Cap Group inaugure son nouveau siège zéro émission

Une grande arche inspirée de Mondrian animera les rues de Milan. Il s’agit du bâtiment zéro émission créé pour devenir le nouveau siège du groupe Cap, l’entreprise publique qui gère le service intégré de l’eau de la ville métropolitaine de Milan. Le projet, signé par Claudio Lucchin et Associated Architects, vise à repenser l’identité de tout un quartier au nom de la durabilité et de l’innovation technologique. Une structure entièrement conçue selon les critères de l’architecture durable et dont la forme fortement identifiable s’intègre parfaitement aux solutions vertes les plus avancées. Mais aussi un espace multifonctionnel sans barrières architecturales, conçu pour accueillir les habitants de tout le quartier dans lequel il se trouve.

Le siège du groupe Cap a été inauguré aujourd’hui en présence d’Attilio Fontana, président de la région de Lombardie et de Giancarlo Tancredi, conseiller pour le renouvellement urbain de la municipalité de Milan. “Notre nouveau siège social – a noté Alessandro Russo, président et chef de la direction du groupe Cap – vise à être un point de référence pour tout le quartier qui nous abrite. En plus de symboliser l’identité de l’entreprise, il vise également à illustrer notre engagement quotidien envers construire chaque jour le monde de demain selon les principes d’innovation, de résilience et de sensibilité aux besoins des citoyens qui dirigent notre entreprise. C’est pourquoi nous avons voulu un bâtiment sans barrières physiques et visuelles, qui soit en dialogue permanent avec la ville et ses habitants Aujourd’hui, ce n’est que le premier d’une série d’événements et d’initiatives qui seront organisés dans les espaces de l’arche et sur la place qui sera bientôt créée ». Le bâtiment, comme l’a souligné le président de la région de Lombardie, Attilio Fontana, “est un excellent exemple de bâtiment vert, né d’un projet de renouvellement urbain, basé sur les principes de durabilité énergétique, environnementale et économique.

Un projet – a ajouté Fontana – qui fait partie des objectifs que la région de Lombardie voulait atteindre avec la loi régionale sur la rénovation urbaine, approuvée en 2019. En tant que région, en effet, nous avons soutenu de nombreuses interventions dans ce domaine et aussi grâce à les ressources du plan Lombardie, nous avons réalisé deux appels d’offres, adressés aux communes lombardes, visant à réaliser des interventions de réaménagement urbain, pour une valeur totale de 268 millions d’euros. Ce nouveau siège est donc une fierté pour l’entreprise, mais aussi pour le territoire. Surtout parce qu’il montre qu’il existe des entreprises publiques en Lombardie qui parviennent à combiner efficacité, qualité et durabilité. Donc un héritage pour nous tous”. Le maire Giuseppe Sala se réjouit également : “Aujourd’hui – a-t-il dit – non seulement un bâtiment de grande valeur écologique et esthétique est inauguré grâce au nouveau siège du groupe Cap, c’est toute la zone entre la gare de Romolo et la ferme de Moncucco réaménagée. Le siège de Gruppo Cap est ouvert aux citoyens et au quartier, se montrant ouvert au niveau architectural, car il n’a pas de barrières, et au niveau social, pour les services qu’il a à l’intérieur et qu’il met à la disposition de la communauté , de la bibliothèque à la crèche, pas à l’usage exclusif de l’entreprise. Avec l’Arche du Cap, le travail d’amélioration des quartiers de Milan que nous accompagnons avec détermination se poursuit ».

Situé via Rimini, à quelques pas de la station de métro Romolo, l’Arche du Groupe Cap est un projet architectural ambitieux conçu par Claudio Lucchin et Associated Architects, qui vise à apporter une contribution significative au réaménagement d’une zone périphérique de la ville qui est principalement résidentielle, mais déjà caractérisée par la présence d’espaces importants tels que l’Université Iulm, Naba et Superstudio Maxi, et d’importantes entreprises telles que Italgas, Ntt, Aon. “Ce n’est pas seulement un bâtiment intéressant sur le plan architectural, mais un bâtiment qui parle de la condition humaine – a expliqué Claudio Lucchin -. Il parle de l’eau, qui nous permet de vivre, du feu, qui fait référence à nos prouesses techniques, et de notre grande flexibilité cognitive, qui nous a permis de surmonter les grands défis que l’environnement a présentés à l’homme au cours de son long voyage vers la vie sur Terre ». Avec ses 30 mètres de haut et ses 11 250 m2 de surface répartis sur six étages et un sous-sol, le bâtiment se développe horizontalement et prend véritablement la forme d’un navire dont la proue pointue et surélevée du sol donne l’illusion de pouvoir naviguer sur le permettant ainsi en même temps, comme dans l’iconographie biblique plus traditionnelle, accès direct à l’intérieur sans barrières ni murs de séparation. Chaque aspect (énergétique, écologique et économique) de l’architecture durable la plus avancée a été rigoureusement interprété ici : du choix du matériau pour l’enveloppe extérieure, en pierre de lave d’une coulée de 1600, à l’utilisation de 422 panneaux solaires en degrés pour près de 70 % d’autonomie énergétique.

