Symptômes et prévention, comment éviter et traiter ?

Photo de Wikipédia

La chaleur favorise la propagation des tiques et leurs piqûres sont aussi très dangereuses pour l’homme car elles peuvent transmettre des maladies comme la Lyme : qu’est-ce que c’est et comment la reconnaître ?

La maladie de Lyme, qu’est-ce que c’est et comment se contracte-t-elle ?

Si vous pensez que les tiques ne sont un problème que pour vos animaux de compagnie, vous vous trompez. Avec la chaleur (qui est arrivée un mois plus tôt cette année) la propagation des tiques a énormément augmenté et leurs morsures aux humains sont de plus en plus courantes. Mais pourquoi ces arachnides sont-ils si dangereux ? En raison de leur capacité à transmettre des maladies, même mortelles† Ce n’est pas un hasard si – surtout cette année – le nombre d’hospitalisations dues à des piqûres de tiques a considérablement augmenté et qu’il y a également eu plusieurs victimes. L’une des maladies les plus graves est Lymeune infection difficile à traiter et pouvant causer divers dommages à l’organisme.

Comment la maladie de Lyme se transmet-elle ? On parle d’une infection bactérienne qui peut être contractée après une piqûre de tique. Toutes les tiques – il faut le dire – ne propagent pas cette maladie, mais seulement celles qui sont infectées. On estime qu’en Europe le pourcentage de piqûres de tiques pouvant conduire à la maladie de Lyme varie de 1 à 5 %, les insectes infectés étant en moyenne compris entre 2,5 et 5,1 %. Cette maladie est assez rare, mais ses conséquences peuvent être très graves† Il est donc très important de le reconnaître tout de suite. Les tiques vivent partout où il y a une flore et une faune sauvages, donc si vous décidez de sortir vous promener en été, peut-être à la campagne, vous devez prendre quelques précautions.

Lorsque vous rentrez chez vous, il est utile de vérifier vos vêtements très attentivement et faites attention à la présence de tiques, pour éviter qu’elles ne touchent notre peau. Mais il faut aussi surveiller de près son propre corpscar la piqûre de ces insectes est indétectable car il y a une substance anesthésiante dans leur salive. Le retrait immédiat réduit considérablement le risque de contracter des maladies† Enfin, un aspect doit être précisé : l’accent est mis sur les tiques, mais il n’est pas certain qu’elles soient les seules responsables de la maladie de Lyme. Nous étudions actuellement la possibilité qu’il puisse également être contracté par la piqûre de puces, de mouches, de moustiques, d’araignées, de poux ou par contact avec une personne infectée.

Symptômes de la maladie de Lyme et comment la traiter ?

après avoir été mordu, Comment la maladie de Lyme est-elle reconnue ? Nous avons dit que dans la plupart des cas, une piqûre de tique est indétectable et ne cause pas de douleur, mais parfois elle peut entraîner une léger gonflement avec démangeaisons ou peut-être de petites cloques et même une ecchymose† Ce sont des signes avant-coureurs qui doivent nous inciter à agir immédiatement, car la maladie de Lyme – qui développe les premiers symptômes 1 à 4 semaines plus tard – n’est pas immédiatement reconnaissable. Parmi ces symptômes, nous avons des manifestations bénignes telles que : une éruption cutanée ronde rouge diffuse ou plus important encore des désagréments tels que : frissons, malaise, fatigue, fièvredouleurs articulaires et musculaires ou raideur dans le cou.

La maladie peut également affecter les nerfs des muscles faciaux, entraînant une apparence flasque du visage. Cependant, après chaque piqûre de tique, si les symptômes sont légers ou absents, il est conseillé de faire un prélèvement sanguin et d’analyser les anticorps de l’infection. Si des mesures immédiates ne sont pas prises, la situation pourrait dégénérer et la maladie peut se propager au système nerveux et, dans certains cas, au cœur également. Comment traite-t-on la maladie de Lyme ? La majorité des patients ont subi une cure complète d’antibiotiques, qui ont empêché les poussées de symptômes après des mois ou des années. Lyme ne disparaît pas complètement du corps s’il n’est pas traité correctement, les symptômes peuvent être somnolents, mais l’infection reste dormante et – comme les causes ont augmenté depuis 2005 – vousn une prévention prudente et un accès correct aux diagnostics peut améliorer considérablement la qualité de vie des patients infectés.

Leave a Comment