Amcor investit et adopte : voici une nouvelle usine

Un aperçu de l’établissement

Il prévoyait une vingtaine de postes vacants. Directeur Rossi : “Nous prévoyons d’avoir les machines installées d’ici avril 2023”

VENTURINE. Objectif avril 2023. Amcor Flexibles à Venturina Terme veut se développer et le fait en se concentrant sur une nouvelle ligne de production. Une nouvelle usine d’extrusion à laquelle une vingtaine de postes vacants sont liés. «Nous produisons des films de polypropylène coulé (Cpp) qui sont utilisés dans l’industrie de l’emballage flexible – explique Stefano Rossi, directeur de l’usine -. Nos films sont les composants de base de nombreux types d’emballages souples différents : sachets et barquettes pour aliments pour animaux de compagnie, sachets individuels pour aliments humides prêts à consommer, par exemple le riz, emballages traditionnels pour aliments non humides tels que les pâtes et le pain, applications médicales comme les sacs stériles utilisés dans les hôpitaux et les cabinets dentaires et de nombreuses autres applications spécifiques dans divers secteurs ».

Il y a aussi une autre date limite entourée en rouge sur le calendrier de la société Venturine. « Nous jouons un rôle clé dans le développement et le lancement du premier sac stérilisable et entièrement recyclable au monde, une application connue sous le nom d’AmLite HeatFlex Recyclable – souligne Rossi -. Amcor s’engage à développer tous ses emballages pour qu’ils soient entièrement recyclables ou réutilisables d’ici 2025. Le film qui sera réalisé avec la nouvelle ligne en fera partie ».

L’usine, après le changement de propriétaire en 2010 qui l’a projetée dans la galaxie de la multinationale australienne Amcor, représente l’une des rares expériences de diversification économique qui s’est enracinée et s’est développée. Le débarquement à Venturina a eu lieu dans le sillage des installations liées à la réindustrialisation après la première grande crise de la sidérurgie. Il s’appelait B-Pack. Une autre époque, mise à part la situation de l’aciérie où des nuages ​​très denses sont revenus depuis des années pour s’épaissir, à commencer par la fermeture du haut fourneau en 2014. « Grâce à notre expérience, notre travail acharné et l’engagement de notre formidable équipe, l’usine de Venturina a énormément grandi après le rachat par Amcor en 2010 – précise le directeur Rossi – : à l’époque où notre production était d’environ 24 mille tonnes de produit fini par an alors qu’aujourd’hui nous fournissons 33 mille tonnes par an donc une extension de la capacité des usines était en tout cas souhaitable et non retardé ».

A l’appui des raisons de l’investissement, dont le chiffre est top secret, il y a des raisons de marché. “Nous avons une forte demande de la part des clients, en particulier ceux du marché des aliments pour animaux de compagnie, pour fabriquer des sachets faciles à ouvrir et le nouveau type de film permettra de développer cette fonctionnalité à un niveau sans précédent.” La gamme de produits va s’étoffer. « Le nouveau film conviendra aux applications clés en main recyclables et nous prévoyons de dépasser le taux de croissance du marché dans les années à venir. D’autres utilisations finales deviendront également plus facilement réalisables en tirant parti de cette nouvelle technologie, dans de nombreux segments de marché différents ».

Quels sont les délais de construction de la nouvelle usine ? “Le projet est en cours depuis de nombreux mois, nous prévoyons de commencer la construction du nouveau bâtiment qui abritera la nouvelle usine juste après l’été et d’avoir toutes les machines entièrement installées d’ici avril 2023.” Apportera-t-il de nouveaux emplois ? « Oui, nous nous attendons à ce que nos effectifs augmentent d’au moins 14 % au fil du temps. Il y a environ 20 nouveaux employés, la plupart en roulement ». Une fois pleinement opérationnelle, la ligne fonctionnera en continu sept jours sur sept, tout comme les autres lignes existantes de l’usine.

Leave a Comment