Communiqué de presse sur l’abattage d’arbres Sansepolcro

“Vingt-six usines seront coupées dans la ville, dont 21 dans la Viale Vittorio Veneto, quatre dans les Giardini di Piero et une à Porta del Ponte. Intervention très douloureuse, pas douloureuse comme l’a dit l’administration, mais qu’est-ce que vraiment nous inquiète, c’est l’après !” Commençons par les faits, en commençant par la très triste fin : le lundi 11 juillet, les travaux commenceront pour abattre 13 usines à Viale Vittorio Veneto. Au cours des trois mois suivants, un autre 11: 6 à Viale Vittorio Veneto, 4 aux jardins Piero della Francesca et 1 à Porta del Ponte. Au cours des six prochains mois, 2 autres usines, à Viale Vittorio Veneto. Le calcul total de la hotte s’élève donc à vingt-six (26) usines, dont vingt et une (21) se trouvent à Viale Vittorio Veneto ; Nous pourrions souligner que la résolution du conseil municipal du 16 juin, qui traitait de l’un des nombreux sujets, également ce marginal, a été proposée et votée sans que le rapport technique sur l’état des installations soit accessible au public. Nous pourrions souligner que nous avons immédiatement a fait une demande, envoyée et transmise par courrier certifié le 22 juin, pour obtenir ce rapport. tti, que le rapport final était toujours “en cours”, de sorte que la décision d’une coupe aussi “douloureuse” ne reposait que sur un “avant-projet d’étude”. Ci-dessous un extrait de la réponse du maire à notre demande d’accès au rapport technique : « … la vérification de la stabilité des arbres du jardin de Piero della Francesca est effectuée par une entreprise spécialisée. L’entreprise a soumis un avant-projet de l’étude, qui indiquerait la nécessité d’interventions de sécurité pour certaines de ses usines, qui dans certains cas nécessitent également des coupes. D’autres investigations sont actuellement en cours, après quoi les techniciens responsables remettront finalement l’évaluation finale, avec les règlements concernant les interventions à effectuer. Après cela, cet organisme enverra cette documentation au surintendant d’Arezzo, pour les évaluations pertinentes, et sur la base de ce qui a été indiqué, nous continuerons à effectuer les travaux nécessaires à la sécurité … “- 4 juillet 2022 Nous vous précisons que, suite à notre demande pressante, ce rapport n’a été envoyé que le 8 juillet, donc hier, trois jours après les premières coupes. Nous ne contestons pas que les plantes soient si malades qu’elles doivent être coupées d’urgence. Bien sûr, nous aurions aimé que le rapport technique soit rendu public à toute personne intéressée par cette affaire, afin de vérifier son contenu, mais il n’y avait aucune chance, car avec un message sur Facebook le 5 juillet à 9h31, le La municipalité de Sansepolcro avait déjà annoncé publiquement : « Tuer : une procédure douloureuse mais absolument nécessaire. » Ce que nous voudrions plutôt souligner, c’est qu’au moment de l’abattage, nous n’aurons qu’une PROMESSE de tous les tuer. replanter vingt plants abattus l’hiver prochain, sans toutefois disposer d’un plan technique de replantation, avec des délais de mise en œuvre relatifs, in situ. Nous savons très bien par le passé comment cela s’est passé pour remplacer les usines abattues par les gouvernements précédents, quelles que soient leur couleur et leur forme. Vous pouvez facilement le voir en vous promenant dans notre ville; de Viale Fatti, Viale Diaz, à Via dei Visconti et bien d’autres, pleins de souches et de cratères laissés vides. Alors sachez que nous attendrons l’hiver, pour voir s’il s’agit vraiment d’une administration “de faire”, comme elle s’est définie, ou s’agit-il “de bavarder”, ce qui serait très sérieux sur un sujet aussi important que le vert public, dont la protection est un devoir fondamental d’un administrateur, devoir également sanctionné par notre constitution. Si dans quelques mois nous n’avons pas vingt-six nouvelles belles plantes dans nos rues, notre prochain numéro sur le sujet comprendra toutes les photos des vingt-six espèces supplémentaires qui restent dans notre ville.

Maintenant des réformes pour Sansepolcro

Leave a Comment