Oleander: soin de la plante et comment la cultiver


Oleander: soin de la plante et comment la cultiver

jeLaurier-roseNerium Oleander, est un grand protagoniste des jardins italiens, où il trouve de l’espace et de l’importance grâce à sa beauté et au peu de soin requis. C’est une plante peu exigeante tant qu’elle est cultivée dans un environnement adapté. En effet, elle est peu résistante au froid, c’est pourquoi dans les régions où les gelées hivernales sont fréquentes, il convient de la conserver en pot et de la rentrer à la fin de l’automne.

Dans le sud de l’Italie et dans les régions au climat tempéré, il est cultivé principalement en pleine terre et montre une certaine résistance aux basses températures, mais pas en dessous de 5 ° C. Si les hivers dans la région où nous vivons sont doux, nous serons heureux de savoir que l’Oleandro n’aura aucun problème à devenir fort et en bonne santé. Il nous offrira ses fleurs colorées et ses feuilles vertes denses au printemps.

Ce n’est pas un hasard si le laurier-rose trouve également sa place dans les parcs et la verdure urbaine, notamment dans les régions méditerranéennes. Les traitements sont en effet réduits et comme la plante n’est sensible qu’à certains types de parasites, comme les acariens et les cochenilles, il est facile de composer avec des insecticides chimiques ou organiques pour les éradiquer facilement.

Mais voyons comment prendre soin de notre plante.

laurier rose mariné

Source : Pixabay

Nous l’avons dit et répété, le laurier-rose convient aussi bien à la culture en pleine terre qu’en pot. Cette dernière solution est préférée en cas de climats hivernaux rigoureux. De cette façon, il est possible de déplacer notre spécimen à l’intérieur et d’éviter que le gel nocturne ne l’endommage.

Mais il y a quelques précautions à prendre grandir en pot, car le laurier-rose a tendance à se développer rapidement en hauteur et en système racinaire. Cela signifie qu’il est important de choisir immédiatement un récipient grand et haut, afin que la jeune plante puisse trouver le bon espace pour son développement.

Au fond du pot il est indispensable d’appliquer une généreuse couche d’argile expansée, qui évitera la stagnation de l’eau lors de l’arrosage, puis de le recouvrir de terreau pour plantes fleuries. En général, le laurier-rose n’a pas besoin de beaucoup de terre et pousse aussi bien sur des sols pauvres ou sableux, avec un pH qui varie d’acide à alcalin.

Pour favoriser un bon enracinement de la plante lors de la phase de rempotage, il est dans tous les cas préférable de mélanger la terre avec un bon amendement biologique du sol, tels que ceux basés sur Leonardite. Ces produits servent à améliorer la disponibilité des éléments nutritifs du sol, ainsi que la capacité des racines à absorber les minéraux utiles à la santé de chaque arbuste.

Où placez-vous un laurier-rose en été et en hiver

Concernant L’exposition, aime la lumière du soleil, alors placez le pot sur un balcon ou une terrasse ensoleillé. L’irrigation doit être régulière mais pas abondante, car la plante n’a pas besoin de grandes quantités d’eau, sans parler du fait qu’elle a peur de la stagnation de l’eau.

En général, on mouille la terre tôt le matin ou le soir, afin que la terre n’ait pas été mouillée depuis le dernier arrosage.

A la fin de l’automne, en cas de climats rigoureux, il faut rentrer la plante à l’intérieur, mais éloigner le pot des sources de chaleur. Si nous vivons dans des régions au climat tempéré, nous pouvons garder notre arbuste à l’extérieur, éventuellement en paillant le sol et en recouvrant les plantes d’une couche de toison.

Utilisez ces astuces pour protéger les racines et les branches du froid et du gel excessifs.

Quand planter le laurier-rose au jardin : soins et entretien

Laurier-rose
Source : Pixabay

Et après avoir regardé les soins du laurier-rose en pot, regardons aussi la croissance en pleine terre, voyez comment le guérir dans le jardin. Le meilleur moment pour transplanter est sans aucun doute le printemps, lorsque les risques de gel sont minimes et que la plante trouve donc les températures idéales pour une croissance forte et saine.

C’est une bonne règle de l’enterrer dans une zone du jardin où l’on a enrichi le sol avec un engrais équilibré, éventuellement même avec un amendement en cas de pH trop acide. La irrigations ils doivent être réguliers, plus fréquents pendant la période de floraison et lorsque le climat est chaud, mais il est toujours important de ne pas être trop abondants pour éviter la pourriture des racines.

