris pour acquis.

Comment voyez-vous Paolo Zanetti à la tête d’Empoli, est-il le bon homme au bon moment ?

En ce moment, Zanetti peut vraiment être la bonne personne au bon moment car il a montré qu’il peut bien travailler avec les jeunes, qu’il sait les gérer et qu’il est capable de poursuivre le “Projet Venise”. gagner une promotion en Serie A à laquelle personne ne s’attendait probablement. Il pourrait être une garantie supplémentaire s’il pouvait amener à Empoli des joueurs de son expérience à Venise. Malgré le dernier championnat qui ne s’est pas bien passé pour Venezia en Serie A, il est toujours un entraîneur de principes et de valeurs importants. Je pense qu’il peut bien faire dans un carré comme Empoli.

On dit que la deuxième année de Serie A est toujours la plus compliquée, comment envisagez-vous Empoli dans le prochain championnat ?

Pour l’année prochaine, je m’attends à un championnat similaire pour Empoli, du moins au début, car le championnat vient de passer. Il était important de trouver une voie qui pourrait également être empruntée à l’avenir et Andreazzoli, avec ses joueurs, y est pleinement parvenu. C’est vrai, le coach ne sera plus le même, mais je pense que beaucoup de joueurs resteront, notamment ceux qui sont considérés comme des leaders et qui pourront transférer toutes les bonnes choses qui se sont construites la saison dernière. Le but doit être le même, le salut.

Leave a Comment