Un système ingénieux a été conçu pour le système de chauffage et de refroidissement, qui utilise de l’eau souterraine ou de l’eau de pluie correctement filtrée (pour éviter l’utilisation de l’eau potable précieuse), avec une thermorégulation contrôlée de l’air qui permet une ”régulation optimale de la température”. Hormis les grandes baies vitrées, peu performantes d’un point de vue énergétique, le bâtiment compte 430 fenêtres en ruban au motif orthogonal, les unes différentes les unes des autres, réparties de manière irrégulière, rappelant d’une part la conformation des canaux et des réseaux d’eau. qui caractérisent le territoire métropolitain et, d’autre part, les suggestions de l’une des œuvres les plus emblématiques de Piet Mondrian : Composition in Line. De cette façon, la lumière naturelle est diffusée grâce à un calibrage minutieux des ouvertures de façade, tandis qu’une série de grands puits de lumière permettent la connexion visuelle entre les étages et la lumière dans la partie centrale du bâtiment. Grâce à ces choix architecturaux et techniques et à d’autres, le nouveau siège social de Cap Group a déjà obtenu la certification “Net zero Energy Buildings”, se plaçant également dans la classe Gold de la certification Leed, répondant aux exigences de chacune des 6 macro catégories de garanties cible et quantité de points suffisante entre durabilité du site, gestion efficace de l’eau, énergie et environnement, matériaux et ressources recyclables et recyclés, contrôle de la qualité de l’air dans les environnements bâtis, haut niveau de conception et d’innovation. Le nouveau siège accueillera environ 500 personnes et, en plus d’espaces ouverts et de bureaux, il comprendra un café-bar, un auditorium d’une capacité de 200 personnes, un espace d’exposition où se dérouleront des initiatives et des moments également destinés aux citoyens, une pépinière d’entreprises non exclusive, une bibliothèque et une grande place ouverte aux citoyens.

La crèche, qui ouvrira en septembre, sera gérée par Pulcini & Co., la division puériculture du groupe Elior Restauration SpA dédiée à la petite enfance. L’entreprise est spécialisée dans la fourniture de solutions spécifiques aux entreprises et aux institutions publiques pour la gestion pédagogique et nutritionnelle des jardins d’enfants, en vue d’améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale. Toujours en septembre, le café-bar Arca sera opérationnel, ouvert au public du petit-déjeuner jusqu’à tard dans la nuit et géré par Arca Milano. Ce sera un véritable Cocktail Bar & Bistrot, agrémenté d’un jardin, qui offre la possibilité de se restaurer à toute heure de la journée, et le soir de prendre un verre en profitant d’un set deejay ou de musique live ou devant un spectacle. . † Les travaux ont débuté en octobre 2018 et ont été accompagnés d’une série d’initiatives de sensibilisation du quartier et d’un programme de rénovation urbaine du quartier Via Rimini. Au nom du partage et de l’inclusion, un projet a été lancé, porté par Super, le festival des banlieues et en collaboration avec NoiCoop, (Consorzio Coöperatie Lavoratori), impliquant les habitants du quartier, dans le but d’impliquer des groupes informels, réseaux, particuliers actifs et associations pour reconstruire ensemble tous les espaces autour du nouveau siège. Gruppo Cap travaille avec des artistes, des architectes, des paysagistes et des urbanistes pour réaliser plusieurs interventions sur les espaces environnants. En particulier, après une discussion avec les différentes réalités de la région pour vérifier les besoins et les aspirations, Gruppo Cap et Super ont donné vie à une série d’initiatives et d’ateliers dans le parc de La Spezia destinés aux familles et aux enfants du quartier pour parler de la l’environnement et donner un nouveau visage au parc : installations artistiques, théâtre et ateliers horticoles pour les ados, animations pour les enfants ou encore balades pour découvrir le quartier. Gruppo Cap a également promu le projet Milano Unplugged avec la Fondation Feltrinelli, qui propose un programme de formation pour les journalistes vidéo en herbe âgés de 18 à 25 ans, qui seront invités à parler des quartiers dans lesquels ils vivent, ceux de Barona, Abbiategrasso, Stadera , Église Rouge et San Cristoforo de la ville de Milan.

Leave a Comment