Mgr Costantino Di Bruno – Commentaire sur l’Evangile du 1er juillet 2022 –

VENDREDI 01 JUILLET – TREIZIÈME SEMAINE [C]

En entendant cela, il dit : « Ce ne sont pas les bien-portants qui ont besoin d’un médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que cela signifie : je veux la miséricorde et non le sacrifice. En fait, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.

Le Seigneur n’aime pas un culte qui est vécu dans la transgression de Sa Parole. Tous les prophètes proclament cette vérité. C’est ce que dit le Seigneur par la bouche du prophète Isaïe : “Pourquoi m’offrez-vous vos innombrables sacrifices ? – dit le Seigneur. Je suis content des holocaustes des béliers et de la graisse des veaux gras. Je n’aime pas les du sang des taureaux et des agneaux et des boucs. Quand tu viens te présenter à moi, qui te demande ceci : Que tu viennes piétiner mes pas ? Cesse de faire des offres inutiles ; l’encens m’est en abomination, les nouvelles lunes, les samedis et les saintes convocations. : Je ne supporte pas le crime et la solennité. Je hais vos nouvelles lunes et vos fêtes ; Pour moi elles sont à charge, je suis fatigué de les porter. Si vous étendez les mains, je détourne de vous mes yeux.

Même si vous multipliiez vos prières, je n’écouterais pas : vos mains sont ruisselantes de sang. Lavez-vous, purifiez-vous, éloignez de mes yeux la méchanceté de vos actions. Cessez de faire le mal, apprenez à faire le bien, recherchez la justice, secourez l’opprimé, rendez justice à l’orphelin, défendez la cause de la veuve” (Is 1,11-17). Voici ce qu’il dit par la bouche de Michée : “Avec quel me présenterai-je à l’Éternel, me prosternerai-je devant le Dieu Très-Haut ? Me présenterai-je à lui avec des holocaustes, avec des veaux de l’année ? L’Éternel plaira-t-il à des milliers de béliers et à d’innombrables flots d’huile ? Présenterai-je mon premier-né pour lui ? pour ma faute, le fruit de mes entrailles pour mon péché ? » Homme, tu as appris ce qui est bon et ce que le Seigneur exige de toi : pratique la justice, aime le bien, marche humblement avec ton Dieu » (Mic 6 ,6-8).

Voici ce qu’il dit par la bouche de Malachie : “Oh, il pourrait y en avoir un parmi vous qui ferme les portes, afin que mon autel ne brûle plus en vain ! Je ne suis pas content de vous – dit le Seigneur des Armées – et je accepte l’offrande de tes mains : car d’est en ouest mon nom est grand parmi les peuples, et partout on brûle de l’encens à mon nom, et on offre aussi des sacrifices, car mon nom est grand parmi les peuples, dit l’Éternel des armées ( Mal 1:10-11) Voici ce qu’il dit par Osée : “Venez, retournons vers le Seigneur : Il nous a mis en pièces et Il nous guérira. Il nous a frappés et Il nous liera. Au bout de deux jours il nous redonnera la vie, et le troisième jour il nous ressuscitera, et nous vivrons en sa présence.Hâtons-nous de connaître le Seigneur, sa venue est aussi sûre que l’aurore.viens à nous comme la pluie d’automne , comme la pluie printanière qui féconde la terre.” Que ferai-je pour toi, Ephraïm Que ferai-je pour toi, Judas ? Votre amour est comme un nuage du matin, comme la rosée qui disparaît à l’aube. C’est pourquoi je les ai tués par les prophètes, je les ai tués par les paroles de ma bouche, et mon jugement monte comme la lumière : parce que je veux l’amour et non les sacrifices, la connaissance de Dieu plus que les holocaustes » (Os 6, 1 – 6).

Quelle est la miséricorde que le Seigneur veut ? Arrachez un cœur du royaume des ténèbres et conduisez-le dans le royaume de la lumière. Libérez le pécheur de son péché en le ramenant dans l’obéissance à son Dieu et Seigneur. Donnez à ceux qui se sont égarés le droit chemin pour y revenir, sans jamais le quitter. Fais de toi un modèle d’amour et de justice pour que les autres voient comment nous écoutons le Seigneur et prépare-toi à l’écouter aussi. C’est la miséricorde que le Seigneur demande : enseigner aux vagabonds le chemin de la justice, de la vérité, de la lumière, du véritable amour. Cette voie est enseignée en proclamant la Parole pure, sainte et sans souillure de l’Écriture. Si cet enseignement n’est pas donné, il y aura toujours un manque de grâce, car le pécheur restera toujours un pécheur.

LISONS LE TEXTE DE Mt 9 : 9-13

Jésus a été envoyé par le Père pour montrer à chaque homme la voie parfaite de la justice, de la vérité, de la lumière et du véritable amour. S’il ne se manifeste pas ainsi au pécheur, sa mission est vaine. Ce serait comme un médecin négligeant les malades et servant les bien-portants. Sa mission de médecin devrait être annulée. Il ne doit laisser personne malade pendant sa maladie.

Au lieu de cela, il devrait servir tout le monde. C’est pourquoi il est médecin. Jésus a devant lui de très nombreux malades d’esprit et d’âme. Peut-il laisser ce malade à lui-même ? S’il le faisait, il ne serait pas un médecin de l’esprit, de l’âme, du cœur. Comment Jésus guérit-il chaque malade de l’esprit, de l’âme, du cœur ? Pardonnez son péché, qui est la cause de toutes les maladies, spirituelles et souvent physiques.

Annonce sainte, pure et sans souillure la Parole de son Père. Invitez tout le monde à se repentir et à croire en l’évangile. Que la Mère de Dieu nous obtienne la grâce de proclamer au monde entier la Parole de son Fils, saint, pur, sans tache, sans rien ajouter ni retrancher.

La source

Leave a Comment