Entretien avec Margherita Pani, dans la librairie avec “Tu es mon danger”

Margherita panique est née à Cagliari en 1999. Passionnée de théâtre et grande fan d’Harry Potter, elle a étudié l’écriture créative après le lycée et a fréquenté l’International Academy of Musicals, où elle continue d’étudier.

Son premier roman est sorti le 26 mai tu es mon danger (Garzanti). Voici comment il le présente aux lecteurs de SoloLibri, interviewé par Angela Meloni.

  • Bonjour Margherita, bienvenue dans l’espace SoloLibri. Parlez nous de vous.

Bonjour à tous! Merci de m’accueillir sur ce beau portail. Permettez-moi de me présenter : je m’appelle Margherita (et jusqu’à présent, il n’y avait aucun doute), j’ai vingt-deux ans et je suis récemment devenu écrivain. Outre la lecture et l’écriture, j’ai beaucoup d’autres centres d’intérêt : j’aime le théâtre, en particulier les comédies musicales, c’est pourquoi j’étudie à l’International Academy of Musicals. Je suis un amoureux des sucreries, de la nourriture, du monde des jeux et des jeux de mots. Je pense que j’ai tout résumé sur cette liste, même si j’oublie probablement quelque chose.

  • Votre premier roman est sorti le 26 mai tu es mon danger, publié par Garzanti. Où avez-vous puisé l’inspiration pour écrire ce roman ?


Amazone

Je n’ai pas de réponse très précise à cette question, il n’y a rien de particulier qui m’a inspiré. Tout ce que je sais, c’est que j’ai commencé à écrire l’histoire de Hailey Cohen pendant la première période de confinement national. J’étais frustré, en colère et terriblement ennuyé. J’étudie l’écriture depuis des années, j’avais essayé dans le passé mais il manquait quelque chose dans mes histoires. tu es mon danger cela m’est resté à l’esprit après avoir lu un article sur un endroit aux États-Unis appelé “Ave Maria”. Quiconque a lu le livre sait ce que cet endroit signifie dans l’histoire. Des images Ave Maria faites dans mon lycée est né et bientôt mes personnages sont apparus et se sont présentés à moi. C’était magique. Je savais que je voulais parler de quelque chose de beau, quelque chose que nous avons vu sortir de nos vies pendant cette période de pandémie. L’école, les fêtes, les amis, l’amour. Je voulais une histoire qui soit bien. Pour moi, franchement, il l’a fait.

  • Les protagonistes sont deux garçons : Hailey Cohen et Jack Carter. Pouvez-vous nous les présenter ?

Hailey et Jake ne pourraient pas être plus différents et plus semblables en même temps. Hailey est une fille qui peut être décrite plus qu’immature comme immature, du moins au début de l’histoire. Elle n’a pas eu une vie facile, mais elle est pleine d’ambition et de courage qui l’ont amenée à fréquenter l’un des collèges les plus prestigieux d’Amérique, le Sacred Heart University College, bien qu’elle n’ait ni richesse ni famille. Hailey est obsédée par le fait de savoir ce qui se passe dans la tête des gens, sa plus grande passion est la psychologie. En effet, vous trouverez dans le roman des extraits de son carnet avec des citations et des notions psychologiques et sociologiques des plus grands experts. Cependant, Hailey a construit un bouclier autour d’elle, une illusion de réalité bientôt menacée par l’arrivée du nouvel étudiant Jake Carter.

Jake Carter est le fils unique de Jericho Carter, un millionnaire sans scrupules. Jake est gâté, arrogant et habitué à un monde où tout le monde tombe à ses pieds, certains à cause de son regard d’ange déchu, d’autres à cause de son énorme richesse. Cependant, il a un sombre secret qui a conduit à son expulsion de son ancienne université et qui le hante profondément. Le petit Jake sait que son père l’a fait chanter au Sacré-Cœur contre la pauvre Hailey. Cet homme sans scrupule a en fait découvert les origines de Hailey et, en menaçant de lui prendre sa bourse, il va la forcer à donner des cours particuliers à son fils Jake. Ce ne sera pas facile du tout de s’entendre, mais tous deux seront obligés de trouver un compromis pour continuer leur vie. Pour savoir comment… il suffit de lire le livre !

  • Quelle difficulté avez-vous rencontrée pour écrire le roman ?

Je dois dire que ce n’était pas vraiment compliqué. Comme je l’ai déjà mentionné, j’ai étudié l’écriture pendant des années, donc je n’ai eu aucun problème avec la technique, et les personnages se sont littéralement présentés à moi avec leurs histoires. Peut-être que la plus grande difficulté vient du fait que je ne suis pas un grand romantique, du moins pas un grand amateur de romans ou de films romantiques. C’était difficile mais aussi très curieux de pouvoir écrire cette histoire d’amour, de la rendre passionnante, réelle. Mais au final je suis satisfait du résultat, même si je sais que j’ai encore beaucoup à apprendre.

  • Pourquoi avez-vous décidé de publier votre livre ?

Parce que je veux être écrivain ! D’accord, je plaisante. Je voulais que les gens lisent mon histoire. C’est un livre qui convient aux adolescents, mais je pense que les adultes pourraient l’aimer aussi. J’ai essayé de le rendre amusant et fluide. Une lecture légère qui laisse cependant des traces sur le lecteur. J’espère que surtout les garçons et les filles qui se sentent bien en le lisant seront aidés dans des situations où même les personnages auront des ennuis : des situations qui arrivent à beaucoup dans la vie de tous les jours. C’est un roman qui traite de nombreuses questions qui ne concernent pas seulement l’amour, il y a aussi les brimades, les mensonges, les secrets, les tourments. Bref, des situations dans lesquelles nous nous sommes tous retrouvés.

  • Quel message voulez-vous envoyer aux lecteurs avec cette histoire ?

C’est une question difficile. C’est un livre qui peut envoyer de nombreux messages, je pense que chaque lecteur en tirera un message différent. J’espère du positif. Je pourrais dire que l’un des principaux messages concerne l’intrigue et ce sont les problèmes que les mensonges peuvent déclencher à la fois à l’intérieur et à l’extérieur des gens. En fait, le fil conducteur de l’histoire tourne autour de ce que Hailey pense et ressent au quotidien à cause de ses secrets. Le tourment intérieur du personnage principal est ce qui anime toute l’histoire.

  • Pourquoi les lecteurs devraient-ils lire votre livre ?

Parce que c’est une histoire qui unit, enseigne, aide et s’attaque à des problèmes réels et quotidiens, nous pouvons nous sentir moins seuls et compris. En plus c’est amusant !

Montrer par des mots.

Faim. Je fais partie de ces gens qui, lorsqu’ils ouvrent un livre et qui se passionnent pour l’histoire, ne peuvent ni manger ni boire jusqu’au bout. Je m’annule, je cesse d’exister parce que je vis la vie de ces personnages. C’est pourquoi j’évite de lire pendant les examens.

  • Quels sont vos rêves dans le tiroir?

Mon rêve secret est en cours, ce roman est le premier pas vers sa réalisation. J’aimerais ensuite évoluer en tant qu’écrivain et un jour j’aimerais publier un roman fantastique (ou peut-être une saga entière), mon genre de prédilection.

Photo tirée du profil Facebook de l’auteur

Leave a Comment