Crotone, a présenté le rapport annuel du Garant pour les prisonniers

Federico Ferraro Garant Municipal Détenus de Crotone


16 juillet 2022 08:44

Lors de la réunion du Conseil municipalité de Le 14 juillet a été présenté à la ville de Raction annuelle 2022 du Garant des prisonniers Federico Ferraro.

La g.arante exprimé forte appréciation pour la conclusiontuOuioudu grand itérer qui a conduit à la abonnementnEt lallla conventionnest entre je‘Organe municipal elBenministrationet pénitencier sur les travaux d’utilité sociale en vertu de l’article 20 ter du système pénitentiaire, qui, selon le programme convenu entre la municipalité de Crotone et la direction pénitentiaire, aura un moment de formation important en juillet, tandis que, à partir du 1er août, 7 détenus identifiés et autorisés par l’autorité judiciaire compétente commenceront à travailler dans les zones désignées par l’autorité: Villa Comunale, Parc P.zza Umberto Orto Tellini Tour final (Rue Divers de Mûr).

bannière

C’est une proposition qui a été initialement présenté de la g.labour municipal de prisonniers à la commune de Crotone, en accord avec la direction de l’Institut, en 2018, et qui démarre aujourd’hui comme une page nouvelle et inédite pour toute la communauté de Crotone.

bannière

bannière

On applaudit l’organe communal, le bourgmestre Voce, l’échevin des espaces verts publics pitingoloau Conseil Municipal, et en particulier aux Commissions du Conseil Permanent III et IV, par l’intermédiaire des présidents respectifs Passalacqua et Meo, et à tous les conseillerspour l’attention et la sensibilité portées à la détention et à la réinsertion sociale, et pour l’engagement d’avoir contribué au projet institutionnel des services publics, en veillant à est couverture financière partiellement du secteur des assurances Ce vêtements de travail.

Fait référence à aux données de 2022, à partir des inspections et des communications formelles de l’administration pénitentiaire, nous avons la confirmation de la présence totale au 27 juin 2022 de 124 personnes en prison: 85 de nationalité italienne et 39 étrangers.

Les crimes commis par la population détenue concernent principalement les crimes contre les biens, la violation de la loi sur l’immigration- TC’est la seule des dispositions concernant la réglementation de l’immigration et les règles sur la condition de l’étranger, infractions au sens de l’art. 73 DPR 309 de 1990 – Loi consolidée sur l’équipementjusqu’à de tissus drogues.

6 détenus ont été admis à l’article 21 Commande. pénitencier

Les conversations continuent dans la chambre de l’avocat et magistratsavec des mesures appropriées contre la contamination par le Covid et des panneaux en plexiglas.

Sur les progrès de l’État pandémie, découverteAu mois de mai, pour lequel l’approbation d’un pcol rond ssanitaire, délivré par le Service Prévention de l’ASP de Crotonesurveillée en permanence par le garant municipal, la situation est revenue à la normale.

En ce qui concerne les questions critiques, doit être souligné avec regret la pérennité dele problème ancestral de la surpopulation carcérale et la danscompatibilité avec les besoins de distanciation sociale : dans les années de la pandémie, des espaces utilisables ont dû être inventés dans de nombreuses prisons italiennes pour permettre des quarantaines et des distances à des fins préventives ; ont été créés continu certaines sections d’isolement sanitaire et pourtant des foyers d’infection se sont inévitablement développés.

ET’ a emergé comme fait indéniable que, afin de disposer d’espace en vue de l’éloignement du Covid-19, un maximum de 80% des places occupées disponibles doit être atteint dans chaque prison par rapport au total des postes de détention.

Riche en idées étaient l’activité institutionnelle et des moments d’amélioration et de sensibilisation aux droits de l’homme et à la liberté : plusieurs inspections ont été effectuées, en prison et dans des chambres d’hôpitalEt activités réalisées avec la police pénitentiaire en service.

À l’hôpital saint Jean de Dieu civil il fallait signaler un pertinent des inquiétudes quant aux conditions d’hygiène et de salubrité des locaux visités, qui semblent faire défaut au regard de l’état de l’installation électrique, de la présence d’humidité et du revêtement de sol ; Par la suite, des modifications partielles ont été apportées aux recommandations de cette autorité, en attendant d’autres mises à jour aujourd’hui.

Comment c’est connu, le milieu pénitentiaire et les lieux de limitation de la liberté individuelle est un milieu épuisant même dans l’imaginaire collectif et le personnel qui y travaille a connu de nombreux défis au cours des dernières années, tout comme les détenus; cependant, il est également impératif que ceux qui travaillent en prison obtiennent suffisamment de satisfaction pour investir et choisir ce travail.

Dans ce mois, réponses important pour les métiers exprimé par le Garant Municipal pour l’urgence de Covid, ils sont venus en prison de différentes réalités et une profonde appréciation a été exprimée pour les dons récents de la Croix-Rouge de Crotone, de Confcommercio et de particuliers.

Au cours de l’année en cours, il y avait aussi je acceptationIAdemande de transfert dans le cadre du regroupement familial, grâce à la mémoire de ce Service de Sécurité et le détenu est retourné dans sa région d’origine.

Au lumière de la données mises en évidence, il est donc nécessaire d’agir sur les problèmes critiques les plus urgents énumérés ci-dessous :

1 intervention pour réduire la présence de détenus, toujours numériquement supérieurs comparé àcapacité réglementaire de l’établissement de détention et capacité autorisée ;

2-il faut aussi agrandir le personnel employé de bureauservice de médiation linguistique et culturelle pour l’ensemble de l’Institut, compte tenu du nombre d’étrangers actuellement incarcérés, compte tenu de l’insuffisance d’un seul intervenant pour la totalité des détenus étrangers ;

3- il faut intervenir au plus bientôt sur le système d’eau de la structure pénitentiaire, par un remplacement total de celui-ci par un nouveau.

4 LAn tenir compte des pourcentages de surpopulation e de l’ordinaire une fois l’urgence pandémique passée, il est impératif que les autorités sanitaires prévoient une augmentation de la couverture du service de santé pénitentiaire, avec un passage de H12 au moins à H14, et donc en dehors des horaires habituels de couverture de 8h à 20h

5-En ce qui concerne les activités moteur de pour se produire dans le gymnase, qui est actuellement suspendu, il est nécessaire d’agir pour l’installation d’un système de refroidissement approprié pour permettre à la population carcérale, l’activité motrice même pendant la période estivale, surtout à la lumière des changements climatiques et des températures élevées de ces périodes.

6- Il faut localiser, pour les chambres de nuit de l’hôpital civil, logements neufs, comme déjà prévu par la direction de l’ASP ;

7-il faut affronter et résoudre le problème lié aux salles de sécurité dans les commissariats.

Une opportunité fondamentale enfin, car la solution des déficiences structurelles est représentée par le fonds complémentaire de Code, lettre “g”, prévoit l’affectation de ben 132,9 M€, de 2022 à 2026, pour la construction et l’aménagement de pavillons et d’espaces pour les établissements pénitentiaires pour adultes et mineurs. Comme on le sait, l’organisme d’exécution des projets Mit“. J’invite donc les institutions, tout, publicitéprendre des mesures pour saisir les opportunités, y compris pour l’adaptation des espaces de sécurité et pour les autres lacunes structurelles identifiées parL’Autorité de garantie

Leave a Comment