voici ma Romagne “en jaune” “

Enrico Franceschini, journaliste et écrivain bien connu, nous parle de son troisième polar, qui se déroule sur la Riviera. Présentations le 23 juillet à Cervia et le 24 juillet à Marina di Ravenna

“Un pêcheur se penche hors du bateau et regarde ce qui a été pris sur la quille” […] Il ressemble à la nageoire d’un gros poisson. Mais ce n’est pas une nageoire. C’est une jambe. Et quand ils le remontent avec le treuil du bateau de pêche, le corps d’un homme entier sort de l’eau ». Le corps dans le port du canal appartient à Amos Zoli, l’hôtelier le plus riche – et le moins aimé – de Borgomarina, le centre de la Riviera romagnole entre Cervia et Rimini (Cesenatico en abrégé). Il suffit de peu pour comprendre qu’il ne s’est pas noyé après une chute accidentelle ; Il est assassiné. Ainsi, pour la troisième fois, le journaliste à la retraite et détective amateur, Andrea Muratori, avant tout “Mura”, le personnage créé par Enrico Franceschini, au milieu du roman, revient enquêter Un été à Borgomarina (Néron Rizzoli). Pour l’aider, trois camarades de classe, maintenant des professionnels importés, et les quatre femmes qui leur sont associées. Un thriller presque anglais, avec des éclairs d’ironie et des références littéraires, à commencer par le carnet de voyage de Léonard de Vinci, le fameux “Code L”, central de toute l’histoire.

LE SÉLECTION DE SERVICE STEFANI MERCEDES - MARS 01 07 - 31 08 22

Correspondant étranger pour “la Repubblica”, Enrico Franceschini a occupé le poste à New York, Washington, Moscou, Jérusalem et Londres, où il vit toujours.

Journaliste, correspondant et traducteur, comment êtes-vous arrivé chez Yellow ?
« J’ai dû écrire des romans policiers en les lisant. C’est un genre que j’ai toujours aimé, en commençant enfant avec les romans de Sherlock Holmes, dévoré sans imaginer vivre un jour dans sa ville natale, Londres, où je vis toujours. Ce n’est pas le seul genre de fiction que j’aime, mais je les ai lus, même quand ils n’étaient pas aussi populaires qu’ils le sont maintenant, quand ils n’étaient pas considérés comme les meilleurs comme ils le sont maintenant. Cependant, mes favoris méritaient assurément la série A : le Belge Georges Simenon, l’Américain Raymond Chandler et l’Anglais Graham Greene. De grands écrivains, dans les livres desquels, à mon avis, l’écriture, les personnages, l’atmosphère viennent en premier, et seulement après l’intrigue policière ».

CONAD MAR PRIX PAR PIÈCE 14 - 24 07 22
CONAD MAR NET COUPE 21 - 27 07 22

L’ironie, les femmes et le sexe, l’amitié comme ciment d’une vie : est-ce « ta » Romagne, même si tu viens de Bologne et en réalité citoyenne du monde ?
«L’amour de l’ironie, des femmes, des amis: ce sont trois caractéristiques de la Romagne et aussi trois éléments de mon esprit romagnol acquis. Comme un Bolonais qui passait les étés en Romagne, d’abord en tant que garçon, puis en tant que père d’un garçon. Les Émiliens sont similaires aux Romagnols, mais un peu plus sérieux. Pour moi, qu’il s’agisse d’écrire ou de vivre, la légèreté est la clé de tout et j’essaie de la refléter dans ce roman aussi, comme dans les précédents avec les mêmes protagonistes ».

Été Borgomarina FranceschinicEt… à quel point vous amusez-vous avec Mura et ses compagnons ?
“Je m’amuse beaucoup avec Mura. C’est mon alter ego. Il y a beaucoup d’autobiographies sur le personnage. La différence, c’est qu’il a eu le courage de faire ce que je n’ai pas fait : une fois à la retraite, abolir le journalisme et la vie autour du monde, retourner en Italie, dans la ville côtière de son enfance, à ses racines. C’est le mythe d’Ulysse etodyssée. Mais j’ai peur de retourner dans mon Ithaque, j’ai peur que la réalité me déçoive à la longue, comme certains amours qui semblent plus fascinants quand ils sont clandestins ou impossibles, alors je préfère me retirer loin en Romagne, et Je suis content que nous puissions rendre Walls à ma place ».

MR SABBIONS SOLAIRES 07 - 31 07 22

Enrico Franceschini présentera Un été à Borgomarina Dimanche 24 juillet, à 21h, au Bar Timone de Marina di Ravenna, à une date spéciale de la revue “Livres sous le phare” organisée par Clown Bianco Edizioni. Le 23 juillet, il est également invité à la revue « Cervia, la plage aime le livre », à 21h, dans le jardin du Grand Hotel Cervia.

Vous pourriez être intéressé…

Culture

Littérature italienne, littérature noire, livres, romans policiers

EXPOSITION DANS LA NATURE PALAZZO SAN GIACOMO BILLB 17 06 - 25 09 22
STATION DE LAIT CESENA BILLB 18 - 24 07 22

Leave a Comment