day boat nouvelle génération qui mise sur le style, la sportivité et le confort avec des moteurs in-bord ou hors-bord

Les bateaux de jour sont les bateaux les plus populaires du moment et, parmi tant d’autres, les bateaux qui peuvent le mieux combiner sportivité et fonctionnalité, performance et confort, dans un mélange exigeant pour les concepteurs et les décorateurs d’intérieur, appelés à trouver des solutions adaptées non seulement pour les excursions d’une journée , mais également pour les petites croisières et les week-ends pour profiter confortablement à bord, en famille ou entre amis. L’une des nouveautés les plus récentes porte la signature de Jeanneau, le chantier français historique qui a décidé de faire revivre le DB43, un bateau né dans les années 80, aujourd’hui entièrement repensé et adapté aux besoins du style contemporain et de la haute technologie.

Héritière de tout le savoir-faire de la marque, cette nouvelle unité se démarque donc par sa capacité à réinterpréter le concept de dayboat premium dans un style moderne. Un engagement qui n’est pas facile, mais réalisé de la meilleure façon possible grâce au travail de deux maîtres qui répondent aux noms de l’Américain Michael Peters, qui a conçu la coque en V, et Camillo Garroni, qui a conçu l’extérieur et l’intérieur conception. Parmi les éléments les plus reconnaissables figurent l’arche verticale, les grandes baies vitrées, les côtés ouvrants et la grande plage arrière.

La DB43 mesure 13 mètres (3,82 la largeur maximale), peut transporter jusqu’à 8 personnes et peut être motorisé avec des moteurs sterndrive et hors-bord. Il se distingue surtout par son design, ses volumes, ses espaces de vie et les solutions ingénieuses adoptées pour augmenter l’habitabilité à bord, aussi bien à l’extérieur qu’en dessous du pont.

Dans la configuration avec deux Volvo Penta D6 de 380 ch, l’espace est gagné sur la plate-forme arrière, qui peut également être coulée et utilisée comme élévateur d’annexe. Avec les hors-bords (3 x 350 cv équipés d’un support structurel spécifique) l’espace est perdu à l’arrière, mais il est bon de rappeler que dans les deux configurations, il y a deux ponts latéraux qui peuvent être ouverts, ce qui donne un vrai club de plage surgit avec un accès direct à la mer.

Par souci de qualité En plein air, des solutions ingénieuses sont imaginées pour l’agencement des sièges et des coussins, tant à l’arrière qu’à l’avant. L’ergonomie est parfaite pour le poste de conduite, avec deux sièges côte à côte et un troisième plus isolé et surtout avec la possibilité d’utiliser une calandre qui permet de conduire la tête hors du toit ouvrant. Le tableau de bord est dominé par deux écrans de 16 pouces et l’instrumentation est claire et complète.

Derrière la gare la console avec évier et cuisine (avec une seule cheminée) est aux commandes et dans le cockpit se trouve un espace invitant et modulable, le canapé avançant ou reculant selon le besoin d’un coin repas ou d’un siège face à Mars. Vous pouvez également écouter votre playlist préférée grâce au système audio intégré.

Quant à l’intérieur, chez Jeanneau on parle fièrement d’une « ambiance 5 étoiles ». L’attention portée à la qualité des espaces sous pont se traduit par la sellerie de qualité, la finition bois et l’utilisation de cuirs précieux. Mais ce n’est pas tout : sur le plan structurel, la répartition des espaces est surprenante, avec la possibilité – en renonçant à la seconde kitchenette interne – de profiter de deux salles de bains et non d’une seule.

Les cabines sont deux pour 5 lits. Grande et lumineuse, celle de devant dispose d’un confortable lit double, d’une armoire, d’une commode et d’une salle de bain avec douche séparée. L’autre cabine est située au milieu du bateau et dispose d’un canapé-lit confortable en plus du lit double. L’un des avantages est le mini espace obtenu à partir de la couverture, vous pouvez donc vous habiller même s’il n’y a pas d’espace au niveau des yeux. La qualité des hublots, quant à elle, résulte des synergies imposées par l’appartenance au groupe Jeanneau-Beneteau.

Les premières sorties en mer du nouveau bateau français a confirmé ce que le projet avait en tête : le DB43 ne se veut pas un bateau de sport performant, mais un dayboat confortable et fiable capable de tenir la mer au mieux et de naviguer sereinement à une vitesse de croisière autour de 23 nœuds, avec des pointes autour de 30, grâce aux sterndrives des deux Volvo Penta de 380 ch. En configuration hors-bord, c’est-à-dire avec trois moteurs de 350 ch chacun, le chantier peut même atteindre 40 nœuds. La capacité des réservoirs de carburant est de 800 litres, 200 pour l’eau.

Parmi les équipements de dernière génération Il convient de mentionner le système Seanapps, qui vous permet de surveiller à distance avec votre smartphone toutes les fonctions liées au fonctionnement et à la maintenance du bateau.

Le nouveau modèle est disponible, comme dit dans deux configurations différentes (avec une ou deux salles de bain) et la liste des options est assez longue. Cela dit, la liste de prix de la version sterndrive indique un prix à partir de 548 000 euros HT. Le prix de la version moteur hors-bord n’est pas encore déterminé, il sera certainement inférieur, mais il faudra alors prendre en compte les coûts des trois moteurs de 350 ch, probablement autour de 120 000 euros.

Leave a Comment