“Nous aimons plaisanter, mais je sais quoi lui faire.” Et son geste sportif est viral

Un joueur de tennis italien, le quinzième de l’histoire du championnat et le plus jeune, a atteint l’arrivée du deuxième tour à Wimbledon. Et le fait que Jannik Sinner ait déjà atteint les huitièmes de finale dans les 4 tournois du Grand Chelem en dit long sur sa solidité. Et aussi sur ses perspectives. A un peu plus de 20 ans, c’est déjà un résultat époustouflant, si l’on considère que le seul joueur de tennis italien qui a pu le faire, dans les quatre Majors, était Matteo Berrettini.

Ce n’est pas un hasard s’il a déjà été dans le top dix et à partir de lundi Jannik le sera à nouveau, alors qu’il sera également numéro 1 en Italie pour la première fois, puisque Matteo Berrettini prendra les 1200 points de la finale de l’année dernière. tombe au n ° 15.

A l’issue de ce tournoi anormal qui n’attribue pas de points alors que ceux d’il y a un an sont annulés, Nole Djokovic sera à la septième place même s’il la gagneainsi que Rafa Nadal seront toujours troisièmes derrière les grands absents Medvedev et Zverev.

Jannik – qui était n°13 au début du tournoi – devient n°10 car Aliassime qui avait fait les quarts, Hurkacz qui avait atteint les demi-finales et – bien qu’à seulement 30 points de Jannik (3185 contre 3155) – également Norrie qui s’était arrêté au troisième tour, sortent du top dix.

J’ai déjà dit ce que je ressens. Et c’est que l’ATP, qui envisage de faire “cracher” à Wimbledon – ce qu’elle n’a fait ni ici ni là-bas – a en réalité fait du harakiri. Autrement dit, il a bêtement truqué son classement alors que le compromis pour garder les points de Wimbledon 2021 pour les Russes et les Biélorusses aurait suffi.

Où va Djokovic, qui ne peut jouer ni au Canada ni à Cincinnati ou actuellement à New York, je ne l’ai pas encore calculé, mais c’est une conséquence de son choix : celui de ne pas se faire vacciner† Toute son équipe est vaccinée, je ne suis pas sûr pour Jelena, mais Nole va tout droit. Ils lui ont demandé s’il prenait des précautions particulières ici ou s’il était inquiet, car le clan Nadal semble être inquiet, et il ne semble pas l’être, même si – en théorie du moins – il pourrait être plus à risque que d’autres, même s’il n’a jamais été vacciné. s’il a déjà été positif deux fois au Covid sans conséquences graves.

c.quelle chance Sinner a-t-il contre Alcaraz dans le duel qui semble être le troisième d’une rivalité et d’une série sans fin ? Alcaraz a remporté ses deux premiers matchs, à Alicante dans un challenger et à Paris Bercy en 2021, et doit être considéré comme le favori.

Alcaraz est sixième au classement des as avec 42 asSinner est à la 44e place avec plusieurs autres avec seulement 15 as. Sonego est 35e avec 19 as. Il y a des joueurs qui ont fait plus d’as en jouant un seul jeu ou deux. Jannik en a fait trois et a laissé un set à Wawrinka et Mikael Ymer.

Il a joué son match le plus fort contre Isner en retour et en service. Il n’a pas admis le moindre point de rupture.

Mais contre Alcaraz ? La différence de service mise à part, Alcaraz semble un peu plus fort dans tous les sens : sur le net, comme touche, comme force.† Peut-être que Sinner pourrait être moins méchant. Hier, il n’a presque rien donné. Mais échanger contre Isner, une fois que l’on parvient à stopper le service ou les tout premiers coups du jeu (la réponse), c’est une chose et contre Alcaraz c’en est une autre.

Mais je dirais que Sinner, cependant outsider, semble être sur papier – en effet sur l’herbe – plus susceptible de saper la prédiction que Lorenzo Sonego lors du dernier match de la journée de ce soir avec Rafa Nadal. Et cela même si la performance de Nadal n’a pas été entièrement sans faute jusqu’à présent : il a perdu un set avec Cerundolo et a également été à un break dans le quatrième set, qu’il a ensuite récupéré ; il en a perdu un autre avec le pas irrésistible Berankis. Mais hier après-midi j’ai écrit sur Sonego et Gipo Arbino

Il est vrai que Rafa, absent de Wimbledon depuis 3 ans, nous a habitués à retrouver la forme au fur et à mesure – et si le pied le permet… – et donc il va probablement s’améliorer de jour en jour. un Sonego le jour, entre service et coup droit, je dirais que c’est plus redoutable que Cerundolo et Berankis† Évidemment, si Rafa passe par Rafa, il n’y a pas de match. Avec ce coup droit, il bombarde Sonego dans la direction opposée jusqu’à ce qu’il soit épuisé.

