Région, spectacles, musique et marchés pour la “Fortification historique du Latium”

Le Théâtre des circonstances défavorables, avec la contribution de la région du Latium à travers l’annonce publique “Amélioration historique du Latium”, présente deux événements le spectacle théâtral “Pro_Memorie da Ragazzi”, organisé par Lidia Di Girolamo et Carlo Di Chiara, sera mis en scène vendredi 24 juin, 18h, à la bibliothèque municipale “Peppino Impastato”, Via Matteotti – Poggio Mirteto (RI): le spectacle verra les jeunes participants de l’atelier de théâtre “De la mémoire à l’histoire”, un projet qui voit la participation des enfants des complexes scolaires de l’Institut polyvalent de Basse Sabina. L’atelier aura lieu à la Bibliothèque Municipale “Peppino Impastato” à Poggio Mirteto (RI) et au Parc San Paolo, également à Poggio Mirteto (RI). Ce parcours théâtral vise à stimuler les aptitudes et les compétences des enfants dans les domaines expressif, narratif, artistique et théâtral pour faire vivre la construction des histoires, protagonistes du spectacle. Les personnages principaux et narrateurs sont : Enrico Abis, Davide Cotichella, Sole Di Mario, Azzurra Fasano, Flavio De Felice, Rachele Moscato, Fabio Massimo Papa, Maria Simonetti, Modou Seck Baye, Luca Tornillo, Leonardo Valzecchi.

Le deuxième événement aura lieu le samedi 25 juin, à partir de 18 heures, à Montopoli Sabina (RI) dans l’amphithéâtre municipal – Via Roma – Montopoli di Sabina (RI) dans le cadre de la deuxième édition du Corsair Festival. Dès l’après-midi, il y a des jeux pour les enfants, de la musique, du théâtre et des marchés ! Le programme commence à 18h00 avec des activités ludiques pour filles et garçons, se poursuivant à 19h30 avec le suggestif concert de blues de FIRE SOUL: soul et toutes les distractions de la musique noire vécues et interprétées par Stefano Borgia, guitariste fingerstyle et Laura Desideri, chanteuse expérimentale élevée dans le domaine de l’improvisation gospel spirituelle et active dans le blues contemporain. Enfin, à 21 heures, le dernier spectacle du cours pour étudiants adultes en théâtre “EPOCA_degliattimimiei” sera mis en scène, avec les interprètes : Stefano Desideri, Maria Novella Giannini, Giulia Mei, Andrea Moiani, Silvio Masella, Patrizia Renzi. Dirigé par Lidia Di Girolamo et directeur adjoint Carlo Di Chiara, ingénieur d’éclairage audio Fabrizio D’Eletto.

Le travail théâtral a vu la naissance et la création de textes écrits et interprétés par les étudiants eux-mêmes destinés à mettre en évidence des questions importantes telles que : la résistance de Sabina, l’histoire de personnages importants qui ont marqué l’histoire de la région, le désir de se souvenir à travers témoignages oraux et écrits la bataille d’El Alamein, la communauté rom, etc… Chaque texte est un monologue théâtral qui invite les interprètes et les spectateurs à se remémorer avec force et émotion ce qu’il ne faut pas oublier.

L’objectif du projet global, qui ces derniers mois a vu les deux ateliers et les spectacles comme protagonistes, est de préserver la valeur de la mémoire. Pour le projet de théâtre pour adultes, il se réfère spécifiquement à des événements d’intérêt collectif, tant en Italie que dans le monde, et à la mémoire historique de la Basse Sabina, un phénomène intensément vécu sur le territoire et en général à la valeur que le sentiment de la mémoire des lieux, des événements et des femmes et des hommes qui y ont contribué. Le voyage avec les garçons, quant à lui, s’est concentré sur le rappel de souvenirs et d’événements importants que chacun accueille en soi au fil des ans et qui deviennent ensuite des moments qui ont révélé de grands thèmes de la vie tels que l’amour, l’espoir, la volonté. , etc..

« De la mémoire à l’histoire. La Résistance à Sabina “propose des activités artistiques et d’ateliers pour enfants et adultes, des réunions d’ateliers, des formations dans différents langages artistiques, dans le but d’exprimer, à travers le langage théâtral et l’écriture dramaturgique, une nouvelle façon de se souvenir des souvenirs dans les relations publiques, privées et publiques à la période 1944-1945.

Le projet vise à restaurer et protéger la mémoire collective à travers des représentations théâtrales, des ateliers de dramaturgie et des rencontres sur la méthodologie de collecte des ressources, favorisant la restauration de la relation intergénérationnelle à travers le développement du tissu social ; sensibiliser le public à la valeur de la résistance en véhiculant l’histoire locale ; promouvoir l’histoire, l’environnement, les us et coutumes, le travail et la culture de la région concernée ; regroupant les organismes et associations intéressés à améliorer la mémoire et le développement culturel et social de la Basse Sabina.

Leave a Comment