La plante s’en va à la fin de l’automne au début de l’hiver taillé, coupant les branches endommagées ou malades, pour les préparer à une nouvelle croissance dans les mois qui suivent la dormance végétative. Dans tous les cas, si nous remarquons des fleurs ou des feuilles pourries ou endommagées, nous les faisons enlever à tout moment de l’année, car elles ont tendance à absorber les nutriments nécessaires à la croissance.

Multiplication par bouturage

Qu’il soit cultivé en pot ou en pleine terre, le laurier-rose se propage par bouturage et l’opération de bouturage doit être faite à la fin du printemps ou au début de l’été. A l’aide de ciseaux stérilisés et munis de gants, couper des segments apicaux de la branche d’environ 15 ou 20 cm, retirer les feuilles situées dans la partie inférieure des rameaux.

Les boutures ainsi obtenues peuvent être placées dans un pot avec de l’eau en combinaison avec de la poudre hormone de carotte, ce qui facilite l’enracinement. Pour accélérer le processus, vous pouvez couvrir d’une pellicule plastique pour retenir l’humidité. Le pot doit être conservé dans un endroit chaud jusqu’à ce que les racines germent.

après tu peux planter la bouturede préférence en le logeant dans une terre mélangée à du compost pour favoriser la croissance.

Maladies du laurier-rose

Laurier-rose
Source : Pixabay

Le laurier-rose n’est pas le plus délicat, mais il est tout de même sujet à l’attaque de certaines espèces parasites, ce qui peut l’endommager. Les cochenilles farineuses en font partie, tout comme les tétranyques et les pucerons, qui ont tendance à nicher sur les feuilles et à absorber les nutriments. En général, des pulvérisations insecticides à base d’huile de neem peuvent suffire à les éradiquer.

Mais la plante peut aussi être affectée par : septoriose, ce qui provoque des macules grisâtres sur les feuilles et une chute soudaine de celles-ci. Habituellement au début d’une infection fongique, il suffit d’enlever les parties atteintes en les coupant, mais un traitement plus impressionnant, généralement à base d’oxychlorure de cuivre, peut être nécessaire.

Alors attention à la beauté Papillon Daphnis nerii, également appelé Oleander Sphinx, qui aime se nourrir de cette plante. Dans ce cas, dès qu’un principe d’infestation est constaté, les œufs et les chenilles doivent être enlevés à la main pour éviter qu’ils n’absorbent les nutriments foliaires. Dans les cas graves, des traitements à la perméthrine peuvent être utilisés.

Ce que vous devez savoir avant d’acheter cette plante

Laurier-rose
Source : Pixabay

L’usine d’Oleander a un le prix acheter pour trois fois rien. En général, ça commence à partir de 8-10 euros pour les plus petits, jusqu’à 20 pour ceux au dessus du mètre. Bien sûr, le coût peut varier selon le cultivar. Mais la taille du vase affecte également le coût.

Lors de l’achat à la pépinière, il est important de tenir compte de la santé de la plante et des besoins spécifiques du type que nous allons acheter. Il existe des lauriers-roses plus résistants à certaines maladies, d’autres plus adaptés à une utilisation en haie. D’autres encore se prêtent mieux à la culture en pot ou ont périodes de floraison différent.

L’esthétique est décisive, mais les propriétés du type de plante achetée sont également essentielles. De plus, n’oublions pas que leLe laurier-rose est toxique dans toutes ses parties, car il contient une substance toxique appelée oléandrine, qui peut provoquer des troubles gastriques, cardiovasculaires et respiratoires en cas d’ingestion.

A retenir, aussi le la lymphe est agaçante pour les yeux et la peau et si l’on se demande ce qu’il se passe quand on touche le laurier-rose, la réponse est simple, cela peut provoquer des rougeurs et des démangeaisons. Pour cette raison, lors de la taille, il est essentiel de porter des gants qui protègent la peau des irritants de cette plante vénéneuse.

Juste au cas où nous aurions animaux domestiques, il est préférable de choisir des variétés différentes car l’ingestion de fleurs ou de feuilles de laurier-rose peut avoir des effets mortels. A savoir, les symptômes d’intoxication peuvent ne pas être immédiats, mais se manifester un jour après la consommation des parties nocives.

Avec une salivation abondante et des vomissements de notre animal de compagnie, nous appelons immédiatement le vétérinaire, avec la possibilité qu’il ait avalé la plante.

Leave a Comment