Galleria Tav sous la ville et la Marzola: feu vert de la Conférence des Services au projet RFI (avec un jaune: il n’y a pas de réglementation de la municipalité) Chronique

TRENTE. Le 19 juillet, la Conférence des services a donné son feu vert au projet de contournement ferroviaire de Trente. Ceci est rapporté par la municipalité de Trento.

Le long processus entamé le 29 novembre 2021 se conclura donc par l’adoption définitive, qui valide le projet et tient compte des avis, approbations et autorisations nécessaires à la réalisation de l’ouvrage, ainsi que de la conformité urbaine et paysagère du intervention, de résoudre les interférences et les travaux d’atténuation et de compensation connexes.

La variante urbaine, à la suite de la décision finale de la conférence, signifie que la zone du site est soumise à une restriction prédéterminée pour l’expropriation : en d’autres termes, l’utilité publique de la zone est déclarée et les procédures liées à l’expropriation des bâtiments et terre.

Dans les cinq jours suivant la conclusion de la conférence des services, avec le projet et la décision finale, le dossier examinant les règlements soumis par les administrations, y compris ceux approuvés par le conseil municipal, sera également transmis à la commission spéciale du Conseil supérieur. pour les travaux publics.

Enfin, dans les quinze prochains jours, soit la première quinzaine d’août, la Commission Particulière prendra une décision motivée, immédiatement communiquée à la maîtrise d’ouvrage (RFI), identifiant les éventuels compléments et modifications du projet. de faisabilité technico-économique, nécessité par les exigences et avis recueillis lors de la conférence de service.

Les observations de la municipalité qui n’y sont pas

La dernière phrase de la municipalité répond à la perplexité des comités de citoyens : le projet soumis et approuvé ne contient pas les règlements approuvés par le conseil municipal de Trente.

La question des dernières heures était claire et concernait quel projet recevrait le feu vert. Parce que la municipalité – par le biais de trois décisions du conseil municipal – a conditionné son jugement positif à quelques règlements, c’est-à-dire autant de changements de conception.

Quatre sont les plus importants : la construction des grandes chambres sous San Dona, qui sont alors une construction pour garantir une extension du tunnel vers le nord sans traverser la ville, pour les convois ne faisant pas face à l’interport ; l’extension du tunnel au nord, jusqu’au rond-point des morts de Nassiriya, la réalisation du projet pilote – le démarrage des travaux à partir du terrain pollué, pour comprendre sa faisabilité – et l’observatoire de la sécurité et de l’environnement. Mais ces modifications ont-elles été transmises au Conseil supérieur des travaux publics ? Non, selon les commissions. Selon les services de la ville, cela se fera via le rapport d’accompagnement. La détermination fait référence – en référence à la seule résolution 27 du conseil municipal – et quant au projet, Roméo écrit qu’il n’a pas été envoyé, car “il n’a subi aucune modification par rapport à la version envoyée”.

Et puis il y a le passage clef : « …sans préjudice des compléments documentaires transmis par RFI à la Commission Technique Pnrr – Pniec et qui seront transmis à la Commission Spéciale ». Les commissions sautent sur leurs sièges : “Rfi a le projet depuis mai, nous étions convaincus qu’elle n’avait pas encore bouclé cette phase de la procédure, car elle a adapté le projet par rapport à ce qui était demandé par la municipalité de Trente – note Elio Bonfanti – Au lieu il n’y a aucune allusion à quoi que ce soit. Pas de dortoirs, pas d’observatoire de la sécurité, pas d’extension. C’est une gifle à la ville“.

Car, souligne Bonfanti, même les ajouts n’ont rien à voir avec le règlement : “les ajouts envoyés au comité n’ont pas abordé ces questions”. D’où l’indignation et la mobilisation des comités, qui évaluent actuellement des initiatives communes.

Le palais de Thoune, quant à lui, respire le calme : « C’est un passage purement formel. La détermination sera envoyée avec un rapport sur les modifications de conception – explique l’ingénieur Giuliano Franzoi – Le rapport clarifiera les références aux dortoirs et aux extensions. On est serein, on a l’assurance de RFI ».

Leave a Comment