Le responsable du « Timetable » : un exemple de rapport final

Un autre document à remettre sous quelques jours, précisément pour permettre ultérieurement le paiement du service rendu, s’il est reconnu par le contrat scolaire, est le rapport du ou de la personne responsable, sous la direction du directeur de l’école, à la préparation de l’horaire (définitif et provisoire) du service des enseignants. quel que soit l’ordre auquel ils appartiennent.

Combien d’heures de quart par segment scolaire?

Le tableau de service (article 28, point 5 du CCNL) stipule qu’il s’agit de la segmentation selon l’ordre scolaire :

  • 25 heures par semaine en maternelle
  • 22 heures à l’école primaire plus deux heures de programmation
  • 18 heures au premier et deuxième degré du secondaire.

Calcul des heures

Toutes les heures sont calculées en 60 minutes. Toute réduction du temps d’enseignement, si elle est approuvée par l’organisme éducatif dans le cadre du plan d’études, porte sur la récupération des heures non accomplies. Si la réduction du temps de cours n’est approuvée que par le Club ou le Conseil d’Institut pour cause de force majeure (défaut de transport adéquat des élèves, défaut de service de cantine, etc.), les quotas horaires non remplis ne pourront être récupérés. En ce sens, les circulaires ministérielles n° 243 du 22/9/1979 et n. 192 du 3/7/1980.

A quoi est destiné et à quoi ça sert ?

Pour éviter les problèmes d’interprétation, il est bon de savoir que :

  • Horaires d’ouvertures: c’est la durée du fonctionnement du service scolaire, l’ouverture de l’école avec ses sections.
  • Horaire de cours: c’est l’emploi du temps qui comprend les activités curriculaires ;
  • Heures d’ouverture: est la durée de la performance de l’employé et comprend tous les types d’activités liées à son profil professionnel et à son poste spécifique.

Que doit-on inclure dans les heures de service ?

Les loisirs et le service de cantine font partie intégrante des cours. Le professeur a le devoir de surveillance dans les 5 minutes précédant le début des cours (art. 42 BW/95) ; pendant les heures de classe; pendant les pauses (art. 99 du RD 965/24) et à la sortie de l’école ; Il appartient au conseil d’école d’adopter le règlement intérieur qui détermine, entre autres, les modalités d’encadrement pendant toute la période d’enseignement.

L’horaire des cours : comment l’organisez-vous et qui le détermine ?

L’horaire des cours, généralement marqué chaque semaine, est sous la responsabilité du directeur. Dans l’organisation de l’enseignement, les critères inhérents à l’organisation de l’enseignement doivent être pris en compte en premier lieu. Habituellement, le calendrier est fixé par des “comités” nommés par le gestionnaire ou élus par le corps éducatif.

Heures d’ouverture de la maternelle

Les horaires d’ouverture de l’école maternelle sont fixés à 40 heures par semaine, avec possibilité d’extension à 50 heures. Les familles peuvent demander un temps scolaire plus court, limité uniquement au créneau du matin, pour un total de 25 heures par semaine (article 2, décret du Président de la République 89 de 2009). Les établissements d’enseignement organisent des activités éducatives pour le jardin d’enfants avec l’inclusion des enfants dans différentes sections selon les modèles d’horaires choisis par les familles.

Heures d’ouverture de l’école primaire

L’horaire hebdomadaire des cours à l’école primaire peut varier en fonction de la prévalence des choix des familles de 24 à 27 heures, voire jusqu’à 30 heures (article 4, décret du Président de la République 89 de 2009).
Cependant, pour activer une classe de 24 heures, le nombre minimum de 15 élèves doit être atteint. Au lieu de cela, afin d’activer une classe jusqu’à 30 heures, le personnel des enseignants doit être disponible.
Comme alternative à ces horaires normaux, en fonction de la disponibilité des places, du personnel enseignant et des services activés, les familles peuvent demander un temps plein de 40 heures par semaine (article 4, décret du président de la République 89 de 2009) . Les établissements d’enseignement individuels déterminent, selon la résolution de leur commission scolaire, l’organisation de l’horaire scolaire en six ou cinq jours par semaine, avec ou sans retour l’après-midi pour les cours à 24, 27 et 30 heures.

Heures d’ouverture de l’école secondaire de première année

L’horaire hebdomadaire des cours dans le secondaire inférieur, organisé par matière, est égal à 30 heures (article 5, décret du président de la République 89 de 2009).
Les cours peuvent être organisés sur une durée plus longue en fonction de la disponibilité des places et des services activés. Ils travaillent 36 heures par semaine sur des activités didactiques et pédagogiques avec obligation de deux ou trois retours après-midi, avec ou sans cantine.
À la demande de la majorité des familles, le délai prolongé peut être porté à 40 heures.

