Personnes handicapées, le chemin vers une véritable inclusion sociale est encore long : le rapport annuel

“La mienne est une relation finale.” Ainsi, au conseil municipal de Pise hier 14 juin, la garante municipale des droits des handicapés Lia Sacchini, lors de la présentation du rapport annuel sur les rapports et les interventions promues. Avec le scrupuleux habituel, il a tenu à préciser que les données recueillies concernaient des sondages menés jusqu’au 31 janvier 2022, mais c’était aussi un adieu, la septième et dernière année du médecin à ce poste.

“Pour moi, ce fut une expérience importante – a-t-il déclaré lors de la réunion – une expérience que j’ai vécue pleinement, avec une participation très sincère et constamment proactive au niveau collaboratif. Le travail effectué en 2021 a été constamment influencé par ce qui se passait dans 2020 est arrivé, le pic de la pandémie, et donc 2021 était une quête pour reprendre de nombreux sujets qui avaient déjà été abordés mais avaient été bloqués l’année précédente, je dois aussi dire que par rapport à l’année prochaine, 2022 qui est déjà bien avancé c’est qu’il y a des choses très importantes que ceux qu’il soutiendra derrière moi.Last but not least, l’application de la convention de l’ONU sur l’inclusion des personnes handicapées dans le tissu social de notre ville.Je dis cela parce que mon travail a toujours pour but de poursuivre la convention, les lois européennes et les lois nationales ».

Le garant a tenu à rappeler la valeur substantielle de l’inclusion : “Les rapports des différentes commissions du handicap montrent qu’un problème constaté dans toute l’Italie est que ce qui est revendiqué et déduit du terme n’a pas encore été appliqué”l’inclusion sociale† Ça ne veut pas dire insertion, ça veut dire reconnaissance, reconnaissance, non seulement des problèmes, mais aussi des personnes handicapées, en tant que personnes. A tel point que le mot « personne » a été inséré en premier, vous invitant à jeter un regard sur ce qu’est la personne handicapée, comme n’importe qui d’autre. Une personne n’est pas admise parce qu’elle est à l’école maternelle et donc il y a le droit d’étudier, mais la personne est placée dans une école publique lorsque tout le complexe scolaire vise à respecter la personnalité de l’élève et à donner des réponses adéquates sur ses souhaits ” Il y a des signes positifs en Toscane : « Le nombre de garants des personnes handicapées dans les municipalités a augmenté, montrant à quel point la fameuse transition d’une vision simple de bien-être de la personne handicapée et d’une approche à dominante sanitaire vers une bio-psycho-scoialque de voir la personne handicapée dans son contexte ».

Cependant, à quel point un changement de rythme est encore loin, le Garant s’empresse d’expliquer en pointant comment “des secteurs d’intervention dans lesquels je suis intervenu directement en 2021, l’un, le premier, est la difficulté d’informer encore après 7 ans sur l’existence du garant, tant sur ses fonctions que sur son rôle.Le garant est une personne autonome au-dessus des parties, qui s’efforce de droits fondamentaux des personnes handicapées et sert d’intermédiaire entre celles-ci et l’administration ou ses prolongements, veille à la bonne application des lois et facilite le règlement des litiges, ainsi que le signalement des dysfonctionnements et des fautes. J’ai toujours suivi ces règles, aussi régulièrement que possible.”

Le rapport annuel recueille et résume les cas enregistrés en 2021, soulignant à quel point la pandémie a fortement impacté les services et la qualité de vie des personnes handicapées. Parmi ces cas on lit aussi des “situations malheureuses et franchement imprévues”, qui sont liées, par exemple, à la “possibilité donnée aux restaurateurs et propriétaires de bars et assimilés de pouvoir agrandir leurs éventuels espaces extérieurs, en raison de la situation pandémique”. et les difficultés économiques qui en découlent “,” situations – écrit le Garant – souvent documentées avec l’envoi de photos relatives où l’on peut voir des tables et des chaises réservées dans les places de stationnement réservées aux personnes handicapées avec cude (ed.) exposés, quand pas sur les accès aux trottoirs ». Téléchargez le rapport complet.

Leave a Comment