Cusio 24 – L’été et l’abandon des animaux. Entretien avec le président de “Nati free ODV”

CASALE CORTE CERRO – 07/12/2022 – Avec l’arrivée de l’été, comme chaque année, la question de laisser les animaux de compagnie revient, une cruauté malheureusement constante qui atteint son apogée en été et expose les animaux à la souffrance et au risque de mourir d’un accident, de privation ou d’abus.
Pour faire le point sur la situation, nous avons demandé à Anna Rita Cerutti, présidente historique de ‘Nati Liberi Odv’, une association de bénévoles qui s’occupe des chats errants depuis août 1999, et s’est présentée comme une ressource valable pour les problèmes de gestion et de santé qui les chats errants peuvent en être le résultat.

– Malheureusement, avec l’arrivée de l’été, le problème séculaire de l’abandon des animaux refait surface. En particulier, quelle est la situation de l’abandon des chats dans la zone où ‘Nati Liberi’ opère actuellement ?

« Sur notre territoire, comme chaque année, commencent les mois les plus lourds, les plus difficiles et les plus tristes. De nombreuses portées nées de leurs propres chats sont cruellement laissées, peut-être encore avec le cordon ombilical attaché, partout où cela se passe : dans un pâturage, devant une clinique vétérinaire, dans les colonies… et croyez-moi, je m’occupe de ces pauvres petites créatures de quelques jours de vie est une entreprise extrêmement délicate et exigeante. Parfois, ils ne peuvent pas survivre malgré toute l’attention qu’ils reçoivent. Pour éviter ce que j’appelle le “bain de sang des innocents”, il aurait suffi d’assurer une stérilisation en temps voulu. En plus des chiots qui ont été si brutalement abandonnés, il y a aussi eu des rapports quotidiens de chiots nés de chats errants apparaissant mystérieusement partout au cours de ces mois, ce sont les mêmes chats que s’ils étaient signalés en décembre/janvier, nous les castrons pour et éviter ainsi la naissance d’autres êtres, qui ne trouveront pas toujours une bonne adoption.”

– Anna Rita, lançons un appel, un autre appel, pour sensibiliser les gens à la question de l’abandon, qui, ne l’oublions pas, est un crime en plus d’un geste regrettable.

« Si je connaissais le moyen de sensibiliser à ce problème, je serais heureux. Je crois que le nœud du problème réside entièrement dans la conscience et la sensibilité que l’on peut ou non posséder. Je serai peut-être pessimiste, mais je ne vois pas une grande ouverture et une profonde sensibilité à la souffrance des autres dans cette société.
Ces dernières années notamment, j’ai malheureusement constaté un regain d’insensibilité et d’indifférence envers les animaux.”

– ‘Born Free’ concerne les chats, on vous explique bien pourquoi et à quel point la stérilisation est importante.

“Je le dis clairement sans crainte de me tromper : les félins errants sont créés par l’homme qui, de manière irresponsable, ne pense pas qu’à partir d’un seul chat au fil des ans, de nombreux chatons naîtront qui ne trouveront clairement pas de foyer et donc qui et cela à leur tour. va donner naissance à d’autres pauvres âmes invisibles… et ainsi de suite à l’infini.Sachant qu’en 2022 certains pensent encore que la stérilisation est contre nature, c’est vraiment inacceptable, oserais-je dire inhumain.Il suffirait de penser à la lente et angoissante la mort de milliers de chatons qui a lieu chaque année pour comprendre le non-fondé de cette affirmation. La stérilisation est indispensable pour enrayer le triste phénomène des animaux errants, de plus, la castration joue un rôle important sur la santé car les chats castrés sont moins sujets à développer des tumeurs et pyomètre.

– Que pouvons-nous et devons-nous faire si nous voyons un animal en détresse ?

“Désormais, nous avons tous les numéros vers lesquels nous tourner pour demander de l’aide, donc si vous croisez un animal en difficulté ou si possible l’amenez chez le vétérinaire ou que vous avez besoin de contacter immédiatement des personnes compétentes, mais surtout il faut toujours aider à la première personne. La coopération est essentielle et aider les sans défense enrichit l’âme. Je pense qu’une précision s’impose : les bénévoles sont de simples mortels qui travaillent, ont une maison, leurs problèmes et qui dans le peu de temps libre dont ils disposent essaient d’aider les personnes en difficulté, alors je répète : n’importe qui peut faire du bénévolat ou devenir bénévole !
Malheureusement nous n’avons pas de baguette magique, nous avons chaque jour un fardeau matériel et surtout émotionnel à porter qui ne peut pas toujours être jeté ; notre sensibilité est piétinée, parfois on nous accuse d’être des farceurs parce que nous nous intéressons aux chats et tout cela est vraiment incroyable… Malheureusement, comme je l’ai déjà dit, nous avons atteint un niveau d’indifférence très inquiétant. †

ra

Leave a Comment