Que peut-on construire sans permis ?

Le législateur italien a précisé quelles sont les interventions de construction “gratuites”.

Peindre les enduits intérieurs et extérieurs, réparer le système électrique, mettre à jour les canalisations de la salle de bain ou créer un faux plafond sont des exemples de travaux de construction qui peuvent être effectués sans demander d’autorisation ni donner d’avis (Cila ou Scia) ou d’autorisation de construire auprès de la municipalité. En effet, ces travaux font partie des interventions pouvant être réalisées sous le régime de la libre construction. Mais concrètement, que peut-on construire sans permis ?

Les emplois qui ne nécessitent pas de titre qualifiant ou le début d’une pratique particulière sont spécifiquement répertoriés dans un glossaire unique [1] est entré en vigueur en 2018 dans le but de dissiper les doutes et de tout réglementer sans ambiguïté et au niveau national.

Plus précisément, il y a 58 interventions liées à l’entretien ordinaire et à d’autres types de travaux ; toutefois, la liste du glossaire n’est pas exhaustive, elle ne sert qu’à illustrer les travaux pouvant être réalisés sans permis. Dans tous les cas, ces interventions, bien qu’elles soient « gratuites », doivent être réalisées conformément aux réglementations contenues dans les textes d’urbanisme (pensez à l’arrêté municipal) et dans les réglementations sectorielles (par exemple les réglementations antisismique, incendie, sanitaire , etc.) ).

Regardons ensemble quelles sont les interventions de construction gratuites ?divisez-les en catégories macro.

Entretien courant

La liste des oeuvres de maintenance régulière exécutable dans régime de gratuité du logement il est très long.

En général, les interventions de réparationremplacement ou renouvellement et dans certains cas même de refaire et de installation de divers éléments tels que :

  • sols intérieurs et extérieurs, y compris la pose de revêtements, de fondations et similaires ;
  • patchs externes et internes ;
  • gouttières;
  • les systèmes d’échappement;
  • tuyaux de descente;
  • éléments décoratifs de la façade du bâtiment;
  • grilles, balustrades et parapets de sécurité;
  • accessoires et finition d’escaliers, y compris de type escamotable;
  • plafonds suspendus structuraux et non structuraux.

La liste comprend également les réparationl’intégrationjeEfficacitéla renouvellement et/ou le conformité de:

  • cheminée et terminal de toit du système d’évacuation des fumées ;
  • systèmes d’ascenseur et de levage vertical;
  • section de canalisation, d’égouts et d’utilités souterraines ;
  • système électrique;
  • installation pour la distribution et l’utilisation de gaz;
  • appareils sanitaires et systèmes de drainage;
  • système hygiénique et hydro-sanitaire;
  • système d’éclairage extérieur ;
  • système anti incendie;
  • système d’extraction de fumée;
  • Climatisation;
  • antenne/parabole et autres systèmes de réception et de transmission ;
  • borne de recharge pour véhicules électriques.

Élimination des barrières architecturales

Concernant cette catégorie de macros, il est possible d’effectuer certaines opérations sans aucune autorisation, telles que :installationle rpréparationla remplacementla renouvellement et le conformité de:

  • levage et levage, à condition que cela n’affecte pas la structure de support, les monte-escaliers et autres ;
  • rampe, dispositif sanitaire et système hygiénique et hydro-sanitaire, dispositifs sensoriels.

Interventions dans les espaces extérieurs privés

Dans la liste des travaux à exécuter dans le cadre du construire gratuitement les interventions liées aux espaces extérieurs des bâtiments sont également incluses. Plus précisément, c’est le la concrétisationréparationremplacement Et refaire cavité, chambre funéraire, sols extérieurs, y compris les travaux connexes, tels que les coffrages et les fondations, le réservoir de collecte d’eau et également :installationréparationremplacement Et renouvellement de:

  • travaux pour meubles de jardin (voir barbecues en briques, murs, bacs à fleurs, etc.) ;
  • gazebos de taille limitée et non solidement fixés au sol;
  • jeux pour enfants et aire de jeux en général, y compris la clôture qui l’accompagne ;
  • les pergolas de taille limitée et non fixées en permanence au sol ;
  • abris pour animaux domestiques et de cour, volières et similaires, avec clôtures associées ;
  • remises à outils, accessoires de taille limitée et non solidement fixés au sol;
  • barreaux, séparateurs, bollards et abris à vélos;
  • rideaux, pergolas, housses de meubles légers;
  • cloisons verticales non maçonnées.

Appareils dédiés à la production d’énergie et de chaleur

Ils appartiennent à la les travaux de construction pouvant être effectués sans permis l’installation, la réparation, le remplacement, la rénovation et la mise à niveau de certains équipements destinés à la production d’énergie et de chaleur, tels que :

  • les pompes à chaleur air-air d’une puissance thermique utile nominale inférieure à 12 kW ;
  • panneaux solaires, systèmes photovoltaïques et micro-éoliennes.

Autres interventions

La construction gratuite comprend également :

  • la construction, la réparation, le remplacement, la rénovation et la mise à niveau de gisements de gaz de pétrole liquéfié d’une capacité totale n’excédant pas 13 mètres cubes ;
  • l’installation, la réparation, le remplacement, le renouvellement d’ouvrages utiles à l’activité de recherche souterraine par carottage, forage et autres méthodes ;
  • l’entretien, la gestion et le nivellement des terres agricoles et pastorales ;
  • entretien et gestion de la végétation spontanée et des systèmes d’irrigation et de drainage, visant à réguler et à utiliser l’eau dans l’agriculture;
  • installation, réparation, remplacement et rénovation de serres mobiles saisonnières;
  • l’installation, la réparation et l’enlèvement d’artéfacts légers dans les établissements d’hébergement.

Sol

Pour plus d’informations sur le sujet, lisez l’article « Construire gratuitement : liste des interventions sans permis ».


Remarque

[1] Arrêté Ministériel des Transports du 2.03.2018, publié au Journal Officiel du 7.04. 2018.

Leave a Comment