Mauvaise relation père-fille : le rôle central du groupe

Il semble désormais acquis que la relation avec le père a des conséquences déterminantes sur les relations relationnelles de la fille. Comment construire une relation père-fille saine et positive ? Continuez à lire pour le découvrir.

La relation entre le père et la fille doit faire l’objet d’une attention particulière (c’est pourquoi elle a été si largement étudiée par la psychologie), car la comportement parental il est fondamental pour la croissance et le développement des enfants, en particulier de l’un des deux parents en matière relationnelle. La relation d’un fils ou d’une fille avec le sexe masculin est directement influencée par le lien avec le père, qui est au centre d’une relation. Des études confirment que la relation avec le père, depuis l’attention qu’il vous réservait à l’adolescence ou surtout dans l’enfance, jusqu’au lien plus tard dans la vie et à l’âge adulte, détermine votre vie amoureuse.

Relation père-fille dans l’enfance

Le lien entre le père et la fille dans l’enfance est central dans le développement des relations amoureuses de cette dernière. C’est pourquoi il est si important que l’attitude du père soit correcte et saine, visant à apprendre à la fille à quoi s’attendre et quoi demander. pour lui-même. Quand le relation père-fille elle est rose, la petite fille idéalise son père et voit en lui la figure de l’homme parfait, le classique “prince charmant” dont les enfants lisent souvent les contes de fées. C’est dans ce cas que l’on parle de “Complexe Electra“, l’équivalent du plus célèbre “complexe d’Œdipe” à la place des enfants mâles, toujours entre 3 et 9 ans. la solution d’un tel complexe est au cœur de la construction d’un relation saine et positive.
Le rôle du père est important pour la construire l’estime de soi personnellecar sa silhouette doit garantir Sûreté et sécurité, qui devient rapidement le modèle des liens futurs de l’enfant. Si la figure paternelle a été un excellent modèle, il y a plus de chances de construire un lien positif avec le sexe masculin, dont on attendrait un comportement similaire à celui du parent.
Le père est en fait généralement là première figure masculine que l’enfant rencontre sur son chemin de vie, donc sa ligne de conduite reste effectivement dans l’esprit de la fille comme un modèle de référence, et prendra bien sûr un certain conséquences sur la manière d’aborder le genre masculin dans un avenir plus ou moins proche.

Relation père-fille à l’adolescence

L’âge de développement est central pour structurer l’identité et la personnalité de la fille, c’est pourquoi les personnes qui l’entourent sont déterminantes, notamment dans l’environnement familial. En particulier, le comportement entre les parents et une fille adolescente est une question délicate mais primordiale dans la relation père-fille adolescente, car il s’agit d’une étape déterminante de la vie. Ce moment de croissance peut ouvrir un carrefour : un suppression ou un consolidation émotionnellement et physiquement entre les deux parties. Cette distance, même si elle peut être vécue avec mélancolie et détachement, est indispensable à la maturation de la fille adolescente, tout comme la figure et l’attitude du père sont centrales.
La relation père-fille est influencé par les émotionspuisque le sentiment du père restera celui d’un excessif protection ne plus être un enfant, donc le risque est de la protéger, de trop la restreindre à l’adolescence, ou au contraire de lui donner trop de libertés, mais il faut faire attention à ne pas succomber aux tendances agressives typiques de cet âge, qu’il faut apprivoiser, dans les limites de l’autorité parentale. Il n’y a pas de mystère là-dedans jalousie du père à la fille adolescente, qui se sent plus distante et mature, mais cela ne doit pas influencer la figure du père et la transformer en une figure qui ne peut pas écouter et comprendre. Le père doit toujours rester la figure qu’il peut, même pour la fille adolescente faire confiance aux peurs et aux désirspour laquelle elle ne devrait pas être ou se sentir jugée.

L’adolescence nécessite un changement dans la relation père-fille, car leur lien n’est plus presque symbiotique (amenant la fille à considérer le père comme “premier amour“et” prince charmant “) et de protection totale : il ne doit certes pas disparaître, mais seulement trouver le bon équilibre, mieux adapté pour un adolescent. Le père doit pouvoir le faire autoritaire et indulgent le droitsans excéder dans l’un ou l’autre : la protection est légitime, tout comme la capacité de la fille à avoir sa propre vie et son propre vécu, en respectant les règles parentales qui s’imposent le cas échéant.

Relation père-fille à l’âge adulte

La relation père-fille, telle qu’elle est comprise, change avec la croissance et le développement de la seconde. En fait, le lien continue de changer à l’âge adulte et bien qu’il n’y ait pas de guide à suivre pour se comporter parfaitement en tant que parent, il existe des attitudes positives pour établir des relations saines avec les enfants. Parmi les comportements à adopter, certainement les plus recommandés sont : prévoyance et responsabilité, pour éviter une relation trop conflictuelle, qui permet à la fille de respirer librement, désormais mature et capable de faire ses propres choix. Le lien affecté par les transgressions adolescentes peut aller jusqu’à : consolider et trouver l’équilibre à l’âge adulte, lorsque le père revient à un modèle de référence très important. Le père doit être conscient que sa fille n’est plus une enfant à élever et à élever, mais elle est femme et comme tel, il doit être traité. Il est important qu’un enfant se sente reconnaître ses mérites de père, sera donc heureux d’apprendre qu’il est fier de la personne dans laquelle il a grandi et des objectifs qu’il a atteints. Ces types de démonstrations d’affection sont très appréciés et pertinents à l’âge adulte, car la fille sent qu’elle peut encore compter sur la figure paternelle. La consolidation de la relation entre le père et la fille adulte conduisent à un sentiment de plénitude et bonheur d’une part et de émotionpresque de la tristesse et de la mélancolie de l’autre, c’est le côté d’un père qui comprend que son enfant est désormais une femme, avec tout ce qui va avec.

NOUVELLES
LETTRE

des conseils, des nouvelles, des curiosités et bien plus encore!

Que pense la science ?

Il existe plusieurs études qui confirment comment la relation avec le père affecte les relations de la fille. le psychothérapeute Shirani M. Pathakqui se spécialise dans les relations, déclare que les gens ont tendance à s’approprier l’attitude du parent, avec une tendance à les imiter, surtout dans les premières étapes de la vie, comme la manière de traiter et d’aimer, les parents étant les deux figures de référence. La relation père-fille dans le domaine de : histoire d’amour, car le père, plus que la mère, revient influencer le choix du partenaire. Les femmes qui ont eu une relation compliquée, voire conflictuelle avec leur père ont tendance à choisir un homme tout aussi compliqué ; de même, les femmes qui n’ont pas eu de relation amoureuse avec un père froid et méchant auront tendance à grandir avec un Image de soi négativese retrouvent souvent dans une mauvaise relation avec des hommes qui ne leur conviennent pas.
La théorie de la connexion formulée par John Bowlby, qui soutient qu’il style de pièce jointe de fils et de filles avec leurs parents un sous réserve du choix du partenaire, femmes et hommes, ainsi que les adultes. Selon cette théorie, le type de relation qui se développe dans l’enfance avec les deux principales figures de référence que sont la mère et le père, dans leur rôle fondamental, revient donc aussi à l’âge adulte, notamment à partir des relations sentimentales.

Elle était amoureuse de la poésie et de la littérature dès le début et a étudié à la Faculté des lettres modernes de Milan, où elle a développé une passion pour la philologie. Amoureux de l’écriture sous toutes ses formes, de…

Leave a Comment