BVA Doxa Kids : “Ce que lisent les enfants italiens et pourquoi”

Lors de la Foire du livre de Turin 2022, BVA Doxa Kids a présenté les résultats de la recherche menée à l’occasion du 30e anniversaire d’Edizioni Piemme-Il Battello a Vapore.

Pour célébrer ses trente ans, Il Battello a Vapore, la marque historique de livres pour enfants et adolescents d’Edizioni Piemme, a prévu plusieurs initiatives, dont une rencontre au Circolo dei Lettere pour présenter les résultats de la recherche commandée par BVA Doxa avec le comprendre les aspects de l’engagement qui peuvent alimenter une passion pour la lecture.

La recherche a été illustrée par le responsable de l’unité Kids & Special Projects BVA Doxa, Cristina Liverani et par le rédacteur en chef des éditions pour enfants de Mondadori Libri . Enrico Racca.

La même recherche fait également l’objet d’une rencontre ouverte au public et au personnel enseignant, à laquelle participent auteurs et auteurs pour célébrer l’anniversaire, et apporter le point de vue précieux de ceux qui créent et racontent des histoires qui vous feront tomber amoureux avec lecture.

L’étude a porté sur 500 garçons et filles âgés de 8 à 11 ans, qui avaient lu au moins 3 livres au cours de l’année écoulée, et leurs parents (mères et pères à parts égales) et a montré des résultats intéressants dans un aperçu de la relation entre les garçons. filles et développer une passion pour la lecture.

Voici les principaux points qui en sont ressortis :

  • 66% des jeunes interrogés dans l’enquête déclarent que la lecture est une activité qu’ils apprécient beaucoup. La lecture n’apparaît pas comme un “devoir”, elle n’est pas définie comme telle, mais plutôt comme une activité qui éveille la curiosité (57%), stimule l’imagination (54%), qui renvoie aux thèmes de l’aventure (47%) et de l’envie de découvrir (46%).
  • Le “bon” livre les fait tomber amoureux de la lecture : un livre qu’ils ont particulièrement aimé déclenche l’étincelle qui déclenche la passion pour la lecture (36 %)† Tout aussi important est le rôle que les garçons se reconnaissent dans famille intervenant avec une suggestion/cadeau d’un livre (34%)† Le rôle que jouent les enseignants dans ce contexte est plus limité, mais toujours crucial et indispensable (24%)† Et pour la moitié des enfants, ce « premier livre passionnant » a été l’incitation à lire d’autres livres (47 % beaucoup).
  • Les bons lecteurs d’hier sont les parents des bons lecteurs d’aujourd’hui : plus de la moitié des parents impliqués lisent souvent et 46 % ont déclaré que la lecture était une passion† Aujourd’hui comme hier…il y a beaucoup de similitudes entre le parcours des parents et celui des enfants.
  • Le choix des livres que les enfants veulent lire est partagé et négocié avec leurs parents : si 1 sur 3 se déclare autonome dans le choix des livres, 2 sur 3 déclarent que parfois eux, parfois les parents, choisissent. Il fait aussi souvent l’objet de discuter avec des amis : 62 % parfois et souvent pour une personne sur trois.
  • L’approche de la lecture pour les enfants est en grande partie le fruit du dévouement des parents qui a marqué leur croissance : 61% ont essayé de lire des livres avec leur enfant dans son enfance, 57% ont acheté des livres qu’ils pensaient apprécier, 55% ont parlé de livres lus ensemble et de la lecture en général comme une véritable passion 51%. Des deux parents, la mère est certainement la plus impliquée dans toutes les activités liées à la lecture (implication moyenne de la mère 71%, père 29%), des suggestions, aux achats réels et passés, en passant par les conversations sur la lecture de livres ou de proposer.
  • L’importance du rôle des parents est renforcée par le fait qu’eux-mêmes reconnaissent les bénéfices objectifs de la lecture : l’un des plus importants est le connaissance du vocabulaire (63%) Et le développement des compétences linguistiques (55%), les deux les plus fréquemment cités par les mères. A côté de ça le développement de l’imagination et de la créativité (62%), un élément particulièrement prononcé pour celles qui ont des filles (66 %). Parmi les valeurs que la lecture doit communiquer, on retrouve : curiosité (48%) et respect (43%)
  • Qu’attendent les enfants d’un livre ? Tout d’abord qu’il peut les faire voyager avec l’imagination, dans des mondes imaginaires (56%)désir plus fort chez les femmes† Donc ça pourrait aussi bien être un moyen de ‘apprendre de nouvelles choses » (47 %), les plus cités par les hommes et donc un moyen de sympathiser avec les personnages (46%). Les parents ont observé la même chose lors de la remémoration de leur façon de lire pendant l’enfance, mais il y a un plus grand transport dans la mémoire.
  • Le chemin parcouru par les parents, des enfants aux lecteurs adultes, témoigne de l’importance de faire naître et de cultiver cette passion “comme un enfant”† Du fait de changements majeurs, sa perception devient en partie : moment de détente (58%), de curiosité (48%), d’envie de découvrir (48%) et de passe-temps (46%), mais il se confirme comme une véritable passion !

© REPRODUCTION RÉSERVÉE
En cas de reprise, veuillez citer et lier www.e-duesse.it

Leave a Comment