Drive to store, pour une relation concrète

Avec le numérique et la complexité de la nouvelle dynamique, il est nécessaire que les détaillants et les fabricants se concentrent sur toutes ces activités qui comblent le fossé entre en ligne et hors ligne.

Dans le marketing et la communication est conduire au concept de magasin il existe depuis un certain temps – dans les circulaires ou les événements en magasin, par exemple – mais ce n’est qu’avec l’entrée de la complexité et du numérique dans notre vie quotidienne qu’il a connu une accélération, une diversification et une exponentielle extraordinaires. Précisément avec la complexité, illustrant les interrelations entre les choses et réarrangeant les facteurs, créant une nouvelle dynamique glocale, cette diversification – par la technologie, le numérique, la mondialisation du marketing – et l’exponentialité – pour une vitesse et un effet incrémental ultra-rapide.

Les magasins communiquent avec les consommateurs

StoreEntièrement utilisé, avec Grille de voiture Italie Et Coca-Cola Hbc Italie, le salut! (Intelligence hyperlocale). Son utilisation et celle du réseau de balises de Coca-Cola Hbc Italia a permis d’atteindre le nombre total de consommateurs localisés à proximité et dans les magasins Autogrill, avec une augmentation de 19 % des visites et une incidence des recettes en matière de promotion 3 % supérieur à la moyenne nationale d’Autogrill Italie.

L’envie de magasiner revêt aujourd’hui une importance extraordinaire, avec des implications stratégiques et opérationnelles pour les activités économiques et commerciales. Comme la littérature académique et professionnelle et l’expérience quotidienne du marché nous transfèrent, toutes les marques, fabricants, distributeurs et services doivent avoir cette activité clairement présente dans leurs stratégies et activités opérationnelles. Le drive to store rend concrète et tangible la relation avec les clients tant finaux qu’intermédiaires (détaillants)

Parler aux clients finaux, les sensibiliser au produit/service, à la présence sur leur territoire, aux points de vente (physiques ou digitaux) et communiquer le moyen de les atteindre est fondamental dans l’économie de l’attention, du commerce sans couture, de la planète -centricité et du monde connecté. Surtout à une époque où la distraction, la difficulté à percevoir le produit/service, la proximité (physique et émotionnelle/affective), sont des facteurs critiques de succès pour aller jusqu’au bout et faire l’achat.

Des outils pour comprendre la volonté d’économiser

Dans un milieu chaotique (parcours chaotique des phases d’achat du client final, ndlr), il devient stratégique de comprendre comment activer une boucle pré-magasin, magasin, in-store, out-store (pour tout le monde, mais surtout pour les personnes bénéficiant d’une couverture de distribution partielle, sélective, exclusive).

Stratégie drive to store: déviation de la stratégie marketing et communication vers les points de vente, comment traiter les canaux/marques dans l’environnement.

Conduire aux activités de magasinage: actifs numériques, adv mobile, store locator, product finder, GoogleMyBusiness, Facebook local, geofencing, géolocalisateurs YouTube (ex. Waze), partenaires tels que TripAdvisor, médias locaux (physiques ou Dooh), programmatique, partenariat local, événements etc. ; des accords et partenariats avec des enseignes pour travailler avec leurs supports physiques ou digitaux, leurs calendriers éditoriaux et leurs opérations en magasin ; suivre l’après-vente du client.

instruments: d’abord l’intelligence, la compétence et les ressources du management et de l’organisation qui activent l’envie de stocker. Puis en phase pré-store : social brands localisés (Facebook, Instagram, Twitter, TikTok, etc.), marque géomédia mais aussi social brands localisés + enseignes (ex : social retailer), dem (email direct) dans la zone de chalandise, drive vers eTail, cartes de fidélité, flyer (physique ou numérique) ; pour sauvegarder : wifi, wifi captif, QrCode, Bluetooth, gamification ; en magasin : rayon intelligent, expérience en magasin, affichage numérique, expérience physique, radio en magasin, chariots, gamification en magasin, etc. ; post store : cartes de fidélité, actifs numériques (ex. dem, social).

Négociation transparente

En utilisant TrendOne, nous partageons certaines tendances (méga, macro et micro) qui peuvent être utiles pour identifier les tendances, les domaines d’innovation et les feuilles de route réussies à travers des cas réels. L’industrie de la vente au détail physique évolue, car l’essor du commerce électronique doit créer de nouvelles incitations pour que les clients continuent d’acheter en magasin. Plus que jamais, l’accent est mis sur la création d’une expérience client particulière dans le magasin, qui bénéficie de l’utilisation des nouvelles technologies en combinaison avec des données en ligne et associées à de nouveaux services.

Le parcours client est optimisé pour permettre un shopping efficace et expérientiel. Avec les achats hybrides, le commerce physique est volontairement intégré au parcours client digital afin de combiner les deux canaux de vente. Clients ils utilisent leur smartphone pour obtenir plus d’informations sur les produits via les codes Qr ou Arparticiper à des concours impliquant le magasin et ses produits.

Les expériences digitales en magasin prennent une forme individuelle et hyper-locale pour apporter aux clients des informations personnalisées et des produits éco-responsables.

La start-up américaine Infopop a développé une application du même nom qui peut être utilisée dans les magasins pour fournir des informations via la réalité augmentée, par exemple. Pour ce faire, les utilisateurs scannent un code QR pour rechercher un produit à l’aide d’Infopop. Ensuite, ils voient les flèches agrandies qui les conduisent à la bonne étagère de produits dans le magasin. Infopop permet également aux utilisateurs de laisser des notes virtuelles à la maison pour certains membres de la famille, sans utiliser de papier. De plus, vous pouvez étiqueter des articles tels que des livres sur les étagères pour les retrouver rapidement via l’application.

* Président de Retail Institute Italy et partenaire de Beready

Leave a Comment