La première loi régionale contre les chiens errants et pour la protection des animaux approuvée en Sicile : “Pass historique” – Corriere.it

de sauf phallique

La disposition se compose de 31 articles. Parmi les solutions proposées : l’arrêt de l’exportation massive d’animaux d’une région à l’autre, la mise en place d’un garant des droits, une contribution de solidarité pour chaque inscription au registre canin

Une loi à valeur historique pour Sicile qui prend une importance nationale. Dans une région où les tristes phénomène perdu prend des chiffres impressionnants. Le parlement de l’île a adopté une loi bien structurée 31 articles pour la protection des animaux à quatre pattes.

L’Assemblée régionale, caractérisée par une forte opposition politique et par de vives diatribes au sein d’une même majorité de centre-droit, a réussi à trouver des convergences grandes parties sur une mesure tant attendue qui intervient sur des sujets pertinents. Une loi caractérisée par la protection des droits des chiens et par des mesures visant à combattre et contenir le phénomène des chiens errants. Parmi les différents points de l’article, il y a: l’arrêt de l’exportation massive d’animaux en chenils d’une région à l’autre, la mise en place d’un garant des droits des animauxun cotisation de solidarité pour toute inscription au registre des chiens et la possibilité pour les municipalités de retenir le produit des sanctions contre les propriétaires d’animaux indisciplinés. Il est alors établi l’obligation de s’inscrire dans une base de données liée aux micropuces, et de nouveaux centres de santé publique sont également prévus dans les neuf provinces siciliennes. Autre plaque tournante cruciale, car les abris sont une pénurie historique et chronique en Sicile. Une distinction sera également faite entre les abris et les structures d’accueil.

Enfin, le Parlement sicilien a préparé mesures de soutien économique aux municipalités pour protéger les droits des animaux et la sécurité publique† Parmi les 31 articles de loi, il y a aussi des règles d’hygiène et de protection de l’environnement. Les propriétaires de chiens devront le faire lors de leurs promenades avec des animaux en Sicile apporter une bouteille d’eau, car en plus de nettoyer les excréments avec les bons outils, ils ont aussi l’obligation de nettoyer le pipi de leur ami à quatre pattes avec de l’eau. Quant à la lutte contre les chiens errants, certains vastes campagnes médiatiques, destiné à sensibiliser le public, à stigmatiser la gravité de l’abandon des animaux (triste phénomène encore plus aigu en été). Montrer à quel point les classes politiques dirigeantes sont très claires sur l’importance de la question culturelle et la prise de conscience des populations sur ces questions.

Toujours dans l’optique de lutter contre les chiens errants et d’aider les chiens abandonnés est prévu fonds pour les municipalités qui sont également toujours à l’avant-garde de cette question. Le président de l’Arsi Gianfranco Micciche il a souligné sa satisfaction : « La loi sur le phénomène des chiens errants en Sicile a finalement été approuvée, ce qui résoudra le problème des chiens abandonnés sur l’île. Une règle à laquelle j’ai adhéré depuis le premier jour de cette législature, à tel point que j’ai décidé de créer la commission spéciale d’enquête sur le phénomène des chiens errants en Sicile ». Le chef du Parti démocrate, Giuseppe Lupo, souligne : « Nous soutenons toute intervention dans la défense et la protection des animaux. Cependant, il est essentiel que le gouvernement régional maintienne son engagement à financer les municipalités, sinon les nouvelles mesures contre les chiens errants ne seront que sur papier ». Sauf Syraguseparlementaire régional du Mouvement 5 Etoiles et vice-président du Commission errante, parle d'”un pas en avant dans la civilisation”. La loi a été structurée avec un dialogue constructif entre les forces politiques, ainsi qu’une écoute et une coopération avec les associations de protection des animaux.

13 juillet 2022 (changement 13 juillet 2022 | 12:53)

Leave a Comment