Sinner contre Alcaraz peut gérer les dribbles, mais peut-être qu’il ne peut pas rivaliser en termes de variété de schémas, d’attaques, de volées, d’amortis pour lesquels Carlitos a une meilleure main.

Cependant L’âge et l’inexpérience relative d’Alcaraz ne doivent pas être oubliés. Il a déjà battu presque tous les meilleurs joueurs de tennis du monde, mais lorsqu’il a soudainement des ennuis avec Jannik, il peut devenir confus.

Le test de Jannik contre l’Isner autonome était sans aucun doute très solide. Et Jannik a montré sur le terrain 2 qu’il était également tactiquement très prudent. Lorsqu’il devait répondre, il changeait souvent de position pour enlever la certitude et le rythme des services d’Isner. JUSQU’À parfois il était très en retard, même de 4 ou 5 mètres, d’autres fois il allait presque jusqu’au bout pour retirer l’option de sortie du service slice. Il l’a fait avec le premier et le second. Et au final, Isner, qui a commencé avec 7 as dans les deux premiers jeux et en a fait 12 dans le premier set, a trouvé l’arme de choix. A tel point qu’il n’en a fait que 12 entre le deuxième et le troisième set.

Et à part le discours des as, qui laisse un peu de temps à trouver car on peut obtenir plein de services gagnants qui ne sont pas des as mais qui ont le même effet que de faire le point, il est arrivé que Sinner dans plusieurs jeux, même si il n’est capable de capter que 4 balles de break avec un break dans le premier et un autre break dans le troisième – le second a plutôt décidé de tie-break sans break – a montré qu’il pouvait réagir. Il a atteint 4 fois les avantages sur les services d’Isner, dans le tie-break il a fait le mini-break dont il avait besoin et en particulier, il a réussi à répondre 57 fois sur 97 et à marquer 35 points contre le service, 17 fois malgré le premier d’Isner, 18 fois sur le second. Beaucoup de choses. Et tout cela en lisant de plus en plus le service du géant américain : si la moyenne des réponses pendant le match était de 59% (soit sur 97 services il a répondu 40 fois) dans le troisième set il est même passé à 83 % : Autrement dit, Jannik a répondu 20 fois sur 24† Je n’avais même pas vu ça, si j’avais réalisé cela. A l’issue du match, gagné en 3 sets, Jannik a gagné 20 points de plus, 107 contre 87. C’est beaucoup.

Le reste de la journée n’a pas offert grand-chose. Djokovic a dominé le derby serbe avec Kecmanovic, 6 troisièmes tours de la moitié supérieure se sont terminés en trois sets, et seuls Goffin avec Humbert et Tiafoe avec Bublik (dans le match le plus drôle de la journée) ont gagné en 4. Même dans les six sur huit féminins, le troisième tour de la moitié inférieure s’est terminé en sets consécutifs, mais on ne peut pas en dire autant de la victoire en trois sets d’Ostapenko contre Begu (3-6,6-1,6-1). le plus jeune Ukrainien Tsurenko (6-4.3-6, 6-3) qui a pourtant dit tout ce qu’il voulait dire sur la guerre russo-ukrainienne.

p.Pour ce samedi le match le plus important est définitivement Tsitsipas-Kyrgios† Tout peut arriver. Je pense que Nadal, mais aussi Djokovic, préféreraient voir une victoire sur Tsitsipas. En fait, Kyrgios est capable de tout. Aussi pour battre Tsitsipas puis perdre à la bouche du tonneau avec le vainqueur de Nakashima-Galan. Mais les grands favoris du tournoi, Djokovic et Nadal, préféreraient que quelqu’un tire le canon lâche de Canberra plutôt que de lui faire face un jour.

Les graines qui ont été éliminées jusqu’à présent sont :

Premier tour
Hommes
7 Hurkacz (Davidovitch Fokina)
6 Aliassim (Cressy)
16 Carreno Busta (Lajovic)
18 Dimitrov (Johnson)
24 runes (Giron)
28 Evans (Kubler)

Femmes
7 Collins (Bouzkova)
14 Bencic (Wang)
18 Teichmann (Tomljanovic)
21 Giorgi (français)
22 Trévisan (Cocciaretto)
23 Haddad Maia (Juvan)
27 Putintseva (cornet)
30 Rogers (mars)
31 Kanepi (Parer)

deuxième tour

Hommes

3 Ruud (Humbert)
12 Schwartzman (Broady)
13 Shapovalov (Nakashima)
15 Opelka (de Rijthoven)
17 Bautista Agut (COVID)
26 Krajinovic (Kirgios)
31 Baez (Goffin)
Femmes
2 Kontaveit (Niemeier)
6 Pliskova (Boulter)
9 Muguruza (Moins)
26 Cirstea (Marie)
29 Kalinina (Tsurenko)

troisième tour

Hommes


22 Basilachvili (Van Rijthoven)

Femmes
5 Sakkari (Marie)
15 Kerber (Mertens 24)
28 Riske (Bouzkova)
33 Zhang (García)

Leave a Comment