Juillet de concerts et théâtre en plein air à Santa Croce sull’Arno

L’offre voit le retour de deux rendez-vous réguliers pour le public de Santacrocese : je concerts d’un Cielo Aperto elle représentations théâtrales de la revue du théâtre comique amateur

Maintenant, dans sa douzième édition, le cycle de rencontres musicales en plein air est renouvelé, un projet qui fait partie du programme annuel de la Villa Pacchiani et dont le commissaire est Ilaria Mariotti. Cette année, le programme vise à donner un coup de pouce à deux instruments à cordes : violoncelle et violon joués en duo ou en voix solo et vous pourrez profiter de la musique de professionnels de renommée internationale qui apporteront leur art habile dans le cadre magnifique de le jardin de la Villa Pacchiani. Comme toujours, les concerts auront lieu les jeudis soirs, du 14 au 28 juillet, à 21h30. Les comédies de la revue de théâtre de strip-tease reviennent également du 22 au 24 juillet, comme d’habitude sur la Piazza Partigiani, toujours à 21h30.

Fondée en 2002 et promue par le ministère de la Culture de la municipalité de Santa Croce Sull’Arno, dans le cadre du projet de conteneur “IntesaTeatro Amateur” avec la direction artistique de l’association “Four Red Roses”, la revue atteint sa vingtième édition, un important Étape importante. Cette année également, l’offre voit la mise en scène d’un théâtre divertissant, jamais vulgaire, qui parvient également à renouveler les grands classiques de la comédie théâtrale italienne et non italienne. Une façon astucieuse d’animer une place et de divertir le public.
Tous les spectacles sont gratuits et aucune réservation n’est nécessaire.
Infos : 0571 30642 – 0571 389853

PROGRAMME

jeudi 14 juillet: Duo Gaudio-Simonacci (Fabiola Gaudio au violon et Marco Simonacci au violoncelle) dans Le duo violon et violoncelle entre Orient et Occident en Europe. Le concerto présente les compositions de deux auteurs, le Duo pour violon et violoncelle d’Erwin Schulhoff (1894 – 1942) et la Sonate pour violon et violoncelle de Maurice Ravel (1875 – 1937), incluses dans le projet d’enregistrement, entrecoupées d’une belle Sonate pour Violon et basse continue de Haendel (1865 – 1759).

jeudi 21 juillet: Patrizio Serino dans Danses Intemporelles. Patrizio Serino propose un programme qui met en valeur la variété des styles des suites pour violoncelle selon des compositions et des auteurs très anciens : la Suite n 3 de Johann Sebastian Bach (1865 – 1750), les suites pour violoncelle seul de Paul Hindemith (1895 – 1963) et Gaspar Cassado (1897 – 1966).

vendredi 22 juillet: Teatro Studio à LA LOCANDIERA ’60 – de Carlo Goldoni Mise en scène : Roberto Birindelli. Une comédie de l’humanité qui photographie les vices et faiblesses éternels de l’humanité pour des messages intemporels. Même cette mise en scène de La Loc Bandiera, comme celle de Goldoni, se déroule à Florence, mais la composante toscane devient essentielle pour souligner la dichotomie entre les classes dominantes et le peuple. Le véritable moteur de l’histoire n’est pas l’amour, mais la satisfaction de ses intérêts matériels et la préservation des privilèges de classe. L’aubergiste, Miranda, le personnage principal exprime toute sa modernité dans la liberté des choix sentimentaux : des choix courageux dans les années 60 et au-delà.

samedi 23 juillet: La Tortue dans MEURT ! AMORE MIO … d’Aldo De Benedetti Réalisé par : Fabrizio Corucci. Die My Love, comédie drôle, qui présente le triangle classique : homme, femme, amant, mais à l’exception que le jeu n’est pas sur l’amour, mais sur l’argent infâme, la cause du mécontentement et du “meurtre”. Blacklady of the play, une jeune fille insouciante qui devient progressivement une femme confiante et mature qui évolue avec son temps et qui utilise le mari et l’amant stéréotypés comme des marionnettes, les laissant empêtrés sans issue.

dimanche 24 juillet: Krios Teatro dans COMMENT VOLER UNE BANQUE de Samy Fayad Mise en scène : Luisiana Tognarini Comédie brillante avec des personnages caractérisés selon les schémas de la comédie napolitaine. La famille d’Agostinone vit dans une pauvreté absolue dans une cabane, malgré les inventions bizarres du chef de famille, la recherche futile d’un emploi par son fils Tonino et l’inactivité de l’autre, qui réfléchit beaucoup. L’entrée en scène de la veuve Altavilla leur rappelle l’idée de cambrioler une banque, mais l’apparition soudaine et intempestive d’un chat noir va changer le dénouement de l’histoire.

jeudi 28 juillet: Marco Serino dans Seul. le programme du concert comprend l’interprétation de la Toccata et Fugue BWV 565 pour violon seul (dans la propre reconstruction de Marco Serino) et de la Partita n. 2 en ré mineur pour violon seul, BWV 1004 de Johann Sebastian Bach et La Tempesta pour violon seul de Giovanni Sollima (1962 -). Le concert est basé sur des pièces dans lesquelles l’artiste s’inspire de la spiritualité et de la suggestion de la nature. Combinant des pièces historiquement éloignées, le concerto démontre un sentiment universel qui s’étend au-delà du temps et de l’expérience. Un voyage en soi et à travers la voix du violon solo.

Source: Municipalité de Santa Croce sull’Arno – Agence de Communication

Toutes les nouvelles de Santa Croce sull’Arno

<< Retour

Leave a Comment