The Singing Wall inaugure la tournée à Rome – Galerie de photos

Grande fête le 1 juillet jusqu’à Rome avant le départ du tour de LE MUR DE LA CHANSON. le concert Villa Ada c’était l’occasion de présenter le nouvel album “MAÎTRE», vient de sortir pour Fleurs rares / Dept. Believe.

Galerie de photos par Agnese Ruggeri

LE MUR DE LA CHANSON VISITE AU PRÉSENT “MAÎTRE” LE NOUVEL ALBUM

(Rare Flowers / Believe digital distr. – Goodfellas physical distr.)

LES CONCERTS

  • 01/07 Rome, Villa Ada
  • 03/07 Spilimbergo (PN), Festival Folkest
  • 10/07 Pofi (FR), Festival de Bomboklat
  • 16/07 Ponticelli di Malalbergo (BO), Fête de la Solidarité éd.3
  • 05/08 Porto Pollo – Palau (SS), le bar de la plage de Rupi
  • 06/08 Porto Ferro – Sassari, le Baretto de Porto Ferro
  • 07/08 Cagliari – Lungomare Poetto, Corto Maltese
  • 14/08 San Gemini (TR) – Place Saint-François – NOUVELLE DATE
  • 20/08 Vallemare di Borbona (RI), Vallemare 2022
  • 18/10 Turin, Hors Sujet – NOUVELLE DATE
    19/10 Milan, Santeria Toscane 31 – NOUVELLE DATE

OUVERTURE DE BEN HARPER ET LES CRIMINELS INNOCENTS

  • 02/08 Palmanova (UD), Été des étoiles – Piazza Grande
  • 03/08 San Mauro Pascoli (FC), Acielo Aperto – Villa Torlonia
  • 09/08 Riola Sardo (OR), Parc des Sons
  • 11/08 Brescia, Radio Wave Shock Party

quatre ans plus tard « Mon amour ne meurt pasInitiant Il Muro del Canto comme groupe culte dans le panorama de la musique indépendante nationale, le groupe revient avec le cinquième album studio.

L’invité vedette de la soirée romaine était Roberto Angelini.

La sortie sera accompagnée d’une longue tournée de présentation, au cours de laquelle, en plus des concerts principaux, Il Muro del Canto organisera une série d’ouvertures à Ben Harper et les criminels innocents: un retour pour le groupe qui avait déjà partagé la scène avec l’auteur-compositeur et guitariste américain ces dernières années.

Par ailleurs, les dates indoor prévues en octobre à Turin et Milan ont été annoncées (prévente disponible dès aujourd’hui sur Ticketone et Ticketmaster), les tout premiers rendez-vous de la tournée d’automne.

Il Muro del Canto est enfin prêt pour le retour à la dimension live, qui au fil des ans, avec plus de 400 concerts, les a amenés à se produire dans toute la péninsule, amenant le grand public à voir les performances du groupe suit est constamment expansion.

“MAESTRALE” – LE DISQUE

Onze titres, anticipés ces derniers mois par les singles “Controvento” et “Cometa”, suivis du troisième fragment “La Luce della Luna”, dans lequel Il Muro del Canto poursuit son évolution stylistique et communicative, en gardant ses traits distinctifs clairs. Plus qu’avant, il introduit des éléments d’innovation, tant dans le langage que dans l’approche musicale. La force du dialecte romain, qui est également présent dans de nombreuses traces de ce cinquième chapitre, cède parfois la place à l’italien.

“Maestrale” est un album au nom du changement, du nouveau label Fiori Rari qui soutiendra le groupe dans cette aventure, à l’arrivée réussie du guitariste Franco Pietropaoli, qui s’est également occupé de la production studio de l’album.

Le groupe présente également diverses innovations sur le plan artistique : pour la première fois Alessandro Pieravanti, narrant généralement la voix et la batterie, représente deux chansons chantées et, comme dans un jeu de rôle, Daniele Coccia Paifelman lit l’introduction. Alessandro Marinelliqu’on a l’habitude de voir à l’accordéon, est souvent aux claviers dans “Maestrale”.

Les chansons ont été composées, arrangées et jouées en plein paysage, entre 2020 et 2022 : ce choix a grandement influencé la forme et le contenu du nouveau matériel proposé. “Maestrale” est imprégné d’air, de feu, d’eau et de terre. L’homme et sa liberté forment le pivot autour duquel tournent les images et les personnages des douze histoires présentées. Le rapport de l’homme à la vie et à la nature devient ainsi un fil rouge qui relie les chansons de “Maestrale”. Le même titre souligne ce qu’est un disque poussé par le vent, porteur de beau temps et étymologiquement censé être tiré du nom indiqué par la rose des vents au nord-ouest : Rome Magister Mundi.

Le mur de Canto Je suis Daniele Coccia Paifelman (chant), Alessandro Pieravanti (chant narratif et batterie), Eric Caldironi (guitare acoustique), Ludovico Lamarra (basse électrique), Franco Pietropaoli (guitare électrique) et Alessandro Marinelli (accordéon).

LISTE DES PISTES “MASTER”

  • Mistral
  • La lumière de la lune
  • Cendre et charbon
  • Le coeur n’est pas offert
  • Laisse-moi tranquille
  • Contre le vent
  • Louve
  • Une poignée de mouches
  • d’abord
  • Comète
  • Il était une fois un amour

Leave a Comment