la ville est émerveillée. La pensée de beaucoup pour un amour qui reste sans limites – ekuonews.it

TERAMO – Nous avons interrogé les fans et collègues sur l’avenir de Teramo Calcio : “Qu’en pensez-vous et que souhaitez-vous au rouge et blanc demain ?“. Voici les réponses que j’ai reçues de ekuonewspour laquelle nous remercions tout le monde sans distinction.

  • Arcadieventilateur) – Voici ma réponse : je prévois un rejet à tous les niveaux d’évaluation et une perte de professionnalisme conséquente. J’espère pouvoir faire la série D avec un président et une toute nouvelle propriété, même pauvre mais exempte de procureurs et de tribunaux.
  • Maximum Avrilpresse. FC Bonolis) – Malheureusement je ne vois rien de beau dans le présent, mais le futur sera toujours rouge et blanc. Nous ressusciterons comme toujours, car il en sera ainsi. Forza Teramo Semper.
  • André L’AloysioJournaliste) – Cela ne semble pas être une situation facile à résoudre. Inévitablement, les temps s’allongeront, rendant difficile la construction d’un avenir immédiat sans avoir en main une catégorie sûre. Le deuxième problème concerne le problème de la TVA, bien qu’encore découvert par Covisoc et qu’il faudra définir. Le troisième problème, peut-être le plus important, concerne la continuité des activités de l’entreprise qui, à mesure que le blocus par la Cour se poursuivra, continuera à courir de grands risques. La libération de 60% des actions pourrait passer par une vente (à Spinelli ?) Mais même dans ce cas, une question se pose spontanément. Qui achèterait sans savoir dans quelle catégorie il participera ? Dans ce contexte, même la valorisation des quotas reste difficile. Le quatrième problème reste la situation séculaire concernant Bonolis: que devrait être un appel à jouer au football à Teramo (en Italie, de plus en plus d’investisseurs, y compris étrangers, n’arrivent qu’avec la certitude simultanée qu’ils gèrent l’installation sportive) à Teramo il devient un handicap qui éloigne les investisseurs potentiels. Il y a donc de nombreux points qui doivent être résolus, connectés et que Teramo Calcio verra comme le protagoniste même dans les salles d’audience sportives et ordinaires. A mon avis il conviendrait maintenant et en ce moment de se consacrer à un “Plan B” et en cela le travail du maire pourrait être déterminant, en attendant les événements futurs. La situation est en constante évolution mais reste très complexe et c’est précisément pour cette raison qu’il faut aller dans le temps, sur tous les fronts et pour tous les scénarios.
  • Berardo Les Juliispropriétaire d’entreprise) – L’avenir de “notre” football Teramo n’est malheureusement pas brillant. La colère que j’ai pour une situation absurde est trop forte, c’est vraiment difficile pour moi de la décrire. Je dis juste, à grand regret, que les fans sont toujours les perdants, ceux qui ont le seul défaut d’aimer sincèrement et impartialement les couleurs rouge et blanc.
  • Vincenzo d’Antonioorganisateur d’événements sportifs) – J’ai toujours une pensée positive sur le métier, même si je le trouve difficile. En cas d’échec, j’espère un retour de Campitelli peut-être avec une fusion avec Notaresco en Serie D. Le point crucial est toujours le stade, un couperet continue sur Teramo football. Une chose que je voudrais demander à tous les fans et entrepreneurs, c’est de laisser tomber les rancunes personnelles, certaines même vieilles de vingt ans, mais de s’unir sous la bannière rouge et blanche pour créer un projet sérieux. Si à l’avenir nous voulons avoir un club et une équipe qui portent le nom de la ville de Teramo.
  • Gianluca Le Vicoentraîneur des jeunes) – À la lumière des événements de ces dernières années, je souhaite que Teramo Calcio relance les amateurs avec une base locale solide et avec une présence minimale dans la société des citoyens de Teramo, afin de garantir la transparence d’une bonne gestion des affaires.
  • Francis Par FrancescoJournaliste) – Avenir très sombre … J’espère au moins que nous pourrons recommencer avec la Promotion, peut-être encore avec Luciano Campitelli
  • Alessio Par Giandomenicoventilateur) – J’espère être libre et je prévois malheureusement une balade à refaire. Allez diable !
  • Laurent MazzaufoJournaliste Super J) – Je réponds que, sauf miracle, on ne verra guère Teramo en Lega Pro. J’espère qu’il recommencera avec une solide propriété et que vous aimez vraiment le football. Paradoxalement, quelques catégories inférieures, avec un derby bien senti comme celui avec Giulianova, pourraient ramener l’enthousiasme et la spontanéité et raviver la passion dans un carré qui en a objectivement et justement marre des dernières vicissitudes. Mieux vaut donc une Excellence compétitive et excitante par rapport à une Serie C peu sûre et humiliante.
