Emirates Agence Nouvelles – Les EAU dévoilent un rapport national sur le combustible nucléaire usé et la gestion des déchets radioactifs

VIENNE, 29 juin 2022 (WAM) – Les EAU ont présenté leur quatrième rapport national sur le respect des obligations de la Convention commune sur la sûreté de la gestion du combustible usé et la sûreté de la gestion des déchets radioactifs.

Les EAU participent en tant que partie contractante à la Convention commune, qui tient sa septième réunion d’examen au siège de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à Vienne, en Autriche.

Le rapport national décrit les mesures législatives et réglementaires prises par les Émirats arabes unis pour remplir leurs obligations au titre de la Convention commune.

L’Autorité fédérale de réglementation nucléaire (FANR) a publié et rédigé six règlements fixant des exigences pour la gestion des déchets radioactifs, tels que “la radioprotection et la gestion des déchets radioactifs dans les centrales nucléaires” et “le démantèlement des installations”, et élabore un autre règlement sur la ” Fonds d’affectation spéciale pour le démantèlement”.

Ces efforts reflètent l’engagement des Émirats arabes unis envers la politique nucléaire en 2008, où ils prévoient de développer un système intégré de gestion des déchets qui reflète les normes les plus élevées de la pratique internationale.

Le rapport évoque également des options liées à la gestion du combustible usé et des déchets radioactifs : Emirates Nuclear Energy Corporation (ENEC) et ses filiales ont pris certaines mesures, comme la conception de la centrale nucléaire de Barakah pour fournir une capacité suffisante pour générer du combustible usé entreposer dans un bassin pour chaque unité. En outre, les entités intéressées étudient les options de gestion à long terme du combustible usé pour différents scénarios.

La délégation a également présenté les mesures prises pour traiter les déchets radioactifs non nucléaires produits par les installations médicales et industrielles aux EAU. Actuellement, plus de 2 000 titulaires de licence utilisent des matières réglementées et les sources radioactives aux EAU sont utilisées pour les secteurs médical, industriel et éducatif ainsi que pour l’industrie pétrolière et gazière.

En outre, la délégation des Émirats arabes unis a présenté les efforts des parties prenantes nationales pour renforcer les capacités émiraties dans le secteur nucléaire en collaboration avec divers établissements d’enseignement et de formation des Émirats arabes unis. Autrefois. Des programmes de formation intensifs ont été mis en œuvre pour qualifier et consolider l’expérience du secteur nucléaire à forte intensité de connaissances. FANR a également certifié environ 157 opérateurs qualifiés de réacteur/réacteur Senor au cours des quatre dernières années pour gérer le plan d’énergie nucléaire.

“Les Émirats arabes unis se sont engagés dès le premier jour à se lancer dans leur programme d’énergie nucléaire pour appliquer les normes de sécurité les plus élevées et se conformer aux obligations internationales”, a déclaré l’ambassadeur Hamad Al Kaabi, représentant permanent des Émirats arabes unis auprès de l’AIEA, qui a présenté la présentation des Émirats arabes unis. “Le quatrième rapport national des Émirats arabes unis à la Convention commune est un effort collectif de nos parties prenantes nationales pour partager avec le public et la communauté internationale nos plans pour gérer le combustible usé et les déchets radioactifs et assurer la sécurité des personnes et de l’environnement”.

La délégation des Émirats arabes unis est dirigée par l’ambassadeur Al Kaabi auprès de l’AIEA et des représentants des parties prenantes nationales du nucléaire, notamment l’Autorité fédérale de réglementation nucléaire, l’Emirates Nuclear Energy Corporation (ENEC) et la NAWAH Energy Company (NAWAH).

La Convention commune sur la sûreté de la gestion du combustible usé et des déchets radioactifs est entrée en vigueur en 2001 et a appelé toutes les parties contractantes à prendre des mesures pour protéger les personnes et l’environnement contre les risques radiologiques et autres pouvant découler des centrales nucléaires de combustible usé et les déchets radioactifs.

Les parties contractantes soumettent tous les trois ans à une réunion d’examen de l’AIEA un rapport national décrivant les mesures prises pour remplir les obligations de la convention commune. Les Émirats arabes unis ont rejoint la Convention commune en 2009.

Traduit par : Hussein Abuel Ela.

http://wam.ae/en/details/1395303061769

Leave a Comment