Oratorios d’été, entre jeux, ateliers et prière

Jusqu’au 22 juillet, activités à Sant’Aurea : gagner le « réseau » entre les communautés d’Ostie. Deux équipes organisées à San Policarpo, avec plus d’une centaine d’animateurs impliqués pendant plus d’un mois

La musique, les cris joyeux des enfants, la joie de la réussite du jeu. L’ambiance conviviale de l’oratorio d’été se ressent depuis la rue. Lorsque les écoles sont fermées, les espaces des paroisses romaines sont transformés, si nécessaire, en jeux et catéchèses, ateliers de théâtre et activités manuelles. Journées d’amusement pour les plus petits, service et formation pour les animateurs. La paroisse de Sant’Aurea à Ostia Antica a organisé les Ores après deux ans de suspension en raison de la pandémie et poursuivra ses activités jusqu’au 22 juillet. Vingt membres entre 6 et 14 ans. «Les enfants doivent s’amuser – explique le diacre Generoso Simeone, chef de l’oratorio -. Par rapport au passé, on remarque qu’il y a un lien plus fort entre les enfants et les animateurs. Leur besoin d’être ensemble est palpable et les animateurs sont heureux de s’impliquer pour rendre service aux plus petits ». Le réseau entre les oratorios de Santa Aurea, Nostra Signora di Bonaria, Santa Maria Regina Pacis à Ostia Lido, Santa Monica et San Nicola di Bari s’est avéré être le gagnant. « C’est important tant d’un point de vue opérationnel que du point de vue des témoins : conclut Simeone – . Les garçons ont la possibilité de s’associer avec des pairs qui vivent la même expérience de service ».

D’Ostie à Tuscolano, ça change la géographie du quartier, mais pas l’esprit de l’oratoire. Deux équipes ont été organisées à San Policarpo : jusqu’au 25 juin, il y a de la place pour 140 enfants de l’école primaire ; du 4 au 15 juillet pour 70 élèves de première et de deuxième année. Les animateurs sont nombreux : 90 entre 16 et 18 ans, plus une vingtaine de managers de 20 à 25 ans. Reprenant les propos du pape François lors de la rencontre avec les adolescents le 18 avril, le thème choisi est « Me voici ». “A travers l’Evangile du jour, nous expliquons aux enfants comment répondre ‘Me voici’ à l’appel quotidien du Seigneur par le pardon, le bien en secret, la prière”, a déclaré le pasteur adjoint Don Michele Reschini. Réfléchissant sur la figure des animateurs, il souligne qu’« ils sont la force » de l’oratorio. “Les enfants, voyant combien un garçon de 16 ans dépense pour eux, réfléchissent à l’esprit de service, ils trouvent en eux des frères aînés et des confidents.”

Joué le témoignage un rôle décisif aussi dans le choix de Mattia, 20 ans à la première expérience dans l’oratorio. Il avait déjà pensé à se rendre disponible, mais il a eu “le coup de pouce grâce aux histoires d’amis qui avaient déjà vécu cette expérience, difficile à expliquer si on ne la vit pas. J’ai trouvé la forte motivation pour m’éloigner d’un mode de vie pas vraiment sain, les soirées entre amis. Maintenant je préfère renoncer aux sorties du soir pour me charger le lendemain ». Pour Nicoletta, 27 ans, c’est formidable de voir à quel point le contact avec les enfants « fait fondre les adolescents aussi. Ils ne pensent pas au téléphone portable, ils ne se concentrent pas sur eux-mêmes mais se donnent complètement aux plus petits ».

Dans la paroisse de Santa Maria du Bon Conseil, la journée est dominée par les jeux, les ateliers et la prière. Quatre-vingt inscrits, dont de nombreux enfants étrangers. “Notre objectif premier est de créer des liens et des moments de fusion”, explique Riccardo, 25 ans, sa première expérience en tant qu’animateur principal. Il connaît bien les animateurs, il en a préparé beaucoup pour la confirmation comme catéchistes. « C’est bien de les accompagner dans leur nouvelle aventure et de les voir grandir de jour en jour – dit-il -. Au bout du compte, il y a une fatigue “saine”, celle qui vous façonne ». En plus du jeu, il y a un moment de catéchèse. “L’après-midi, nous nous réunissons à l’église, nous lisons la Parole du jour, suivie d’une courte homélie” adaptée aux enfants “- dit le pasteur adjoint Don Daniele Natalizi – Les enfants proposent à tour de rôle une prière, en fonction de leur sensibilité. Pas tous sont chrétiens, mais tous se joignent à nous. La rhétorique estivale peut aussi être l’occasion pour les parents de renouer avec l’Église ».

20 juin 2022

Leave a Comment