  • Alfredo Noëldirecteur sportif) – Compte tenu de la situation actuelle, il est difficile d’estimer dans quelle compétition ou dans quelle catégorie Teramo sera présent. J’aime imaginer cette fois la construction d’une société réelle et compétente, passionnée, prudente qui ne fasse surtout pas un clin d’œil à un football illusoire et artificiel.
  • Robert népalaisventilateur) – La faute du non-respect de l’indice de liquidité nous incombe à nous fans qui, se moquant du sort de notre chère équipe, nous n’avons pas recapitalisé ! Même à quand remonte la convention du stade où nous avons été réécrits ? Pourquoi ne sommes-nous pas allés au fisc pour demander l’avance ? Nos excuses à vous tous de la part de la majorité et de la minorité politiques. Pardonnez-nous et faites-nous savoir de combien vous avez besoin maintenant pour les frais juridiques.
  • Lion nodariorganisateur de l’événement) – Tous les articles de ces journées témoignent à quel point l’amour, la douleur, la colère, l’espoir, la passion se cachent encore derrière le drapeau rouge et blanc et dans le slogan “Nous sommes le football de Teramo“. Je pense que Iachini, un génie absolu dans son secteur, qui n’a jamais misé sur la sympathie – pourtant n’est pas comédien – aurait pu trouver des partenaires et des sponsors au début de son aventure dans un monde complexe qui lui était inconnu, mais il a préféré gestion dans la solitude totale et de là naît le patatrack sur lequel vit l’entreprise aujourd’hui. A part Covisoc je n’ai aucune confiance dans les décisions à venir. Si j’étais membre du conseil fédéral je ne serais pas favorable à un club de sport avec saisie capitale. Comme ce n’est pas agréable. Mais je crois plutôt que les fans ne se retiendront pas dans cette situation “difficile”, et Teramo Calcio vivra. Je l’espère. J’en suis sûr. Comme je l’ai écrit et dit, je me sens partie de Teramo football et moi-même offrons ma contribution économique concrète à un club bien géré, quelle que soit sa catégorie, et je parle également au nom des autres.
  • Antoine Paolozziavocat du sport) – Dans un futur proche il faudra attendre le conseil fédéral du 8 juillet. Alors la phase s’ouvrira pour le Board of Guarantee et le TAR, dans l’espoir que dans ces deux niveaux d’évaluation l’orientation de la non-applicabilité de l’indice de liquidité ancré au 30 mars 2022, comme cela s’est produit dans la série A, non de la catégorie , dans le cas de Lega Pro je voudrais acheter des parts majoritaires à un tiers pour qu’il puisse s’affranchir des tribunaux pour essayer de donner de la stabilité au club.
  • Umberto Sorgentonecommentateur de télévision) – La situation est loin d’être rose. Outre le non-respect du tristement célèbre indice de liquidité, il semble également y avoir d’autres situations irrégulières, telles que l’émission de TVA impayée. J’espère une solution en réponse aux différents métiers liés à l’inscription, même si ce sera très difficile. Des doutes subsistent quant à ce qui allait suivre, avec des actions majoritaires toujours détenues, avec une continuité des activités fortement incertaine. L’avenir est en effet très incertain.
  • Aussi Simone serpentinécrivain et historien) – Malheureusement, je ne suis pas optimiste. En tout cas, j’espère qu’un moyen sera trouvé pour faire de la Serie D avec une configuration adéquate et que la question du stade, nouveau et ancien, sera résolue. Je note que ceux qui ont dit qu’ils voulaient sécuriser la relation entre le club et le stade non seulement n’ont rien blindé, ils ont rendu les désarmés encore pires, mais ils étaient sur le point de faire pire s’ils ne mettaient pas la main dans la guêpe étaient attrapé. nid …
  • Christian Simonellelibraire) – Je ne vois pas un bel avenir pour Teramo, du moins tant que des personnes ayant des intérêts purement personnels tournent autour de lui. Je suis conscient que le football, c’est aussi du business, mais ça ne peut pas être que ça, car la passion et l’amour inconditionnel du territoire sont encore plus fondamentaux. Réserver pour l’avenir prévisible un seul et faible espoir en Spinelli, pour sauver ce qui peut l’être (j’espère aussi la catégorie, mais je n’y crois pas), alors même que je m’habitue à l’idée de tout recommencer to to “smum” ces gens qui donnent Depuis 3 ans Teramo, Teramo et Teramo se moquent #alcospettodeldiavolo
  • Patricien viserjournaliste sportif): Futur? Je pense qu’il n’y a plus d’espoir maintenant, également parce qu’investir de l’argent pour la série C est plus logique. Dans un avenir prévisible, je ne pense pas qu’il sera possible de défaire une situation qui est en péril depuis un certain temps.
  • Maximilien zechinisrestaurateur) – J’envisage un avenir avec un redémarrage à zéro, en espérant un président passionné, qui aime vraiment la région et qui connaît les plus hautes valeurs de notre foi footballistique.

Leave a Comment