Gianni Morandi, à la radio le single La Ola, écrit par Jovanotti : la vidéo


Gianni Morandi publie le nouveau single La Ola, écrit par Jovanotti, la vidéo officielle est également en ligne

L’été se fait sentir Gianni Morandic répond avec La Olac (Sony-Epic), la nouvelle chanson à partir d’aujourd’hui – 15 juillet – en radio et numérique. Écrit par Jovanotti et construit sur les notes envoûtantes d’une bachata au goût unique, La Olac bat le temps de l’été de Gianni Morandi, ici sous une forme nouvelle et surprenante.

«La Ola est la troisième chanson que Jovanotti a écrite pour moi et c’est un peu différent des autres – explique Morandi. C’est plus romantique, cantabile, mais toujours une pièce estivale sur laquelle danser. Il dégage des ondes positives. Une chanson d’amour dédiée à la vie et à sa beauté ». Il vient après le grand succès de Ouvre toutes les portes (troisième place au 72e Festival de Sanremo et certifié Plaque de platine) Et son la joie: La Olac est la nouvelle belle page de l’heureuse collaboration artistique avec Jovanotti, grand ami et compagnon d’aventures musicales, notamment celle de la Jova Beach Party.

«Passer l’été sur la scène de Jovanotti, c’est merveilleux, une vraie bouffée d’énergie, une charge d’enthousiasme ! La Jova Beach Party est un spectacle unique au monde, du début de l’après-midi à la fin de soirée avec la présence constante de Lorenzo aux côtés de grands chanteurs, artistes, musiciens, groupes italiens et internationaux. Il est impossible de comprendre la beauté de ce spectacle si vous ne le vivez pas pleinement. Je continuerai à être invité à la Jova Beach Party et j’espère qu’il y aura l’occasion de visiter La Ola. chanter même pour le public de Lorenzo. Je serais heureux et honoré ».

Pour la troisième fois, Jova met son texte iconique au service de la voix inimitable de Gianni Morandi : so La Olac deux mondes apparemment lointains se rencontrent au nom de sentiment universel par excellence, l’amour (Et je sens mon cœur dans ma gorge / nous sommes un toi et moi). la dépendance rythme latin se transforme en écrasante passion de la Romagne et à la caresse de ambiance magique de la Riviera.

La réalisation du clip vidéo, qui est sur YouTube, porte la signature de Leandro Manuel Emededans la deuxième collaboration avec MORANDIE après avoir réalisé la vidéo pour Ouvre toutes les portes. La sensibilité d’Emede capture dans des images aux teintes rétro la combinaison inédite d’atmosphères, Hispano-Romagnoleggianti, la L’OLA. Ici GIANNI MORANDIA joue le rôle d’un food trucker azuréen qui profite d’un moment de repos pour devenir l’âme d’une soirée dansante haute en couleurs, tout pour danser. Que ce soit en smoking ou en costume de rumba, Morandi remplit la scène dans une explosion de joie hautement contagieuse, se lançant avec expertise dans une super chorégraphie latine. Au final, le doute demeure que tout cela n’était que le fruit de l’imagination, un jeu qui a duré aussi longtemps qu’une danse.

Les mois à venir s’annoncent très chargés avec des engagements jusqu’au festival. “De temps en temps, je m’arrête pour penser au premier single “J’y suis allé cent à l’heure”, sorti il ​​y a 60 ans, et à tout le chemin que j’ai parcouru Morandi raconte. Dans cette histoire de six décennies, tout s’est passé : plus de 600 chansons enregistrées, écrites par les meilleurs auteurs italiens, des spectacles à travers le monde, des milliers de concerts, de nombreuses collaborations, par exemple avec Lucio Dalla, pour DallaMorandi ; avec Baglioni pour Captains Courageous ; avec Celentano, ou avec Ruggeri et Tozzi pour la victoire à Sanremo… et avec Rovazzi, pour Volare. Et maintenant avec Jova ! Tous des moments d’une incroyable aventure, inextricablement liée à l’histoire du costume, à l’histoire de notre pays ».

Mais morandie ne s’arrête pas et pense déjà à février et au retour à Sanremo, co-hôte avec Amadeus du 73e concours de la chanson italienne: «L’appel d’Amadeus a été une vraie surprise, je ne m’attendais pas à ce qu’il me fasse une telle offre. Nous avions déjà travaillé ensemble à l’occasion de “L’année qui vient” en temps de Covid, dans un studio Rai vide, et tout de suite une bonne harmonie s’est installée entre nous, nous nous sommes très bien entendus, toujours en phase avec les différentes décisions à prendre . Au fil du temps, nous avons appris à mieux nous connaître et sommes devenus amis. Lorsqu’il m’a appelé pour me demander de co-animer le Festival de Sanremo, j’ai immédiatement accepté, honoré par la belle et stimulante proposition. Je suis allé à Sanremo plusieurs fois dans la course, autant de fois en tant qu’invité, et pendant deux ans en tant que chef d’orchestre (en 2011 et 2012). Ce sera pour moi un retour très important sur la scène Ariston, l’une des plus prestigieuses de la musique italienne. Au fil des ans, le festival a ouvert la voie à des artistes tels que Domenico Modugno, Vasco Rossi, Lucio Dalla, Laura Pausini, Eros Ramazzotti et plus récemment les Måneskin, Mahmood et Blanco : tous des artistes qui sont devenus de grandes icônes dans notre pays et dans le monde. . . Au cours des dernières années, Amadeus a fait un très bon travail de sélection des chansons du concours. Les chansons sorties de Sanremo sont devenues de grands succès, laissant une trace dans l’histoire de la musique italienne. Et j’ai hâte de commencer cette aventure passionnante ! ».

Gianni Morandic

Leave a Comment