ce sont les faces d’une même médaille

La Commission européenne a adopté le rapport stratégique prévisionnel 2022 “Faire coïncider les transitions verte et numérique dans un nouveau contexte géopolitique“(Texte), un texte qui représente beaucoup pour la future politique d’investissement dans l’UE. Le rapport constate que nous ne pouvons pas considérer les deux domaines isolément : la transition écologique et la transition numérique sont les deux faces d’une même médailledoivent être conçus en parallèle et les deux doivent être réduits à la nécessité de maintenir un leadership mondial sur les deux fronts.

Pour atteindre la neutralité climatique d’ici 2050, nous devons libérer tout le potentiel de la numérisation tout en plaçant la durabilité au cœur de la transformation numérique. Ainsi, le rapport de prospective stratégique s’attarde sur la meilleure manière de concilier les deux objectifs, compte tenu notamment de l’importance qu’ils revêtent pour la sécurité dans le contexte géopolitique en pleine mutation. Par exemple, le recyclage pourrait être une source importante de métaux et de minéraux à partir de 2040, essentiels pour les nouvelles technologies, si l’Europe veut combler ses lacunes dans le secteur des matières premières. Comprendre l’interaction entre les deux transitions, tout en travaillant à la réalisation d’une autonomie stratégique ouverte, est la bonne voie à suivre.

Maros ŠefčovičVice-président chargé des relations interinstitutionnelles et des perspectives stratégiques

L’UE combine vert et numérique

La Commission européenne parle explicitement de « pairing », un prédicat verbal qui fait allusion à une action nécessaire pour relier les deux aspects. Une combinaison qui doit d’abord être consciente, pour qu’elle investisse dans le vert et le numérique, sachant que d’autre part elle réalisera une synergie. Quelques exemples cités par la Commission elle-même :

  • dans le secteur decourantnouveaux capteurs, données satellitaires et chaîne de blocs ils pourraient contribuer à renforcer la sécurité énergétique de l’UE en améliorant les prévisions de la production et de la demande d’énergie, en évitant les perturbations liées aux conditions météorologiques ou en facilitant les échanges transfrontaliers ;
  • dans le domaine de le transport-une nouvelle génération de batteries ou de technologies numériques, telles que l’intelligence artificielle et l’internet des objets, permettront des avancées majeures en matière de durabilité et de mobilité multimodale entre différents modes de transport, y compris dans l’aviation court-courrier ;
  • dans tous les secteurs industrielles jumeaux numériques – une contrepartie virtuelle d’un objet ou d’un processus physique, utilisant des données en temps réel et l’apprentissage automatique – peuvent aider à améliorer la conception, la fabrication et la maintenance ;
  • dans le secteur deimeubleCréation de systèmes de représentation de l’information (Création de systèmes de représentation de l’informationBIM) pourrait améliorer l’efficacité énergétique et hydrique et influencer les choix de conception et l’utilisation des bâtiments ;
  • enfin, dans le secteur agricoleL’informatique quantique, associée à la bioinformatique, peut améliorer la compréhension des processus biologiques et chimiques nécessaires pour réduire l’utilisation de pesticides et d’engrais.

Bien-être, durabilité, circularité : tels sont les trois piliers sur lesquels l’UE veut axer son modèle économique. C’est pourquoi il existe un manuel d’actions que l’Europe souhaite désormais inscrire dans son agenda de travail, à partir du concept de couple, afin que les perspectives indiquées puissent être poursuivies dans les années à venir :

  1. renforcer résilience et autonomie stratégique ouverte dans des domaines clés pour la double transition, par exemple à travers les travaux de l’Observatoire européen des technologies critiques ou de la politique agricole commune pour assurer la sécurité alimentaire ;
  2. se lever diplomatie verte et numériqueexploiter le pouvoir réglementaire et normatif de l’UE tout en promouvant les valeurs et les partenariats de l’Union ;
  3. gérer stratégiquement laapprovisionnement en matières premières et matières critiquesadopter une approche systémique à long terme pour éviter un autre piège de l’addiction ;
  4. consolider la cohésion économique et socialepar exemple en renforçant la protection sociale et l’État-providence et en veillant à ce que les stratégies de développement régional et les investissements jouent également un rôle important;
  5. je m’ajuste systèmes d’éducation et de formation à des réalités technologiques et socio-économiques en évolution rapide et à soutenir la mobilité des travailleurs dans tous les secteurs;
  6. mobiliser de nouveaux investissements adaptés aux besoins futurs dans les nouvelles technologies et infrastructures – en particulier dans le domaine de la recherche et de l’innovation et dans les synergies entre capital humain et technologie – avec des projets transnationaux clés mettant en commun des ressources communautaires, nationales et privées ;
  7. développer cadres de suivi mesurer le bien-être, en prenant également en compte d’autres éléments que le PIB et les opportunités offertes par la digitalisation, mais aussi évaluer son empreinte globale en termes de carbone, d’énergie et d’environnement ;
  8. garantir une cadre réglementaire adapté aux besoins futurs du marché uniquequi promeut des modèles d’entreprise et de consommation durables, par exemple en réduisant continuellement les charges administratives, en mettant à jour les outils de la politique des aides d’État ou en appliquant l’intelligence artificielle à l’élaboration des politiques et à la participation des citoyens ;
  9. renforcer l’approche globale de la normalisation et bénéficier du rôle de pionnier de l’UE en matière de durabilité compétitive, avec le principe de “réduire, réparer, réutiliser et recycler” en son cœur ;
  10. promouvoir un solide cadre pour la cybersécurité et le partage sécurisé des données pour, entre autres, s’assurer que les sujets critiques peuvent prévenir, supporter et surmonter les perturbations, renforçant in fine la confiance dans les technologies associées à la double transition.

Cet article contient des liens d’affiliation : les achats ou les commandes passées via ces liens rapporteront à notre site une commission.

Leave a Comment