Taranto, entraîneur des gardiens non autorisé : amende de 2 000 euros

TMW / TuttoC.com

© photo de Federico Gaetano / TuttoLegaPro.com

Vu la communication du Parquet Fédéral relative à la disposition de clôture des investigations visée à la procédure n° 324 pf 21/22 adoptée contre MM. Giovanni INDIVERI, Leonardo DE BERNARDIS, Salvatore ALFONSO et la société TARANTO FC 1927 , concernant le comportement suivant :

GIOVANNI INDIVERI, entraîneur amateur inscrit au FC TARANTO 1927 SRL au moment des faits, en violation de l’art. 4(1)
du Code de justice du sport, tant indépendamment qu’en relation avec les dispositions de l’article 23, alinéas 1 et 2, de la NOIF et par l’art. 26(1) et (2) et 37(1) du règlement technique sectoriel, pour l’exercice pratique de l’activité d’entraîneur des gardiens de but de l’équipe première de la société FC Taranto 1927 Srl pendant la saison sportive 2021-2022, bien qu’il ne possédait pas la qualification requise en tant qu’entraîneur des gardiens de but, il a utilisé l’entraîneur m. Léonard De Bernardis;

LEONARDO DE BERNARDIS, entraîneur des gardiens de but de l’équipe première du FC Taranto 1927 Srl au moment des faits, en violation de l’art. 4,
alinéa 1 du Code de justice sportive, tant indépendamment qu’en relation avec les dispositions de l’art. 37, paragraphe 1, du Règlement Technique du Secteur, d’assumer formellement le rôle d’entraîneur des gardiens de but de la première équipe de la société FC Taranto 1927 Srl uniquement pendant la saison sportive 2021-2022, permettant à leur place, également pendant la compétitions officielles, les fonctions d’entraîneur étaient en fait exercées par M. Giovanni Indiveri, sujet sans la qualification fédérale nécessaire ;

SALVATORE ALFONSO, directeur et représentant légal du FC TARANTO 1927 SRL au moment des faits, en violation
d’art. 4, alinéa 1, de la loi sur le droit du sport, tant indépendamment qu’en relation avec les dispositions de l’art. 23, alinéas 1 et 2 de la NOIF, ainsi que par l’art. 37, paragraphe 1, du Règlement du Secteur Technique, pour avoir employé ou en tout cas autorisé ou en tout cas pas empêché M. Giovanni Indiveri, une personne sans la qualification fédérale nécessaire, de , l’activité d’entraîneur des gardiens de but du équipe première de la société FC Taranto 1927 Srl lors de la saison sportive 2021-2022 avec comme “figure de proue” l’entraîneur Mr Leonardo De Bernardis;
TARANTO FC 1927, pour la responsabilité directe et objective en vertu de l’art. 6, alinéas 1 et 2 du Code de justice sportive, en tant que société à laquelle :
appartenait aux sujets notifiés au moment de la commission des faits et en tout cas en relation avec ou dans l’intérêt desquels l’activité litigieuse ci-dessus a été exercée ;

> vu la demande d’application de la sanction en vertu de l’art. 126 du code de justice sportive, préparé par Monsieur Giovanni INDIVERI, Leonardo DE BERNARDIS et par Monsieur Salvatore ALFONSO seul et, en tant que représentant légal, au nom de la société TARANTO FC 1927 ;

> vu les informations transmises au procureur général des sports ;

> vu l’autorisation du procureur fédéral ;

> constate que le Président Fédéral n’a formulé aucun commentaire concernant l’accord intervenu entre les parties concernant l’application de la sanction de 3 (trois) mois d’inhibition pour Monsieur Salvatore ALFONSO, de 3 (trois) mois d’interdiction pour Monsieur. Giovanni INDIVERI, de 3 (trois) mois d’interdiction pour Monsieur Leonardo DE BERNARDIS et d’une amende de 2.000,00 € (deux mille / 00) pour la société TARANTO FC 1927 ;

> l’accord est publié comme indiqué ci-dessus.

Leave a Comment