Paola et Francesca, l’amour et rien de plus

“L’amour, qui ne pardonne à personne qu’il a aimé d’aimer, m’a tellement ôté ce plaisir, que, comme vous le voyez, il ne me manque pas encore.” Du haut de son anticonformisme, le Poète Suprême pourrait aujourd’hui leur dédier ces vers : à Paola et Francesca. Una est une artiste raffinée, intimiste et sensible. Avant-gardiste, mais jamais prétentieux. Dotée d’une voix enveloppante et profonde, et d’un physique androgyne élégant et sexy. L’autre est une blonde entreprenante et explosive, qui a fait la une des journaux pour être la première dame la plus ancienne d’Arcore : douze ans aux côtés du chevalier. Jusqu’en 2020 et en plein confinement, les deux se séparent. Officiellement sorti de l’ennui et de la dépression post-pandémique. Beaucoup plus probable pour certains maux de tête post-corne. Quoi qu’il en soit, au revoir et merci. Avec beaucoup d’indemnités de départ de la nationale Silvione. Il aura de nombreux défauts mais s’est toujours montré très généreux avec les deux dames. Et même dans ce cas, il n’a pas été refusé : vingt millions d’euros, plus une rente de près de cent mille euros par mois et l’utilisation d’une belle villa en Brianza avec du personnel de service.

En plus de la garde partagée du fils poilu : le mythique caniche Dudù. Une grande histoire d’amour entre les deux. Samedi a culminé avec le mariage le plus commenté de ces dernières années : celui entre Paola Turci et Francesca Pascale. Ce qui n’est donc pas un mariage, car dans ce cas, pour notre système juridique, cela s’appelle une union civile. Quoi qu’il en soit, tout le monde (absolument tout le monde) s’est senti obligé de mettre un mot. Bien, car il y avait tellement de salutations au couple. Mais surtout mauvais. En effet, les deux jeunes mariés ne manquent pas d’insultes sur Internet. Paradoxalement, c’est l’auteur-compositeur-interprète romain qui a été le plus touché. Coupable, selon plusieurs, d’être tombé amoureux de l’ex de Berlusconi. Beaucoup l’ont vécu comme une trahison. Parce que quelqu’un comme elle est une auteure-compositrice-interprète progressiste, originale, engagée et une championne des droits civiques… En deux mots, un gauchiste ne peut certainement pas tomber amoureux d’un grimpeur social qui a apporté gloire, argent et pouvoir à un vieil homme. Voici la proposition absurde des nombreux webeti ignorants et rongés, qui se sont jetés avec une impitoyable sans précédent contre Turci près du mariage et lui ont dit de toutes les couleurs. Pas exactement l’arc-en-ciel. Et franchement, nous sommes excités par une telle méchanceté injuste et gratuite. D’abord parce que, mon Dieu, les gens changent. Et, comme l’a dit ce gars de Nazareth que beaucoup appellent pour vérifier, que celui qui est sans péché jette la première pierre. Deuxièmement, parce que Pascale a commencé à se battre pour les droits civiques depuis. Et c’était précisément l’une des nombreuses raisons de l’opposition du Cavaliere.

Ce qui, soit dit en passant, est aussi beaucoup plus progressiste et moderne que certains intellectuels radicalement chics qui font des communistes du cachemire. Il est ce qu’il est, pour le meilleur ou pour le pire. Au moins, il ne fait pas semblant. On se demande : pourquoi Paola Turci ne serait-elle pas tombée amoureuse de Francesca Pascale ? La très communiste et immense Gaber était heureusement mariée à Ombretta Colli même lorsqu’elle s’est inscrite à Forza Italia. Et personne n’a crié au scandale. Et pourtant, disent-ils, ils auraient pu se marier sans grande proclamation. S’il est une accusation que le couple Turci-Pascale ne peut pas porter, c’est justement d’avoir claironné leur union aux quatre vents. En effet, depuis le début ils l’ont vécu avec discrétion et confidentialité. Dans le parfait style Turci, qui a toujours été timide sur sa vie privée. Pas de scoop, pas de mise en scène ou d’exploitation de leur part. Ensuite, il est pour le moins remarquable que ceux qui jusqu’à hier idolâtraient Pascale comme une compagne du patron l’insultent aujourd’hui d’insultes parce qu’elle est homosexuelle. Mais qu’est ce que cela vous intéresse? Cela vous enlève-t-il quelque chose ? Faites la paix avec votre cerveau une fois pour toutes et renversez le vôtre, comme disent les jeunes. Heureusement, zéro choses scandaleuses comme ça. Bref, des deux côtés (droite et gauche, on appelle les choses par leur nom) il y a une haine claire et ronde qui vient d’une frustration profonde et creuse. Ce qui est aussi typique de notre société qui en a marre de l’accident. Une frustration qui n’a rien à voir avec les droits LGBT, avec la politique, encore moins avec l’amour. Et cela en dit long sur la rareté de l’amour dans la vie de ces personnes. Parce qu’on parle d’amour, et rien de plus. Nous l’admettons : regarder la vidéo de Paola chantant Francesca “Tu si ‘na cosa grande pe me’ a attiré nos yeux sur mon cœur. Et on vient de voir deux personnes amoureuses et rayonnantes qui ont réalisé leur rêve. Avec une Francesca bien plus sympa qu’avant, et une Paola enfin heureuse après avoir traversé beaucoup de choses. Non, à chaque effort, nous ne pouvons tout simplement pas voir quoi que ce soit de sombre ou d’intéressant dans leurs yeux. Même s’il faut faire une note pour les nouvelles mariées. Pourquoi en somme, mes filles, encore avec ces trucs pas naturels ? Nous nous marions en septembre ou avril. Il fait trop chaud en juillet !

Leave a Comment