Mgr Costantino Di Bruno – Commentaire sur l’Evangile du 29 juin 2022 –

MERCREDI 29 JUIN – TREIZIEME SEMAINE [C]

SAINTS APÔTRES PIERRE ET PAUL

Et je te le dis : tu es Pierre et sur ce roc je bâtirai mon église et les forces de la pègre ne l’emporteront pas.

Les gens ne savent pas qui est Jésus-Christ, en réalité le Seigneur ne s’est pas encore révélé à eux dans la plénitude de sa vérité. Jusqu’à présent, il s’est toujours manifesté comme un grand prophète, mais aussi un grand thaumaturge. Des miracles plus grands que ceux de Moïse. Plus grands que ceux d’Elie et d’Elisée. Une comparaison entre deux résurrections nous aidera à découvrir ce qui fait la grandeur du Seigneur Jésus : « Plus tard, il arriva que le fils de la maîtresse de maison tomba malade. Sa maladie s’est tellement aggravée qu’il a cessé de respirer. Puis elle dit à Elie : « Qu’y a-t-il entre toi et moi, ô homme de Dieu ? Es-tu venu à moi pour renouveler le souvenir de ma culpabilité et laisser mourir mon fils ? † Élie lui dit : « Donne-moi ton fils. Il l’enleva de son coffre, le porta dans la chambre à l’étage où il habitait et le posa sur le lit. Alors il cria au Seigneur : « Seigneur, mon Dieu, feras-tu du mal à cette veuve, qui m’a aussi conçu, afin que son fils meure ? Il se coucha trois fois sur l’enfant et invoqua le Seigneur : “Seigneur, mon Dieu, que la vie de cet enfant revienne dans son corps.” Le Seigneur a entendu la voix d’Elie; la vie de l’enfant est revenue dans son corps et il a repris la vie. Élie prit l’enfant, le transporta de la chambre du haut dans la maison et le donna à sa mère. Elie dit : « Regarde ! Votre fils est vivant. La femme dit à Elie : “Maintenant je sais que tu es un homme de Dieu, et que la parole de l’Eternel dans ta bouche est la vérité” (1R 17:17-24). “Plus tard, Jésus alla dans une ville appelée Naïn. et ses disciples et une grande multitude allaient avec lui: Lorsqu’il était à la porte de la ville, voici, un mort était porté au sépulcre, le fils unique d’une mère veuve: et beaucoup d’hommes de la ville étaient avec Quand le Seigneur la vit, il fut pris d’une grande compassion pour elle et lui dit : « Ne pleure pas ! » Il s’approcha de lui et toucha le cercueil alors que les porteurs s’arrêtaient. Puis il dit : « Mon fils, je te le dis, lève-toi!” Le mort s’assit et se mit à parler. Et il le rendit à sa mère. Tous eurent peur et glorifièrent Dieu en disant: “Un grand prophète s’est levé parmi nous” et: “Dieu a visité son peuple”. . Sa renommée se répandit dans la Judée et dans les environs” (Lc 7, 11-17). Une seule parole suffit à Jésus. Rien d’autre. s.

Pierre reconnaît et confesse que Jésus est le Christ de Dieu. Jésus lui dit que cette confession est la sienne par révélation du Père : « Tu es béni, Simon, fils de Jonas, car ni chair ni sang ne te l’ont révélé, mais mon Père qui est dans les cieux. » Vous ne me connaissez pas. par la science empirique ou même la science déductive. Vous me connaissez parce que le Père a mis ces mots sur votre bouche. Pierre sait par révélation que Jésus est le Christ. Pourtant, il ne sait toujours rien de la vérité du Christ Jésus, rien de sa souffrance, rien de sa mort par crucifixion, rien de sa résurrection glorieuse, il ne sait toujours rien de son mystère, mais Jésus lui fait une promesse : « Tu es Pierre, et sur ce roc je bâtirai mon église, et les puissances des enfers pas la vaincre.

Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux ». Il y a en fait deux promesses. Première promesse : « Les puissances de la pègre ne prévaudront pas sur mon Église. Mon Église est bâtie sur vous. La promesse concerne l’Église. Le Seigneur n’a qu’une seule Église : celle qu’Il édifiera sur Pierre. Cette église qui sera toujours bâtie sur Pierre est l’église de Jésus-Christ. Les puissances de la pègre ne triompheront jamais de cette église. Cette Église sera préservée dans sa vérité la plus pure. Cette Église portera toujours des fruits de vie éternelle. La puissance du Saint-Esprit y soufflera toujours. Cela signifie que si une église doit être l’église de Jésus-Christ, elle doit laisser Christ se construire sur Pierre. Construit sur Peter, les pouvoirs de la pègre ne prévaudront pas.

LISONS LE TEXTE DE Mt 16 : 13-19

La deuxième promesse concerne les clefs : « Je vous donnerai les clefs du royaume des cieux : tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans les cieux. Quelle est la vérité dans ces mots ? C’est en cela que consiste le ministère des clés : relier toujours la vérité du Christ à la vérité la plus pure. Mais aussi de lier tout mensonge sur Christ à des mensonges. Pierre devra toujours indiquer qui est le vrai Christ à accueillir. Il devra toujours nous dire ce qu’est le véritable évangile à vivre.

Il devra toujours séparer nettement la vérité du mensonge, de la lumière et des ténèbres. Il devra toujours dire : Celui-ci est le vrai Christ. Ce n’est pas le vrai Christ. Puisque l’histoire sera toujours pleine de faux Christs, il devra toujours exercer le ministère des clefs et dire : Ceci n’est pas le vrai Christ. C’est un faux Christ. Le vrai Christ est ce que je vous annonce. Que la Mère de Dieu fasse de nous une Église toujours bâtie sur Pierre.

La source

Leave a Comment