nous y sommes, Pogacar est toujours l’homme à battre

Elle démarre le 1er juillet à Copenhague, arrive sur les Champs-Élysées le 24 juillet : 21 étapes pour un total de 3 349,8 km

Le Tour de France 2022 débutera le vendredi 1er juillet.La 109e édition de la Grande Boucle partira de Copenhague, avec un contre-la-montre individuel de 13,2 km. L’arrivée, en revanche, est, comme toujours, prévue sur les Champs-Élysées le dimanche 24. Un parcours de 21 étapes pour un total de 3349,8 km, impliquant quatre pays (outre la France, le Danemark, la Belgique et la Suisse), 8 régions et 29 districts. Il poursuit Tadej Pogacar, vainqueur en 2021.

LA COURSE
Pour la 109e édition du Tour de France, 21 étapes sont au programme, dont 6 en plaine pour les sprinteurs, 7 en côte, 6 en haute montagne (avec 5 arrivées en montée) et deux contre-la-montre individuels, prévus pour la première et la avant-dernière fraction de la Grande Boucle. Sur un total de 3349,8 km, les coureurs traverseront quatre pays : en plus de la France, il y aura en fait la Belgique, la Suisse et le nouveau Danemark, le pays le plus septentrional d’où une édition du Tour ait jamais pris le départ. contre-la-montre dans la capitale Copenhague, sur une distance de 13,2 km. L’arrivée est, comme d’habitude, prévue sur les Champs-Élysées le dimanche 24 juillet, pour la dernière étape de 116 km. Trois jours de repos entre les deux, tous le lundi : le 4 juillet, il y a un transfert du Danemark (10e autre pays à accueillir la course) vers la France, tandis que les 11 et 18 juillet, il y a un repos pour les coureurs.

LES FAVORIS
L’homme à surveiller est bien Tadej Pogacar : les Emirats slovènes des Émirats arabes unis, vainqueur du classement général en 2020 et 2021, sont à la poursuite du trio pour accrocher Thys, Bobet et LeMond avec trois victoires dans la Grande Boucle, ainsi que Froome pour déclarations à la suite. Cependant, le joueur de 23 ans sera confronté à de nombreux coureurs impatients de gagner en France pour la première fois. Le compatriote Primoz Roglic, deuxième du classement général de 2020 et en quête du premier succès, est certainement à retenir. Cependant, le Jumbo-Visma peut également se vanter de l’équipe Wout Van Aert, Jonas Vingaard (deuxième en 2021) et Sepp Kuss, qui peuvent fournir des chocs individuels tout en étant l’épaule idéale pour les étapes compliquées. Parmi les grands absents figure Richard Carapaz, troisième en 2021 mais concentré sur la préparation de la Vuelta, toujours absent Egan Bernal, le dernier à s’imposer (2019) devant Pogacar. D’autres adversaires possibles sont Alexander Vlasov (Bora-Hansgrohe, à la recherche d’un rappel après la victoire de Hindley au Giro d’Italia) et Peter Sagan. Chez les Italiens, Filippo Ganna vise le succès dans le premier contre-la-montre individuel pour devenir immédiatement leader provisoire, tandis que les autres espoirs reposent sur Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) et Damiano Caruso (Bahrain-Victory).

DES NOMS À GARDER À L’ŒIL
L’une des surprises possibles est Daniel Felip Martinez, le Colombien des Ineos Grenadiers, cinquième au général du Giro d’Italia 2021. Un autre coureur qui pourrait faire sauter la banque est son coéquipier Geraint Thomas, vainqueur en 2018 et deuxième en l’édition 2019, où il a terminé derrière Egan Bernal, tandis que Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) et Caleb Ewan (Lotto Soudal) peuvent aussi avoir leur mot à dire. Quick-Step Alpha Vinyl Team et Movistar placent leurs espoirs sur Kasper Asgreen et Enric Mas, respectivement.

