attaque un homme et écrase le point info

«Claudio est une personne qui a besoin de soins urgents, sans quoi il pourrait se faire du mal à lui-même et aux autres à tout moment ». Par exemple, le 26 avril seulement, nous avons écrit dans l’énième article dans lequel l’histoire, sans fin heureuse, du Milanais Claudio Carobbiol’homme de 42 ans est arrivé à écaille il y a un an sur son vélo et il en est vite devenu un projectile lâche, à cause des problèmes et du vide institutionnel qui l’entoure. Et ces paroles étaient malheureusement prophétiques. Claudio a d’abord un homme violemment agresséau centre, alors encore libre de commercer, l’après-midi il a foiré la structure du point d’information, qui s’élève au pied de la Torre Talao. Sauf pour le gars qui vous sert, grâce à l’évasion dans un bar à proximité.

Un canon lâche

Sur Claudio, on s’en souvient, pend un feuille de route émis par la préfecture de police de Cosenza, une mesure qui n’a jamais été appliquée, des dizaines de plaintes de toutes sortes, de nombreux TSO et plusieurs arrestations par les carabiniers, qui l’ont conduit en prison pour quelques jours. Même ce soir, après quelques minutes, les militaires ont réussi à… arrêtez-le, emmenez-le à la caserne et mettez-le en garde à vue† Par le passé, Claudio a défoncé les vitres de la gare, menacé une femme avec un couteau, détruit le caniveau d’un supermarché, s’est blessé à mort et torturé sans vêtements depuis le toit d’un immeuble où il a vécu quelques années. . jusqu’à l’aube. Hospitalisé à Cetraro pendant quelques jours, il a quitté l’établissement pour parcourir la SS18, mettant en danger sa sécurité et celle des automobilistes, puis est retourné à Scalea pour reprendre sa vie et s’est de nouveau retrouvé aux urgences, cette fois dans celle de Praia a Mare . Mais pas de réglageparvient à mettre un terme à cette histoire dramatique malgré le tapage.

Parce que tu risques le drame

Pour les lecteurs qui abordent l’histoire pour la première fois, nous ferons un bref résumé. Claudio Carobbio souffre de troubles mentaux et d’addictions, il quitte sa maison à Romano di Lombardia et arrive à vélo à Scalea† Ici, il trouve une autre maison et un travail. Tout va bien tant que le pécule dont il a hérité lui permet de vivre dignement. Puis soudain, il a tout perdu. Il prend une tente et y vit, à la belle étoile, même en hiver. Puis il entre dans la maison d’un homme qui ne peut pas s’occuper de lui-même et s’installe dans le salon avec son rideau. Une première plainte est déposée et les flics confisquent sa tente de camping. Il élit donc résidence dans la grotte qui supporte Torre Talao, un patrimoine inestimable. Ici, il connaît la popularité et la solidarité du peuple, aussi grâce à l’intervention de notre réseau, mais soudain, du jour au lendemain, l’homme docile et impuissant que nous avions raconté se transforme en un homme qui il détruit tout ce qu’il rencontre† Des personnes proches de lui parlent d’abus d’alcool, comme il a été possible de le vérifier, et peut-être de drogues, comme en témoigne une vidéo circulant sur les chats de la haute côte tyrrhénienne de Cosenza. Ses moments de clarté se font de plus en plus rares.

Attaque physique sur un homme hier

Selon les déclarations de nombreux témoins, Claudio était de nouveau défoncé vers 21 heures la nuit dernière et dans ces situations se tournerait vers un homme à qui il aurait demandé de l’argent, de manière menaçante. Lorsque l’homme a refusé, Claudio se serait précipité vers lui et aurait arraché les lunettes de son visage. ça aurait pu très mal finir, si les personnes présentes n’avaient pas mis l’agresseur en fuite. Heureusement pour la victime, seulement quelques égratignures et une frayeur, dont il peine encore à se remettre. Ce soir, nouvel acte de violence. Là bas la structure en bois abritant le point info Scalea a été littéralement détruite† Peu de temps après, les carabiniers, avertis par des passants, le persuadent de les suivre jusqu’à la caserne. “Je serai parti dans deux jours”, aurait-il été lapidé devant les personnes qui se sont précipitées sur le site, qui l’ont trouvé déterminé à prendre une bière au bar après l’éruption. Et peut-être est-il le seul à avoir compris comment certaines choses fonctionnent sous ces latitudes.

Leave a Comment