“J’ai fait ce choix par amour pour la société. Et sur Nandez et Joao Pedro…”

MUZZI CAGLIARI – Roberto Muzzinouveau directeur du club de Cagliari, s’est exprimé en conférence de presse sur la nouvelle aventure avec le club sarde. Ce sont ses paroles d’après ce qu’il rapporte cagliarinews24.com

“Sentiment très fort, émotions fortes, j’ai fait ce choix par amour pour Cagliari et le président Giulini qui me voulait fort. Mon rôle est d’être proche de Capozucca, ce qui est un point important pour son expérience, pour l’envie qu’il a à la rédemption et c’était important pour mon choix. Le fan de Cagliari a toujours été attaché à l’équipe, ce dont je me souviens c’est qu’ils ont toujours fait beaucoup d’abonnements car ils sont collés aux couleurs. L’émotion est très forte. premier appel du président pour ce nouveau rôle car les fans de Cagliari m’ont tellement donné et j’aime tellement Cagliari je ressemble à un gamin au premier entretien, après 23 ans beaucoup de choses ont changé, c’est là que j’ai grandi en tant qu’homme et en tant que joueur. Le premier jour est toujours celui de l’arrivée à Asseminello. Lorsque vous prenez votre retraite, vous devez recommencer avec humilité et sacrifice et dévouement au travail, tête baissée, petites discussions et travail acharné. Nous sommes déjà tous relégués, avec le dévouement de construire quelque chose d’important et je veux le faire passer. Ce n’est pas tout à jeter, mais si vous craignez quelque chose, ce n’est pas parti. Il y avait d’excellents joueurs mais beaucoup de facettes, je ne sais pas comment expliquer sinon j’aurais donné des conseils. Pour moi, transmettre l’humilité, le sacrifice et le dévouement au travail à chacun est le conseil que je peux donner. Je le répète, nous sommes tous relégués, à commencer par le commerçant et le jardinier. Le relégué n’a pas le droit de parler, il y a très peu de choses à dire, je me mets en fan de Cagliari et je suis très amer. J’espère contribuer et ramener le fan à nous faire confiance, à croire en cette reconstruction. Je ne veux pas parler du marché, c’est ce dont s’occupe Capozucca. Joao Pedro est un joueur important pour nous, voyons comment se passera le marché des transferts, je l’ai vu motivé et volontaire, il s’entraîne bien, nous trouverons une solution qui nous convient à tous les deux. J’ai fait ce choix par amour pour Cagliari et pour Giulini qui m’a proposé ce nouveau rôle, j’ai besoin de grandir et je veux continuer à jouer ce rôle à l’avenir et j’espère avec Cagliari. Nous avons été copains avec Liverani, nous avons une excellente relation, nous nous apprécions et nous respectons. J’ai peu parlé avec Joao et Nandez, ils sont calmes et motivés. Je peux donner des conseils sur ce que j’ai fait, je me suis senti coupable d’avoir été rétrogradé, j’ai fait un choix, mais nous ne sommes pas tous les mêmes, j’espère qu’ils resteront, mais le marché est ouvert. Nous connaissons la valeur de Nandez, Rog et Joao Pedro, donc nous verrons. Je ne parle pas du single. Pavoletti est un excellent attaquant qui a eu beaucoup de problèmes, il veut rester et peut bien faire pour Cagliari. Je vais lui donner un conseil, nous avons des qualités différentes, mais un point commun : mettre son cœur sur le terrain, et c’est le plus important. Les achats qui seront effectués sont choisis pour cracher du sang pour la chemise. Je suis fin prêt, Giulini me cherche depuis 3/4 ans, je suis fan de Cagliari et il m’a donné beaucoup de joie en me faisant revenir et je suis enfin là. Je vais tout faire pour protéger l’équipe, Giulini est le premier à souffrir car il y met surtout de l’argent. C’est à nous de redonner confiance en gagnant des matchs, je voulais revenir depuis de nombreuses années et Giulini m’a ramené à la maison. Je veux donner beaucoup de satisfaction à chacun, c’est un nouveau rôle pour moi et cela me coûtera du temps, du cœur et de la passion. Je mettrais mes chaussures et j’irais sur le terrain, mais ce n’est plus possible (rires, ndlr). Avec tout le club, je veux ramener Cagliari là où il le mérite. Moi, Liverani et Pisacane sommes tous les trois passionnés. La Serie B est très difficile, il y aura au moins dix équipes qui viseront la promotion, mais nous sommes Cagliari et ils auront besoin d’un peu plus pour rivaliser avec nous.”


Leave a Comment