Horaires d’ouverture du lycée de deuxième année

Pour l’enseignement secondaire supérieur, le nombre annuel d’heures varie en fonction de la spécificité des plans d’études (Règlement des établissements techniques Dpr 88/2010, des lycées Dpr 89/2010 et du DI professionnel 92/2018). Par exemple, pour le lycée classique, le total annuel est de 891 heures sur la période de deux ans et de 1023 sur la période de trois ans. Pour le lycée scientifique, le total annuel est de 891 heures sur deux ans et de 990 sur trois ans. Pour le secondaire linguistique, le total annuel est de 891 heures en deux ans et de 990 en trois ans. Pour l’école d’art, le total annuel est de 1122 heures et de 1155 pour la période de trois ans. Pour la musique et la danse au secondaire, le total annuel est de 1056 heures. Pour le lycée des sciences humaines, le total annuel est de 891 heures en deux ans et de 990 en trois ans.

Que doit contenir le rapport de fin d’année

Le Manager confie, pour la pratique et, disons, pour la dimension organisationnelle appropriée de l’école, le rôle de Responsable pour la définition du Cadre Horaire Initial, Préliminaire et Final à un enseignant. Habituellement un par degré ou par ordre, ou alternativement un par plexus.

Fonctions et tâches déléguées

Ses fonctions comprennent :

  • collaborer avec le directeur et le premier employé à l’élaboration, à la formulation et à l’ajustement de l’horaire ;
  • collaborer avec la DS pour établir le calendrier définitif ;
  • prévoir d’éventuelles adaptations du calendrier en cas de besoins justifiés.

Révisions des horaires

Le responsable ou la responsable ou la commission « Emploi du temps » a pour mission de créer et de rédiger, sur la base des instructions de l’enseignant, et sur une échelle de critères fonctionnels, justes et impartiaux :

  • Version prévisionnelle des horaires 1ère semaine à 3h.
  • Horaire prévisionnel version 2ème semaine à 4h.
  • Horaire prévisionnel version 3ème semaine à 4h et 5h.
  • Horaire prévisionnel version 4ème semaine à 5h.
  • Horaire définitif version 5ème semaine à 17h et 18h.
  • Horaire définitif version 8ème semaine à 17h et 18h avec réorganisation verticale des co-présentations.
  • Horaire définitif Version 10ème semaine à 5h et 6h avec réaménagement vertical et horizontal des co-présentations.

Du calendrier prévisionnel au calendrier définitif

Les nombreuses tranches de l’emploi du temps, en début d’année, sont généralement nécessaires car il est impossible de démarrer le fonctionnement normal des classes en raison du manque de définition, par la Direction Provinciale des Écoles, du personnel de l’Autonomie.

Uniquement des critères indicatifs pour la préparation des horaires de cours/horaires

Lors de l’élaboration du calendrier, l’Institut doit retenir des critères univoques, étant entendu qu’il doit être le plus fonctionnel possible afin de :

  • utilisateur
  • l’école dans son ensemble
  • enseignants
  • fins didactiques-éducatives: renforcement, récupération
  • projets d’organisation du plexus
  • substitutions.

Critères de fourniture de l’horaire du service (provisoire et définitif)

Quels pourraient être les critères d’élaboration du calendrier ? Nous en citons quelques-uns :

  • contrôle du nombre d’enseignants affectés dans chaque classe afin qu’il ne soit pas excessif (dans le cas de l’école primaire) ;
  • dans le cours secondaire ou l’année de préférence;
  • équilibre entre le nombre d’heures de la première partie de la matinée et celui de la deuxième partie (heures IV, V et VI) de l’enseignant par rapport à un découpage fonctionnel des matières. normalement pas plus de trois fois par semaine, de toute façon.
  • aussi peu de trous que possible (“temps cassé”) max n. 3 semaines
  • attribution de pauses à l’enseignant de l’heure précédente pour éviter leur coïncidence dans le changement d’enseignants (surtout au primaire).
  • placement des heures de coprésence pendant les cours des disciplines (italien, mathématiques) ou, dans les cas indiqués, aux moments où plus de soutien est nécessaire pour la gestion des dynamiques enseignement-relationnel et formatif-comportemental.
  • placement des heures de coexistence non contemporaine de l’heure de l’anglais ou de la religion, sauf dans les situations où cela est jugé nécessaire pour la présence, par exemple, d’étudiants qui n’utilisent pas les enseignements de la religion catholique.
  • flexibilité dans l’organisation de la co-présence afin qu’elle soit fonctionnelle pour les besoins de la classe. L’heure des cours a priorité sur l’emploi du temps individuel des professeurs. l’emploi du temps peut, comme c’était le cas jusqu’à présent, également être modifié en cours d’année scolaire, même sur demande avec motivation didactique des titulaires de classe.
  • respect des limites contractuelles concernant les heures quotidiennes des enseignants max 6 heures
  • situations familiales des enseignants ayant des enfants de moins de 3 ans
  • situations personnelles des enseignants en matière d’éloignement du lieu de travail et possibilité de garantir des déplacements conjoints pour les femmes.
  • en tenant compte de l’horaire à temps partiel de l’enseignante précisé par le superviseur ou de l’allaitement dans le respect des critères ci-dessus. en cas de problèmes personnels des enseignants qui entrent en conflit avec les critères définis ci-dessus, ceux-ci doivent être justifiés et documentés par écrit et soumis au responsable.

Critiques et points forts

En conclusion, le rapport devrait inclure une liste des “forces” et des “faiblesses”.

Leave a Comment