covid. La Lombardie approuve un nouveau plan opérationnel pour les vaccinations, les mmg et les pharmacies de soins primaires

L’objectif est de définir une organisation régionale opportune, en cas de reprise de la campagne de vaccination de masse, capable de garantir la capacité de vaccination après la phase actuelle (Scénario 1) par rapport à deux scénarios différents : « Scénario 2 », pour assurer jusqu’à 35 000 vaccinations/jour sur le territoire régional (avec 870 centres de vaccination dont 21 massifs, 10 centres de vaccination gérés par mmg et 453 pharmacies) ; « Scénario 3 », atteindre 60 000 vaccinations/jour (avec 86 centres de vaccination dont 37 énormes, 10 centres de vaccination gérés par mmg et 453 pharmacies).

25 JUILLET – Le Conseil de la Région de Lombardie a approuvé le “Plan opérationnel régional d’urgence Covid-19 pour les vaccinations”. Le président et le vice-président responsable du bien-être en ont fait l’annonce dans une note à la fin de la séance d’aujourd’hui.

« À la lumière de l’expérience acquise en 2021-2022 » – explique la note -, le Groupe de Coordination de la Vaccination Covid-19 – avec le Dr. Guido BertolasoConseiller du président, qui poursuit son activité dans le rôle de coordinateur de la campagne de vaccination pour la Lombardie – a jugé approprié de préparer, en collaboration avec l’ATS, un « plan opérationnel d’urgence » contenant la programmation de l’offre de vaccination pour les en cas de poussée pandémique ».

L’objectif du plan est de définir une organisation régionale opportune, en cas de reprise de la campagne de vaccination de masse, qui puisse garantir, après la phase actuelle (Scénario 1), une capacité de vaccination suffisante par rapport à deux scénarios différents.

Scénario 2 : l’ATS, en collaboration avec les ASST, en entrée de la Direction Générale du Bien-être, s’organise – dans un délai de 7 jours – pour garantir jusqu’à 35 000 vaccinations/jour sur le territoire régional.

Scénario 3: l’ATS s’active en collaboration avec les ASST – dans un délai de 15 jours à compter de l’entrée DGW si la transition a lieu à partir du scénario actuel / 7 jours si l’activation a lieu à partir du scénario 2 – sur entrée de la Direction Générale du Bien-être, un certain nombre de des centres de vaccination adaptés pour supporter une activité d’administration massive permettant d’atteindre 60 000 vaccinations/jour.

« La capacité de vaccination de 35 000 et 60 000 représente le niveau maximum d’administrations pouvant être délivrées par rapport aux délais d’activation (7 jours et 15 jours) et de recrutement des centres de vaccination, comme démontré lors des phases précédentes de la campagne de vaccination de masse » , explique la Région de.

Le scénario 2, précise la note de bilan du plan, prévoit l’activation de 70 centres de vaccination (dont 21 massifs), 10 centres de vaccination gérés par des médecins généralistes et 453 pharmacies. Le scénario 3 prévoit l’activation de 86 centres de vaccination (dont 37 énormes), 10 centres de vaccination gérés par des médecins généralistes et 453 pharmacies.

“Les deux scénarios – explique la note – ils anticipent le modèle d’organisation mixte pour l’administration des vaccins, récemment demandé par l’Unité pour l’achèvement de la campagne de vaccination, et prévoient également une destruction des centres de gestion qui tiennent compte des caractéristiques orographiques, démographiques et de viabilité des les territoires individuels. En attendant, le travail de sensibilisation auprès des officines se poursuit dans toute la Région pour assurer une couverture maximale dans chaque zone ».

Le président et le vice-président de la région a souligné que, comme cela a déjà été fait pendant la phase de pointe d’urgence de la campagne de vaccination, des actions du système seront mises en œuvre pour assurer l’homogénéité de l’intervention dans les différentes zones ATS, en tenant compte des particularités des différentes zones. A cet effet, toutes les activités au niveau régional seront coordonnées par le Groupe de Coordination, qui assurera également l’homogénéité de l’intervention dans toutes les zones ATS.

En particulier, le groupe de coordination piloté par la Direction Générale du Bien-être assurera :
– un suivi constant de la mise en œuvre des activités au niveau local ; – le respect du timing de déclenchement des actions liées au changement de scénario ; – que tous les ATS et ASST fournissent des figures professionnelles (médecins, infirmiers, personnels administratifs) pouvant garantir le nombre d’administrations prévues dans les différents scénarios ; – l’activation éventuelle d’AREU, si nécessaire, pour soutenir la campagne de vaccination.

25 juillet 2022
© Tous droits réservés


Autres articles dans Régions et Asl

Figure 1

image_2

image_3

image_4

image_5

image_6

Leave a Comment