LES DATES MARQUÉES SUR LE CALENDRIER
A l’exception du contre-la-montre de Copenhague qui inaugure la Grande Boucle, la première étape qui pourrait vraiment sauter est la cinquième, le 6 juillet, lorsque le Lille-Wallers Arenberg sera goudronné. Deux jours plus tard, les 176,5 km de la Tomblaine-La Super Planche des Belles Filles mettront à rude épreuve les coureurs, tandis que dans les deux prochaines étapes, la Dole-Lausanne et l’Aigle-Châtel, un nouvel écrémage et un renforcement des positions des principaux candidats à l’arrivée sur les Champs-Élysées avec le maillot jaune sur les épaules. L’Alpe d’Huez est de retour et ce sera le lieu d’arrivée de la douzième étape du Tour, prévue le jeudi 14 juillet et longue de 165,5 km.

LA DERNIÈRE SEMAINE ESSENTIELLE
La dernière semaine, après la journée de repos, comprend le groupe vers les Pyrénées, avec trois étapes de montagne : les 178,5 km de Carcassonne-Foix. Entre les deux, la Saint Gaudens-Peyragudes sera courte mais intense : 130 km mais à quatre Gpm, avec une arrivée en côte après 8 km et une pente moyenne de 7,8 %. Pourtant, l’étape qui pourrait éventuellement décider de la Grande Boucle est la dix-huitième prévue le jeudi 21 juillet : le Lourdes-Hautacam, 143,5 km, avec une première partie plate mais immédiatement suivie de trois ascensions. La dernière à mener à l’arrivée est la montée du Hautacam, avec 13,6 km à 7,8%. Si la course ne tranche pas en montagne, ce seront les trois derniers : les deux hameaux plats, le dix-neuvième (Castelnau-Magnoac / Cahors) et le dernier (arrivée sur les Champs-Élysées), mais surtout ceux du milieu, le vingtième, à savoir le contre-la-montre individuel de Lacapelle-Marival à Rocamadour, long de 40,7 km. Bref, une dernière semaine, longue et intense, pour couronner le vainqueur de la 109e édition du Tour de France.

L’ÉTAPE 21

PHASE 1 (vendredi 1er juillet) : Copenhague-Copenhague, 13,2 km

PHASE 2 (samedi 2 juillet) : Roskilde-Nyborg, 202,5 ​​km

PHASE 3 (dimanche 3 juillet) : Vejle-Sonderborg, 182km

PHASE 4 (mardi 5 juillet) : Dunkerque-Calais, 171,5 km

ETAPE 5 (mercredi 6 juillet) : Lille Métropole-Arenberg Porte Du Hainaut, 157 km

PHASE 6 (jeudi 7 juillet) : Binche-Longwy, 220 km

ÉTAPE 7 (vendredi 8 juillet) : Tomblaine-La Super Planche des Belles Filles, 176,5 km

ETAPE 8 (samedi 9 juillet) : Dole-Lausanne, 186,5 km

ETAPE 9 (dimanche 10 juillet) : Aigle-Châtel les Portes du Soleil, 193 km

ETAPE 10 (mardi 12 juillet) : Morzine Les Portes du Soleil-Megève, 148,5 km

ETAPE 11 (mercredi 13 juillet) : Albertville-Col du Granon Serre Chevalier, 152 km

ÉTAGE 12 (jeudi 14 juillet) : Briançon-Alpe d’Huez, 165,5 km

ETAPE 13 (vendredi 15 juillet) : Le Bourg D’Oisans / Saint-Etienne, 193 km

ÉTAGE 14 (samedi 16 juillet) : Saint-Etienne / Mende, 192,5 km

ETAPE 15 (dimanche 17 juillet) : Rodez-Carcassonne, 202,5 ​​km

PHASE 16 (mardi 19 juillet) : Carcassonne-Foix, 178,5km

ETAPE 17 (mercredi 20 juillet) : Saint-Gaudens / Peyragudes, 130 km

PHASE 18 (jeudi 21 juillet) : Lourdes-Hautacam, 143,5 km

ÉTAGE 19 (vendredi 22 juillet) : Castelnau-Magnoac / Cahors, 188,5 km

ETAPE 20 (samedi 23 juillet) : Lacapelle-Marival / Rocamadour, 40,7 km

ETAPE 21 (dimanche 24 juillet) : Paris La Défense Arena-Paris Champs-Élysées, 116 km

Leave a Comment