Rome, Zaniolo renoue avec Sunderland. Nouvelle rencontre Tiago Pinto-Vigorelli

ENVOYÉ À ALBUFEIRA- Quarante-huit minutes pour prouver qu’on est là. Un tour entre la récupération et Nicolò était suffisant Zaniolo préciser – s’il en était encore besoin – que le où le ajouté dans le nouveau Rome† Un but, une pole, de nombreuses autres occasions où il est devenu dangereux et le désir d’être toujours un protagoniste de l’équipe qui est née. Le héros de la finale de Tirana, après avoir été appelé pour le premier test contre le Trastevere et lors des derniers essais de Trigorie avant de partir pour le Portugal, il a surmonté hier les problèmes mineurs qui lui conseillaient de rendre visite (même s’il s’était différencié mardi pour régler la lourde charge de travail de la veille) et s’est d’abord rendu à la banque et est entré après l’entracte pour diriger les Giallorossi attaque. Sous le soleil de l’Algarve, Nicolò a clairement fait savoir qu’il était là. Il est allé sur le terrain motivé, sans se ménager. Il offrit une boule d’or qui… Félix il a fait une erreur de plusieurs centimètres, il a été réprimandé par un défenseur anglais qui l’a dit de manière erratique alors qu’il était jeté au filet, a touché le poteau avec un tir de l’extérieur et finalement, dix minutes avant l’heure, il a marqué le 2 – 0

Regardez dans la galerie

Zaniolo entre et entraîne la Roma, Félix marque aussi : Sunderland ko 2-0

Déjeuner de deux heures

Beaucoup Zaniolo dans le premier test portugais, le bleu étant l’un des premiers sur le entraîneur retourner à Café après le match sans dire un mot. Pendant ce temps, à Milan, un autre montait sur le podium en même temps concours parmi Tiago Pinto et Claudio Vigorelli, le courtier du joueur. Deux heures de déjeuner à rattraper après la réunion d’hier. Par dialogue constructif pour en trouver un la solutionqui en ce moment il n’y a pas† Pendant des mois, Rome a clairement dit à Vigorelli que pour des raisons de solde il doit faire un transfert important et le seul faisable est celui de Nicolò. Zaniolo en a pris note. Mais si l’offre que la Roma espère (50 millions) n’arrive pas, on travaillera à la prolongation de contrat en septembre, en chiffres top player. Là bas Juve fait quoi Actionl’agent du joueur a préféré trois matchs entre Tiago Pinto et Cherubini, mais aucun n’est venu proposition† Le garçon est dans confusion, il sait qu’ils veulent le vendre et qu’ils retardent constamment le renouvellement du contrat. Pour le moment, la date fixée est septembre. Zaniolo n’est pas mécontent s’il reste, mais Roma a fait une mauvaise stratégie en exécutant la prolongation de contrat. S’il l’avait fait en février, la situation aurait été différente. Nicolò a été déçu de cette longue attente.

Sans le bandeau

Par leété il n’a travaillé à Pontremoli que pour être prêt pour la retraite. Et ça s’est vu. Il y a eu quatorze minutes, du départ du terrain de Veretout à l’entrée de Mancini, que le brassard de capitaine s’est retrouvé sur le bras de Zalewski et non au travers. Zaniolo, qui était le “vétéran” resté sur le terrain après de nombreux remplacements. Lors du premier amical de la saison dernière, avec Montecatini à Trigoria, Mourinho a confié l’aile à Nicolò pour le rendre responsable. Il était gentil avec lui, il lui parlait clairement, c’est le sens de ses propos : “si l’offre qui convient à tout le monde arrive, nous te satisferons, sinon tu resteras pour nous un acteur fondamental”. Que s’est-il passé hier ? Au Rome minimisez-le et assurez-vous que ce n’est pas une punition contre Zaniolo, mais plutôt une récompense pour le jeune joueur que l’entraîneur a lancé parmi les propriétaires depuis la saison dernière. Nicolas et son entourage s’en fichait. Et dans la soirée, le Vigo Global Sport Service, le bureau du procureur Claudio Vigorelli, qui représente les intérêts de Nicolò, a posté des compliments au garçon sur Instagram : “Nicolò plus fort que toute polémique : pole et but en 45” dans le “match amical contre Sunderland, très bien”

Leave a Comment